Site AS ROMA

Le pouce levé ou pouce baissé ?

Tel l’empereur Jules Cesar devant les gladiateurs dans le Colisée, ce match à Cesena de l’AS Roma s’apparente grossièrement à une conséquence binaire : le pouce baissé (défaite ou nul) qualifiant la mort, ou le pouce levé (victoire) qualifiant la vie sauve. Après les deux défaites à domicile, contre la Samp (2-0) et la Fiorentina en Europa League (3-0), l’état de crise est décrété et chaque match peut faire passer le volcan Roma en ébullition.

.

La conférence de presse de Garcia.

« Totti est apte, je compte sur lui comme sur les autres »

« Comment peut-on interpréter cette mise au vert anticipée ? Simplement par l’envie d’être ensembles, nous pouvions partir hier mais pour un problème logistique on a du le faire aujourd’hui. Et puis je voulais que l’on s’entraîne sur le synthétique. Le fait d’être tous ensembles me semble être une idée intéressante. L’absence de Totti ? Il a une fatigue musculaire à la cuisse qu’il avait déjà jeudi, j’ai parlé avec lui et nous avons préféré ne pas prendre de risque, la saison ne se termine pas demain, je ne veux pas le perdre. Doumbia nous rejoindra durant cet après-midi. Mon futur à la Roma ? Je suis ici pour vaincre des trophées, je veux le faire dans le futur, puis les dirigeants et le président décident, les joueurs savent bien mes motivations, chaque jour avec eux il savent que je veux jouer au mieux, je veux gagner le plus de matchs possibles jusqu’à la fin de saison, même si je n’aime pas avoir une vision sur deux mois. Maintenant je pense à demain, nous devons nous concentrer sur le match le plus important de la saison qui est le prochain, nous avons seulement besoin de gagner, pour cela il ne faut pas regarder plus à long terme. L’équipe a compris ce discours. La qualité d’un groupe se voit surtout dans la difficulté, je lutte toujours contre cette chose, si les choses vont bien il peut y avoir le risque de s’endormir, chacun sait que maintenant il faut tout mettre sur le terrain, nous devons lutter et nous lutterons ensembles, seulement ainsi on s’en sortira, je veux que cela soit ainsi demain, je ne m’arrêterais jamais de pousser les joueurs. Si j’ai parlé avec Pallotta ces derniers jours ? Je parle toujours avec le président, nous travaillons ainsi, il est un peu loin mais je lui ai parlé après la Fiorentina.

Si j’approuve le comportement des joueurs d’aller sous la Curva à la fin du match ? Nous et les tifosi ont le même objectif, gagner chaque match, nous devons rester en bon terme avec eux, maintenir un fil, comme l’a exprimé Keita, j’ai apprécié ses paroles. Les joueurs ont besoin de jouer avec confiance et la tête libre, cela arrive si la tifoseria te soutien. Il faut réussir à faire des gestes efficaces, c’est humain que les joueurs puissent tomber en bas s’ils se trompent, mais c’est la façon pour gagner les matchs. Gervinho, d’habitude, aurait marqué les yeux fermé son occasion contre la Fiorentina, à la fin de saison on fera les comptes, nous sommes les premiers à être déçus. Tout doit se faire dans le respect des personnes. J’ai de l’affection et du respect pour les tifosi, je m’attends à ce que cela soit réciproque. Je défendrais toujours mes joueurs. Quand je dois être dur, je le suis. Mais en externe je les défendrais toujours, nous pouvons encore le faire, notre futur n’est pas plus loin que demain. Pourquoi on ne marque pas autant que la saison passée ? Je continue à avoir confiance en mes attaquants, puis quand il y a une période négative, je crois toujours que celle-ci se terminera tôt ou tard. Nous avons eu une attitude défensive efficace sur une grande partie de la saison, maintenant nous fatiguons à marquer des buts. Je pense que nous pouvons gagner tous les matchs aussi 1-0, cette spirale négative a aussi eu la conséquence de casser notre secteur défensif dans l’aspect collectif. Les derniers buts qu’on a pris ont quasiment été offert, et cela devient difficile de gagner. Nous devons tout faire pour que le ballon passe la ligne de but adverse, mais sur cette chose je suis certain que nous lutterons et feront tout pour ne pas accepter que les choses aillent mal. Nous avons le talent, l’équipe est forte et a la condition physique, nous devons avoir confiance en eux. Cesena ? Une équipe avec des qualités, ils jouent à la maison sur un terrain synthétique et aujourd’hui nous voulons prendre la mesure pour prendre quelques habitudes, nous devons rester attentifs à leurs forces. A part le fait de lutter chaque seconde, nous voulons obtenir le résultat contre une équipe qui veut se sauver. Je m’attends a de la rage positif de notre côté, après ce moment difficile”.

.

.

Du côté de Trigoria

Depuis le début de saison en championnat, le bilan est de 13 victoires, 11 nuls et 3 défaites (38 buts marqués et 21 encaissés). On constate souvent qu’en période de crise, les résultats sont régulièrement meilleurs en déplacement qu’à domicile, et cela semble se confirmer également pour l’AS Roma. En effet, la Louve n’a plus perdu à l’extérieur depuis le déplacement à Naples, fin octobre. Depuis, s’en est suivi une série de 4 victoires et 4 nuls, soit un bilan comptable de 16 points sur 24 possibles. Autrement dit, un parcours quasi « da Scudetto » loin de ses bases. On peut ajouter à cela les trois derniers déplacements en Coupe, avec notamment une victoire à Rotterdam et des nuls contre le CSKA et à la Fiorentina, amenant la bonne série en cours à 5 victoires et 6 nuls, soit 11 matchs sans la moindre défaite. Oui mais voila, l’heure n’est plus à concéder des matchs nuls, et l’obligation de victoire s’accroît de jour en jour, avec une Lazio revenant à un petit point, et remettant totalement en cause l’assurance de cette deuxième place, synonyme de place qualification à la prochaine Champions League.

Rudi Garcia a révélé la liste des 22 joueurs qui ont été convoqué pour cette 28ème journée de Serie A, qui se jouera ce dimanche à 20h45 contre Cesena (BeiN Sports 2). L’infirmerie reste bien garni, puisque outre Leandro Castan (dont le dernier examen pourrait arriver d’ici 7-10 jours) et Federico Balzaretti, Kevin Strootman (genou, saison finie), Maicon (genou, de retour après la trêve), Tonny Sanabria (cheville), Francesco Totti (cuisse) sont également OUT. Seydou Keita (contusion au genou également) et Miralem Pjanic sont eux suspendus. Radja Nainggolan fait lui son retour de double-suspension. Outre Daniele Verde, Lorenzo Pellegrini profite aussi des absences pour se faire une place.

Concernant le onze de départ, De Sanctis gardera de nouveau la cage giallorossa. La défense centrale sera composé de Mapou et Manolas, tandis que les couloirs seront pris par Torosidis et Holebas. De Rossi évoluera juste devant la défense, avec Nainggolan et Florenzi autour de lui. Devant, le trident devrait être composé de Ljajic, Iturbe et Doumbia.

.

L’adversaire du jour

Promu en Serie A cet été, pour sa troisième saison parmi l’élite, Cesena réalise une première moitié de saison compliquée. Les hommes du mister Di Carlo pointent à la 19ème place, avec 21 points après 27 journées. Leur bilan global est de 4 victoires, 9 nuls et 14 défaites (25 buts marqués et 48 encaissés). Cependant, Cesena y arrive un peu mieux à domicile, avec un bilan de 3 victoires, 6 nuls et 5 défaites (15 buts marqués et 23 encaissés). Et leur période actuelle est plutôt au beau fixe, avec 3 victoires, 3 nuls et 2 défaites durant les 8 derniers matchs. Mieux encore, ils n’ont pas perdu le moindre match à la maison depuis 4 matchs (2 victoires et 2 nuls), et restent en tout sur 3 matchs de suite sans défaite (1 victoire et 2 nuls). Autant dire que, malgré le classement, il s’agira d’une équipe en confiance.

Sur le mercato, l’effectif de Cesena a pas mal bougé, mais avec un recrutement basé sur des joueurs d’expérience, connaissant la difficulté du maintien. Outre les jeunes talents Leali (gardien), et le colombien Carbonero (arrivant grâce à l’AS Roma), on retrouve par exemple l’arrivée de quatre. A côté de ça, Pulzetti arrive de Bologne, Perico de Cagliari, ou encore Djuric de Cittadella. Niveau départ, on retiendra les fin de prêts de Rossini, Camporese, Alhassan, Belingheri, ou encore le départ de D’Alessandro à l’Atalanta. Cesena n’a quasiment pas bougé durant ce mercato de janvier, avec aucune arrivée, mais quelques départs (comme Hugo Almeida).

L’équipe sera composé demain de Leali dans la cage. La défense sera constitué par une ligne de 4 joueurs, où l’on retrouvera Perico, Capelli, Krajnc et Renzetti. Les 3 milieux de terrain axiaux seront Giorgi, Mundigayi et Pulzetti. Enfin, le trident offensif sera composé de Carbonero en meneur de jeu, avec devant la doublette Defrel et Djukico sur les côtés.

.

Le joueur à suivre

Carlos Carbonero: Ce milieu offensif colombien est tiraillé entre Cesena et l’AS Roma. En effet, le joueur de 24 ans est arrivé de River Plate cet été, grâce à la societa giallorossa, qui à cause de son statut de joueur « extra-communautaire » l’a envoyé faire ses preuves parmi un autre club italien. Auteur d’une grande saison dernière, 35 matchs et 8 buts avec le River, il avait ensuite été sélectionné avec la Colombie pour le Mondial 2014 où il avait comme rôle d’être la doublure de Cuadrado. S’il a très peu été utilisé en début de saison, notamment pour des raisons liées à l’adaptation, Carbonero a su être patient et travailleur en attendant son heure. Aujourd’hui, il totalise 14 rencontres de Serie A (dont 8 en tant que titulaires, pour un total de 753 minutes. Et depuis quelques matchs il bride une place de titulaire, réalisant notamment une belle prestation le week-end dernier sur la pelouse de l’Inter. Demain, il devrait de nouveau être titulaire, avec les observateurs giallorossi qui devraient le suivre de près durant cette rencontre. Face à lui, Carbonero retrouvera un de ses compatriotes, en la personne de Victor Ibarbo. L’attaquant du même âge, prêté par Cagliari en janvier, fait son retour dans le groupe après avoir été blessé environ un mois et demi au mollet, suite à sa première apparition face à la Fiorentina en Coupe d’Italie. Cela pourrait donc être un duel de colombiens, notamment en cours de seconde période. Autre duel entre compatriotes à suivre de près, entre le défenseur Mapou Yanga-Mbiwa, et l’attaquant Gregoire Defrel, qui réalise une grande saison avec 6 buts en 25 matchs.

.

Les dernières confrontations

2011/2012 : Cesena 2-3 AS Roma (Carew, Totti x2)
2010/2011 : Cesena 0-1 AS Roma (Bojan, Lamela, De Rossi)

Cesena n’est qu’à sa troisième saison en Serie A. Autant dire, de façon logique, que les confrontations entre ces deux équipes sont limités. Mais malgré tout, le bilan général est largement en faveur de l’AS Roma, avec 4 victoires et 1 nul en 5 rencontres. Outre un score de 0-0 (à l’Olimpico, en début de saison 2010/2011), s’en est donc suivi une série en cours de 4 victoires consécutives, dont 2 à la maison et 2 à l’extérieur. 3 fois sur 5, Cesena n’a pas marqué le moindre but, comme lors du match aller. Les giallorossi sont donc venus s’imposer ici à chacun de leur deux voyage. D’abord pour un des derniers matchs de l’ère Ranieri sur le score de 1-0 (autogol à la 89ème minute) et pour le tout dernier match de l’ère Luis Enrique, avec une victoire 3-2 lors de la 38ème journée 2011/2012. Espérons que cela ne soit pas non plus l’un des derniers matchs de l’ère Rudi Garcia, qui cherchera à prolonger cette bonne série.

.

L’arbitre du match

L’arbitre de la rencontre sera Mr Antonio Damato. Le bilan global de la Louve avec cet arbitre est de 9 victoires, 4 nuls et 8 défaites, en 21 matchs. Seulement deux précédents cette saison, avec le nul sur la pelouse de Palermo (1-1) et la défaite en Coupe d’Italie face à la Fiorentina (2-0). Dans un passé proche, on retrouve un nul sur la pelouse de l’Atalanta la saison passée, et deux revers il y a deux ans, sur la pelouse de Parma (3-2) et à Catane (1-0). Au rayon des mauvais souvenirs on retrouve aussi la défaite du Scudetto face à la Samp le 25 avril 2010, mais également le fameux 4-1 d’il y a deux saisons à Bergame. 

De son côté, le bilan avec Cesena est de 4 défaites en autant de rencontres en Serie A.

.

Les équipes probables

AS Roma (4-3-3):
De Sanctis
Torosidis-Mapou-Astori-Holebas
De Rossi
Nainggolan-Florenzi

Iturbe-Doumbia-Ljajic

Remplaçants: Skorupski, Lobont, Spolli, Astori, Cole, Uçan, Paredes, Pellegrini, Verde, Ibarbo, Gervinho.
Blessé(s): Balzaretti, Castan, Strootman, Maicon, Sanabria, Totti, Keita.
Suspendu(s): Pjanic, Keita.

Cesena (4-3-1-2): Leali; Perico, Capelli, Krajnc, Renzetti; Giorgi, Mundingayi, Pluzetti; Carbonero; Defrel, Djuric.