Le spectacle ne pourra qu’être sur le terrain

Alors que la Curva Sud et Nord seront quasi vide (et que l’affluence sera à peine supérieure à 35 000 personnes) le spectacle devra donc être sur la pelouse, pour ce premier derby de la saison. Un enjeu déjà important, suite à la défaite respective lors de la journée précédente.

.

La conférence de presse de Garcia.

« Florenzi et Maicon vont bien, De Rossi est convoqué mais ne peut jouer 90 minutes »

« Septième match en 22 jours, comment va l’équipe ? Elle va bien, l’adversaire a eu le même cycle. On a eu 4 jours pour récupérer, après une victoire tu récupères mieux. Je dois garder la motivation pour demain, pas avant. Par rapport à l’an dernier la Roma marque plus dans la première demi-heure, ce qui a changé ? J’espère que ça restera ainsi, on a les moyens de commencer fort et de mener. Ca nous met plus dans le match par rapport à prendre un but et lutter pour remonter au score. Il vaut mieux commencer fort, même si le match dure 95 minutes. Florenzi et Maicon sont sortis en Champions League, comment je vais les gérer ? Pour le moment en regardant comment ils vont, aujourd’hui ils ont effectué en partie du travail différencié. Il me semble qu’ils ont récupéré, ils sont convoqués. De Rossi ? Ses ressentis sont importants, il sera convoqué lui aussi. Ca sera difficile qu’il joue tout le match, ça fait 2-3 fois qu’il débute et que le muscle le lâche pour fatigue musculaire. Keita et Nainggolan ? Seydou est de retour, Radja va bien. La protestation des tifosi continue, si je me sens de faire un appel au retour au stade ? Je l’ai déjà fait beaucoup de fois, l’unique chose que je peux dire est que c’est triste si demain le stade n’est pas plein et qu’il n’y a pas l’ambiance requise pour un derby. Que puis-je faire ? J’ai déjà dit ce que je pensais, je suis concentré sur le terrain. L’an dernier Pioli s’était énervé de mes déclarations et j’avais dit que j’avais fait l’acteur pour le destabiliser. Comment se sent la Roma psychologiquement ? Je le dis toujours, il y a des choses qui arrivent dans le football mais aussi dans l’histoire. Il y a toujours une attitude précise dans un contexte précis, aujourd’hui il est totalement différent, on n’est ni au début, ni à la fin de la saison. On veut gagner car on sera à la maison, car c’est comme ça qu’on avancera au classement. L’ordre est de gagner le match, puis on veut gagner le derby, puis on veut reprendre la première place. Seuls les 3 points comptent. Pioli a laissé à Rome 6-7 titolares pour le match à Trondheim, alors que la Roma a joué un match difficile. Si je crains une Lazio plus fraîche ? Si c’est pas 7 matchs pour tous, ça sera 7 pour certains et 6 pour d’autres. Nous, on a eu un jour en plus et une victoire pour récupérer. Le problème est d’arriver à cette journée en aillant jouer autant en 3 semaines, les 2 équipes ne seront donc pas à 100% mais il n’y a pas d’avantage. Iago Falque ? Il était blessé comme quelques joueurs, comme Dzeko. Il va mieux, mais il a eu un moment où il était pas à 100%, ce type de blessure est ainsi. Tu peux rejouer mais tu n’es pas à 100%. Iago est très important, c’est une arme en plus pour nous. Un avis sur la Lazio, si elle lutte pour le titre ? Je ne parle pas des adversaires, je les étudie pour avoir des chances de gagner, ils ont des bons joueurs, ça reste un match particulier. Ce que je veux c’est que la Roma soit à 100% ou 200%, et pas seulement en motivation. On doit jouer da Roma et c’est ainsi qu’on aura toutes les chances d’obtenir ce qu’on veut ».

.

.

Du côté de Trigoria

L’AS Roma a connu une préparation mitigé en terme de résultats. Avec des hauts comme le succès 6-4 face au FC Seville, et des bas comme le 3-0 subit sur la pelouse du FC Barcelone. Rudi Garcia a du faire face à un mercato qui a mis beaucoup de temps à se décanter, et ne pouvant par exemple avoir à sa disposition son nouveau duo Mohamed Salah-Edin Dzeko seulement pour les deux derniers matchs amicaux. Le début de saison se globalement bon en terme de points, avec un bilan de 6 victoires, 2 nuls et 2 défaites. Suite au revers sur le terrain de la Samp, malgré une excellente prestation dans le jeu, l’équipe a su réagir en l’emportant 5 fois consécutivement : à l’Olimpico contre Carpi (5-1), Empoli (3-1) et Udinese (3-1), ainsi qu’à Palerme (4-2) et lors du choc face à la Fiorentina (2-1). Malheureusement, il eût cette rechute sur le terrain de l’Inter, avec une défaite (1-0) imméritée. En Champions League, la Louve n’a pas su capitaliser son 1-1 face au FC Barcelone, en perdant 3-2 à Borisov et en faisant 4-4 contre Leverkusen.

Pour cette 12ème journée de Serie A, le mister français compte quelques absents : Kevin Strootman (genou) et Francesco Totti (cuisse) ne sont pas convoqués, tandis que plusieurs sont loin d’être à 100%. La certitude semble venir de la défense, avec Torosidis-Manolas-Rudiger-Digne. Nainggolan est sur d’évoluer dans l’entre-jeu, comme Salah et Dzeko devant. Le reste est un peu flou, et le sera jusqu’à l’annonce de la compo officielle.

Les convoqués de Rudi Garcia face à la Lazio

.

L’adversaire du jour

La Lazio réalise un début de saison que l’on peut juger de moyen d’un point de vue comptable. En effet, les hommes de Stefano Pioli ont un bilan de 6 victoires et 4 défaites. Avec la Fiorentina et Bologne, ils sont les seules équipes à ne jamais avoir partagé les points. L’inquiétude vient de la forme du moment, puisque les biancoceleste restent sur deux revers de suite : à l’Atalanta (2-1), et à la maison contre le Milan AC (1-3). Avant cela, la Lazio restait sur une série de 6 victoires en 7 matchs. A domicile, leur bilan est de 5 victoires et 1 défaite. A l’extérieur, ils ont subit deux lourdes défaites : au Chievo (4-0) et à Naples (5-0).

Sur le mercato, la Lazio a peu bougé durant cet été. Aucun joueur cadre n’est parti. On citera les départs de Ciani (Espanyol), Ederson (Flamengo), Cavanda (Trabzonrspor), Perea (Troyes) et Gonzalez (Atlas). Côtés arrivées, on retiendra Morrison (Cardiff), Kishna (Ajax), Milinkovic-Savic (Genk), Matri (Milan) et Hoedt (Alkmar).

Pour demain, le mister Pioli a peu de doutes sur la compo qu’il alignera. En pointe, Djordjevic semble en avance dans son ballottage avec Klose, avec le soutien de Candreva et Anderson sur les côtés. Au milieu, Biglia et Parolo évolueront à la récupération, avec le remplacement de Lulic en arrière gauche. La perte (pour toute la saison) de De Vrij en défense central sera un gros manque.

Les équipes probables de l’AS Roma et de la Lazio

.

Les dernières confrontations

2014/2015 Lazio 1-2 AS Roma (Iturbe, Yanga-Mbiwa)
2014/2015 AS Roma 2-2 Lazio (Totti x2)
2013/2014 Lazio 0-0 AS Roma
2013/2014 AS Roma 2-0 Lazio (Balzaretti, Ljajic)
2012/2013 AS Roma 1-1 Lazio
2012/2013 Lazio 3-2 AS Roma (Lamela, Pjanic)
2011/2012 AS Roma 1-2 Lazio (Borini)
2011/2012 Lazio 2-1 AS Roma (Osvaldo)
2010/2011 AS Roma 2-0 Lazio (Totti x2)
2010/2011 Lazio 0-2 AS Roma (Borriello, Vucinic)
2009/2010 Lazio 1-2 AS Roma (Vucinic x2)
2009/2010 AS Roma 1-0 Lazio (Cassetti)
2008/2009 Lazio 4-2 AS Roma (Mexes, Vucinic)
2008/2009 AS Roma 1-0 Lazio (Baptista)
2007/2008 Lazio 3-2 AS Roma (Taddei, Perrotta)
2007/2008 AS Roma 3-2 Lazio (Vucinic, Mancini, Perrotta)
2006/2007 AS Roma 0-0 Lazio
2006/2007 Lazio 3-0 AS Roma
2005/2006 Lazio 0-2 AS Roma (Taddei, Aquilani)
2005/2006 AS Roma 1-1 Lazio (Totti)
2004/2005 AS Roma 0-0 Lazio
2004/2005 Lazio 3-1 AS Roma (Cassano)
2003/2004 Lazio 1-1 AS Roma (Totti)
2003/2004 AS Roma 2-0 Lazio (Mancini, Emerson)
2002/2003 AS Roma 1-1 Lazio (Cassano)
2002/2003 Lazio 2-2 AS Roma (Delvecchio, Batistuta)
2001/2002 Lazio 1-5 AS Roma (Montella x4, Totti)
2001/2002 AS Roma 2-0 Lazio (Delvecchio, Totti)
2000/2001 AS Roma 2-2 Lazio (Batistuta, Delvecchio)
2000/2001 Lazio 0-1 AS Roma (Negro csc)

Voici les 30 dernières rencontres qui ont opposé l’AS Roma à la Lazio. Le bilan pour les giallorossi est de 13 victoires, 10 matchs nuls et 7 défaites. Un bilan global assez largement à l’avantage de la Louve donc. A noter que sur ces 15 dernières années, la Lazio n’a gagné qu’une seule fois quand elle se « déplaçait ». A l’inverse, la Louve a gagné 7 de ses 13 succès en jouant « à domicile ».

A noter que Francesco Totti est le joueur qui a joué le plus de derby (41, dont 36 en championnat), mais aussi à en avoir gagné le plus (14, dont 12 en championnat). Avec 11 buts lors du derby en Serie A, le Capitano a distancé lors du match aller, grâce à son doublé de la saison passée, Marco Delvecchio et Dino Da Costa.

Dans l’histoire de tous les derby, l’AS Roma a obtenu 59 victoires, 60 nuls et 43 défaites toutes compétitions confondues (49 succès, 57 nuls et 38 défaits en championnat). A noter que cela marche souvent par séries. Au début du siècle, la Louve a enchainé une série de 8 victoires de suites. Après un partage équilibré, la Roma a ensuite gagné 5 matchs de suite (notamment sous l’ère Ranieri), dont 4 en championnat. Puis la Lazio l’a emporté à trois reprises consécutives. Actuellement, les romanisti n’ont pas perdu un seul des 5 derniers derby, mais avec 3 nuls cependant.

.

L’arbitre du match

L’arbitre de la rencontre sera Mr Paolo Tagliavento. Son bilan avec la Roma est de 18 victoires (la dernière face à Cagliari, 2-1, la saison passée), 4 nuls (dont le 4-4 face à Naples en 2007/2008) et 7 défaites (toutes en déplacement, dont trois sur la pelouse du Napoli). A signaler qu’il a déjà dirigé 3 fois un derby : le succès giallorossa de la saison 2009/2010 (2-1, avec un doublé de Mirko Vucinic), une autre victoire lors de la saison 2010/2011 (2-0, avec un doublé de Francesco Totti), et un revers lors de la saison 2011/2012 (1-2, lors du premier derby de Luis Enrique et le but de Pablo Osvaldo).

Mr Tagliavento a arbitré 23 fois la Lazio, pour un bilan de 12 défaites, 3 nuls et 8 victoires.

Twitter: @Romanista35