L’humiliation du championnat est rayée

L’AS Roma a réussi son entrée dans la compétition en venant à bout de la Fiorentina sur le score de 3-0. Une qualification qui s’est donc dessinée en seconde période, avec un doublé de Lamela et un but du revenant Borini. Prochain tour face à la Juventus…

Luis Enrique avait décidé d’aligner une équipe mixte pour ce 1/8ème de finale de Coupe d’Italie face à la Fiorentina. On retrouve notamment les retours de blessures comme Cicinho, Kjaer ou Gago. Viviani se voit titularisé à nouveau depuis la réception de la Juve. C’est l’AS Roma qui prend l’emprise sur le jeu pendant les 10 premières minutes. Avec un jeu plutôt fluide et où le ballon tourne bien. Cependant aucune occasion ne seront à se mettre sous la dent. C’est alors que la Viola va se réveiller sous l’impulsion d’un grand Jovetic. C’est ce dernier qui lance magnifique Ljajic devant le gardien, mais Stekelenburg ferme son angle et évite le pire. Mais la plus grosse occasion, en plein milieu du temps fort de la Fiorentina, arrivera vers la 18ème minute, avec un gros cafouillage dans la surface giallorossa. Heureusement Jovetic ne peut reprendre parfaitement le centre, et le ballon arrive dans les gants du gardien. La dernière grosse occasion de ce temps fort sera stoppé de grande manière grâce à un tacle d’Heinze, qui empêche Montolivo de partir au bout. C’est alors que les giallorossi reprenne le rythme du jeu. On notera notamment un Cicinho dynamique sur son côté, et un Lamela toujours autant combatif. Outre une frappe lointaine de Viviani, la grosse occasion arrivera des pieds de Totti. En effet le Capitano est lancé par Lamela, mais sa frappe se voit arrêté par le gardien. Lors de cette domination, la Viola aura un contre à jouer, mais Stekelenburg anticipe le centre devant Jovetic. La seconde grosse occasion giallorossa arrivera sur coup de pied arrêté. Totti trouve Cicinho au second poteau. Le brésilien contrôle et trouve Lamela en retrait, qui voit sa frappe contrée en corner. C’est encore ce dernier qui tentera une frappe peu avant la mi-temps, mais trop molle pour inquiéter Neto. Enfin pour conclure, juste avant la pause, c’est une nouvelle fois une frappe de Viviani, mais sans danger.

Au retour des vestiaires, Luis Enrique décide de sortir Viviani (un peu en dedans) et fait entrer Perrotta. Les consignes du mister espagnol semble porter leurs fruits, puisque c’est avec un tout autre visage que les giallorossi reviennent sur la pelouse. Et le résultat ne se fera pas attendre. En effet à la 54ème minute, Gago envoie un long ballon aérien dans la surface. Perrotta se bat au duel, et le ballon revient à Totti. Le Capitano pousse trop son ballon mais arrive à décaler Lamela sur le côté. L’argentin contrôle, et plein de sang froid envoie la balle entre les jambes du gardien. 1-0 ! Et dans la minute qui suit la Fiorentina est tout proche d’égaliser, mais Cicinho supplée son gardien et sauve sur sa ligne. Après cela l’AS Roma va dérouler et maitriser tranquillement le match. Le second but aurait même pu arriver deux minutes plus tard quand Totti lance Bojan sur le côté gauche. Le petit espagnol trouve Lamela, qui tente la frappe, mais le gardien s’interpose. Luis Enrique décide alors de lancer dans la bataille Borini, en place de Bojan, très combatif une nouvelle fois. Il ne faudra pas attendre beaucoup plus longtemps pour voir le score bouger. Borini intercepte le ballon côté droite et trouve Totti dans l’axe. Cesco place une offrande dans la surface à Lamela, qui inscrit son premier doublé giallorosso. Dès lors le match ne peut plus tourner. Et quelques minutes plus tard, à la 75ème minute de jeu, Borini profite d’un mauvais dégagement du gardien adverse. Au lieu de la passer à Totti seul à l’entrée de la surface, il réalise un dribble long sur sa droite, et frappe croisée entre les jambes du gardien. 3-0 ! Le match est définitivement pliée, et la débacle du  championnat est oubliée. On retiendra notamment la très grosse seconde mi-temps de Gago, et le bon retour à la compétition de Kjaer.

Cette victoire permet d’enchainer un quatrième succès de suite, et permet d’aller à Catane avec le capital confiance gonflé à bloc. Pour le prochain tour, ça sera un quart de finale sur le terrain de la Juventus, comme l’an passé.