Le sprint final 2013 est lancé

Alors que l’AS Roma pointe à une place de leader après 12 journées, avec un petit point d’avance sur la Juventus, le site CSR vous fait un point sur le calendrier du Top 5 de la Série A, jusqu’à la fin d’année 2013.

Les hommes de Rudi Garcia pulvérisent tous les records en ce début de saison, autant en Italie que sur la scène européenne. 10 victoires consécutives pour commencer, pour 2 matchs nuls ensuite, pour un total de 32 points sur 36 possibles. Il s’agit également de la meilleure défense européenne avec seulement 3 buts encaissés, et 26 buts inscrits. Si la baisse de forme ces dernières semaines peut s’expliquer par les absences dans le domaine offensif, la pression de la Juventus oblige les romanisti a relancer au plus vite la machine à gagner. Jusqu’à la fin de l’année 2013, 5 journées sont encore à disputer. Voici le calendrier des équipes composant le Top 5 de la Serie A :

.

AS Roma (1er, 32 points):
13ème journée: AS Roma-Cagliari

14ème journée: Atalanta-AS Roma
15ème journée: AS Roma-Fiorentina
16ème journée: Milan AC-AS Roma
17ème journée: AS Roma-Catane

A premier abord, le calendrier parait plus favorable que défavorable. En effet les giallorossi n’affronteront qu’un seul concurrent réel au podium, en la personne de la Fiorentina qui se jouera à l’Olimpico. Il faudra cependant se méfier des deux déplacements encore à disputer, d’abord sur la pelouse de l’Atalanta, puis sur celle de San Siro face à un Milan qui peut se réveiller à tout moment. A côté de ça, les deux réceptions de Cagliari, et de Catane paraissent presque déséquilibré sur le papier, mais on a vu les semaines passées que rien n’est gagné d’avance.

Juventus (2ème, 31 points):
13ème journée: Livorno-Juventus
14ème journée: Juventus-Udinese
15ème journée: Bologne-Juventus
16ème journée: Juventus-Sassuolo
17ème journée. Atalanta-Juventus

Sur le papier, il s’agit d’une série extrêmement abordable. En effet la vieille dame ne va rencontrer que des équipes de seconde partie de tableau. Le désavantage concerne cependant les trois déplacements, sur trois terrains où il n’est jamais simple d’en ressortir avec les trois points : A Livorno, Bologna et Atalanta. Au vue du début de saison, les réceptions de l’Udinese et Sassuolo semblent déjà dans la poche. En plus de cela, les bianconeri auront deux matchs clés en Champions League contre Copenhague et Galatasaray…. avant la reprise 2014 avec un certain JUVENTUS-ROMA.

Napoli (3ème, 28 points):
13ème journée: Napoli-Parma
14ème journée: Lazio-Napoli
15ème journée: Naples-Inter
16ème journée: Cagliari-Napoli
17ème journée: Napoli-Sampdoria

Contrairement aux deux équipes qui la précédent, Naples risque bien de laisser quelques plumes en cette fin d’année civile. A commencer ce week end avec la réception de Parme, dont personne ne s’en est sorti de façon aisé, avant d’enchainer ensuite avec un déplacement à l’Olimpico contre la Lazio, puis surtout la réception de l’Inter. Les deux matchs de conclusion semblent plus simple avec la réception de Cagliari et le déplacement à la Sampdoria. A côté de cela, il faudra en Champions League batailler contre Arsenal et Dortmund, obligeant à tirer sur la profondeur de banc et les organismes.

FC Internazionale (4ème, 25 points):
13ème journée: Bologne-Inter
14ème journée: Inter-Sampdoria
15ème journée: Inter-Parma
16ème journée: Napoli-Inter
17ème journée: Milan-Inter

L’Inter possède probablement l’un des calendriers les plus compliquée de cette fin d’année 2013. Seul la réception de la Sampdoria parait du gâteau. Ce qui sera bien moins le cas avec le déplacement à Bologne, et la réception de Parme. Pire encore, les deux derniers matchs s’annoncent au couteau avec un déplacement à Naples décisif, puis pour finir un derby contre l’ennemi milanais. On y rajoutera une faible opposition face au Trapani en Coppa Italia.

Fiorentina (5ème, 24 points):
13ème journée: Udinese-Fiorentina
14ème journée: Fiorentina-Hellas Verona
15ème journée: AS Roma-Fiorentina
16ème journée: Fiorentina-Bologne
17ème journée: Sassuolo-Fiorentina

Outre le déplacement face au Sassuolo, le reste des confrontations jusque la trêve ne sera pas aisé : A commencer par des déplacements sur les pelouses de l’Udinese et de la Roma, outre les réceptions des outsiders de Verona et Bologne. Il faudra également faire avec deux matchs d’Europa League, quasiment pour du beurre, contre Dnipro et Paços de Ferreira.