Photo tirée du site Gettyimages.fr

Les représentants du football italien (joueurs et ex-joueurs de la Nazionale, entre-autre) ont tenu à rendre hommage à Daniele De Rossi, via les réseaux sociaux, suite à l’annonce de son adieu :

Alessandro Del Piero: « Tu as été un adversaire loyal et un coéquipier de moments inoubliables. Ce stade, ces penalty. Champions du Monde ! Mais tu es surtout une personne spéciale et profonde. Je sais ce que tu ressens et je peux imaginer à quel point tu as encore envie de jouer, de te divertir et de transmettre sur le terrain ta grand passion pour le football. Et quand tu arrêteras, je sais que tu seras aussi un très bon entraîneur, si c’est ce que tu voudras. Une grande embrassade Daniele, aujourd’hui comme à Berlin ».

Gigi Buffon: « Il y a une belle chanson qui commence par: « Nous avons voyagé ensemble ». Bonne chance Lele. Bonne chance parce que tu es une personne spéciale. Cela vaut vraiment la peine de t’avoir rencontre dans ma vie. Parce que dans la vie l’élégance est de savoir se taire quand les autres font du bruit. Et dans tes silences tu as toujours trouvé l’équilibre, la sérénité et la maturité. Une embrassade mon ami ! Et bonne route ! ».

Andrea Pirlo: « Un chapitre important de ta vie se ferme… peut importe où mais continues à jouer et à te divertir parce que le football a encore besoin de vraies personnes comme toi… Bonne chance Dani ».

Alessandro Nesta: « Félicitation à un joueur et à un homme d’épaisseur différente et supérieure, qui a vécu notre avec un grand équilibre et sérieux, en n’étant jamais banal. Bonne chance mon ami. @OfficialASRoma« .

Marco Materazzi: « COÉQUIPIER & ADVERSAIRE de nombreuses BATAILLES ! Fier de toi et au-delà de la foi FOOTBALLISTIQUE… DDR16 HOMME VRAI. « .

Paolo Maldini: « Tôt ou tard se termine toujours un cycle pour un joueur, mais sincèrement c’est une chose qui me surprend. Je ne m’y attendais pas mais lui a toujours été une âme très indépendante. Il saura bien ce qu’il fait et ce qu’il veut faire, même si sûrement c’est un choix douloureux mais son amour pour la Roma n’est certainement pas remise en cause. Comme joueur il a toujours été un capitaine de faits sur le terrain, de grande personnalité et de grande technique, un des joueurs que j’ai le plus admiré ».

Claudio Marchisio: « Certains disent que c’est dans la nature des choses, ce que je sais est que même quand le vent cesse ou change de direction, certaines ‘biandiere’ continuent de voler haut et fièrement, parce que l’amour qu’il a donné et reçu et les liens qu’il a crée, sont une force inexorable. Tu es un grand mon ami ».

Mario Balotelli: « Cela a été un honneur de t’avoir comme adversaire et surtout comme coéquipier en Nazionale ! Je te souhaite tout le meilleur du monde pour ton futur Danielì! ».

Papu Gomez: « Je suis à Bergame depuis 5 ans, je ne peux pas me considérer comme un bandiera tel que l’est De Rossi ».

Dino Zoff: « L’épilogue arrive pour tous un moment donné ! Parce que quand on arrive à un certain âge beaucoup de choses se passent. C’est difficile, il a fait une vie entière à la Roma, cependant cela arrive à quasi tous ».

Aurelio De Laurentiis: « De Rossi, comme Totti, est un emblème du football. Un jour j’appela Alberto, le père, pour faire l’entraîneur du Napoli et il me dit: « Ecoutes De Laurenttis, ce n’est pas contre toi, mais je suis né romanista et je mourrais romanista ». C’est une très belle chose ».

Antonio Floro Flores: « On parle toujours de bandiere… Puis arrive quelqu’un qui ne sait même pas où se trouve la ville de Rome et le renvoie comme s’il était le dernier arrivé ».