Site AS ROMA

Le sprint final est enfin lancé

170 jours. C’est la durée depuis laquelle l’AS Roma n’avait pas inscrit 3 buts dans le même match, et la victoire à l’Olimpico face à l’Inter sur le score de 4-2. C’est même la première fois de la saison que les hommes de Rudi Garcia marquent par 3 fois en déplacement. Un succès face à Sassuolo qui peut lancer définitivement le sprint final.

La Roma prend dès le coup d’envoi le dessus dans ce match et ouvre le score sur sa première occasion par Doumbia de la tête sur un bon centre de Florenzi; 1-0 à la 5′. Cette entame parfaite permet aux giallorossi de jouer plus pour faire sortir Sassuolo et libérer des espaces pour attaquer. Pjanic décoche ainsi un bon coup-franc à la 21′, mais c’est Florenzi qui double la marque d’un but superbe : une lucarne après avoir éliminé 2 joueurs. 2-0 à la 27′. La louve se contente de gérer jusqu’à la mi-temps face à des joueurs de Sassuolo incapables de se procurer une occasion. Leur seule situation chaude sera un tir contré de Missiroli à la 44′, sans aucun danger, sur un mauvais repris de Florenzi. 2-0 à la pause.

La physionomie de la seconde période sera bien différente. Sassuolo revient avec d’autres ambitions et la Roma abandonne le jeu. Et il faut un gros De Sanctis pour s’imposer par deux fois devant Zaza puis Flore Flores. Pour remédier à cela, Garcia lance Mapou pour Doumbia à la 67′. Mais c’est la Roma qui trouve encore la faille par Pjanic servi aux 6m par Gervinho à la 75′, 3-0. La louve reprend alors définitivement le dessus. Garcia fait tourner en mettant Keita et Iturbe pour Florenzi et Pjanic. Le jeune argentin cadrera une grosse frappe à la 90′. Ce sera la dernière occasion du match, 3-0 score final.

Le groupe giallorosso se retrouvera ce jeudi à Trigoria, pour préparer la réception du Genoa de ce dimanche (12h30), où le mister français aura un grand au quasi complet à disposition. Côté Genoa, manqueront à l’appel Perotti et Burdisso.