Site AS ROMA

Les retrouvailles…

Grâce à sa victoire convaincante face au Torino, l’AS Roma semble avoir mis de côté la déception du derby. Les trois points sur le terrain de Pescara sont maintenant indispensables, pour confirmer l’embellie giallorossa. Un match placé sous le signe de l’affectif, avec le retour de Zeman au Stadio Adriatico.


Du côté de Trigoria

Continuité : le mot est lâché comme une bombe. L’AS Roma doit enfin réussir à aligner au moins 3 victoires de suite, chose qu’elle n’a réussit qu’à une reprise depuis quasiment 2 ans. Malgré la déception du derby, avec de lourdes erreurs individuelles, les prestations face à Palerme et le Torino furent convaincantes. Les tifosi, et Zeman, attendent donc une confirmation ce dimanche face à Pescara, qui vit un moment très difficile. La Louve doit confirmer qu’elle sait se déplacer avec une certaine aisance, puisqu’elle enchainera un nouveau match à l’extérieur dimanche prochain, à Sienne. Deux matchs qui pourraient permettre de (re)voir les ambitions à la hausse, en cas de deux succès.

Zdenek Zeman pourra compter sur un groupe avec quelques absents. Seul Stekelenburg, Burdisso, Lamela et Taddei manquent à l’appel sur blessure, tandis que De Rossi est suspendu. Certains joueurs sont de nouveau écartés par choix techniques comme Nego, Guberti et Julio Sergio.

L’équipe devrait être composée ainsi : Goicoechea gardera la cage giallorossa, tandis que sa défense devrait être constituée de gauche à droite de Bazlaretti, Castan, Marquinhos et Piris. Au milieu Bradley conservera sa place de milieu axial, avec Pjanic et Florenzi à ses côtés. Osvaldo occupera l’axe de l’attaque, Totti sera à gauche et Destro sera en charge du flanc droit.


L’adversaire du jour

Pescara n’a malheureusement pas réussi à conserver son ossature de la probante saison passée : à commencer par le mister Zeman, passé à la Roma, et ses joyaux comme Immobile et Insigne qui étaient prêtés, où Verratti parti au PSG. On dit souvent qu’un club arrivant en première division doit changer le moins possible pour y arriver, et le club toscan n’a pas voulu suivre ce dicton. En effet de très nombreux joueurs, pour la plupart de pays étrangers exotiques, ont fait leur arrivée cet été. Un mercato qui montre peu de réussite, si ce n’est le gardien international espoir Perin, et le talentueux meneur de jeu Quintero. Pour le reste, Pescara n’arrive pas à trouver d’identité de jeu, et ne semble pas encore réussi à faire la transition avec les paillettes de l’an dernier.  Suite à la défaite sur le terrain de Sienne, Stroppa a rendu sa démission, et Bergodi a pris les commandes.

Pescara réalise un début de saison très compliquée. En effet son bilan est de 3 victoires, 2 nuls et et 8 défaites. A domicile on y retrouve 2 victoires, 1 nuls et 4 défaites. Des défaites d’ailleurs très lourdes : 3-0 face à l’Inter et la Lazio, où 6-1 face à la Juve. Pescara possède de très loin la moins bonne défense de Série A à domicile (ils ont encaissé au moins 3 buts lors de 4 matchs sur 7 chez eux), mais également la moins bonne attaque à la maison. Suite à ses 2 dernières défaites consécutives, le mister Stroppa a décidé de jeter l’éponge en démissionnant.

L’équipe sera composée demain de Perin dans la cage; La défense à 3 sera constituée de Romagnoli, Terlizzi et Bochetti. Le milieu à 4 sera lui dirigé par Balzano, Nielsen, Togni, Bjarnason et Modesto. Tandis que Quintero soutiendra Abbruscato.


Les clés du match

Difficile de trouver des clés du match, vu que l’entraineur a changé en cours de semaine. Cela sera donc une opposition assez mystérieuse, même si on peut supposer que le mister Bergodi va tenter d’apporter une certaine solidité défensive, pour cette équipe qui est la pire défense de Série A à domicile, et qui possède également la pire attaque. Il faudra donc probablement de la patience pour bouger ce 3-5-1-1 compact, et marquer au plus vite pour les faire douter. Les giallorossi devront également réussi à écarter au maximum le jeu, et se projeter le plus vite possible vers l’avant.


Les dernières confrontations

1977-1978: Pescara-Roma 1-1 (Di Bartolomei)
1979-1980: Pescara-Roma 2-3 (Scarnecchia, Amenta, Ancelotti)
1987-1988: Pescara-Roma 0-0
1988-1989: Pescara-Roma 0-0
1992-1993: Pescara-Roma 1-1 (Carnevale)

Il faut remonter à très loin pour trouver trace des confrontations entre Pescara et l’AS Roma. Un bilan qui se montre assez négatif avec 4 nuls et 1 défaite, mais bien trop lointain pour en tirer quelconque conclusion. Cela sera donc une opposition inédite depuis maintenant 20 ans qui se disputera au Stadio Adriatico. Ces 2 équipes se sont également rencontrés il y a deux ans de cela, lors d’un match amical remporté 1-0 par l’AS Roma, sur un penalty de Totti.

 

Le duel du match

Miralem Pjanic / Juan Quintero : Un duel de meneurs de jeu, bourré de talent. Le petit joyaux bosniaque est bien évidemment plus connu, et notamment de par son passé à Lyon. Depuis son arrivée à la Roma, il y a un an et demi, il alterne le chaud et le froid. En effet son manque de régularité, notamment causé par des blessures, l’empêche de trouver son rythme de croisière, et exploser complètement sur la scène internationale. Avec 2 buts lors des 2 derniers matchs, Pjanic retrouve une place de titulaire, où il espère s’y installer durablement.
De son côté, le talentueux colombien est une des véritables découvertes de ce championnat. Du haut de ses 18 ans, Pescara à flairé la bonne affaire en allant chercher ce petit gabari de proche (1m68 pour 62kg). Quintero est probablement la seule satisfaction de ce début de saison, à tel point qu’il attire déjà les convoitises. Il a disputé 10 matchs depuis le début de saison, en ayant notamment inscrit un but. Il a de ce fait découvert la sélection de Colombie le mois dernier pour la première fois
.


L’arbitre du match

L’arbitre de la rencontre sera Mr Andrea Gervasoni. Cet arbitre a dirigé à 7 reprises l’AS Roma pour un bilan de 5 victoires, 1 nul et 1 défaite. Il avait notamment expulsé Totti face à Lecce lors de l’embrouille avec Oliveira. Il a sifflé 2 penalties en faveur de la Louve, contre 1 contre.

Les équipes probables

AS Roma (4-3-3):
Goicoechea
Piris-Marquinhos-Castan-Balzarzetti

Pjanic-Bradley-Florenzi
Destro-Osvaldo-Totti

Remplaçants: Svedkauskas, Lobont, Romagnoli, Dodo, Marquinho, Pjanic, Perrotta, Nico Lopez, Tallo.
Blessés: Stekelenburg, Taddei.
Suspendu: De Rossi.
Choix technique: Nego, Guberti, Julio Sergio

Pescara (3-5-1-1): Perin; Romagnoli, Terlizzi, Bochetti; Balzano, Nielsen, Togni, Bjarnason, Modesto; Quintero; Abbruscato.