Site AS ROMA

Le point sur les internationaux romanisti

 

De nombreux internationaux giallorossi ont joué avec leur sélection nationale ce mercredi. Voici le résumé :ommençons par les équipe de jeunes d’Italie. L’Italie U19 s’est imposé 1-2 face à l’Allemagne, avec 4 romanisti sur le terrain. Au poste d’arrière droit, Valerio Verre a été élu homme du match. Le leader de la défense se nomme Alessio Romagnoli. Il a totalement rendu stérile l’attaquant allemande, et a prouvé qu’il méritait d’être l’un des seuls classe 95 a joué en équipe première en Série A. Matteo Ricci évoluait dans l’entre-jeu. Ce dernier a montré un grand esprit de sacrifice, avec un bon sens du placement, malgré que ses relances furent un peu moins bonnes qu’à l’habitude. Marco Frediani est lui entré pour le dernier quart d’heure, où il a notamment servi une grande passe pour son avant-centre sur un contre, que ce dernier a mal géré.

Malgré la défaite 2-0 contre l’Allemagne, on retrouve aussi beaucoup de positif chez l‘Italie U20. Offensivement les 2 explosifs ailiers ont dynamité la défense adverse. D’abord Matteo Politano pendant 80 minutes, puis Gianluca Caprari pour le dernier quart d’heure. Ces 2 joueurs ont tout simplement mis le feu à la défense à eux seuls. Enfin, Federico Barba réalise une grande prestation en défense centrale, montrant personnalité et lecture défensive du jeu. Cependant sa prestation fût entaché par son expulsion complètement évitable. Peu de chose à se mettre sous la dent concernant l’Italie U21, vu que Piscitella et Sabelli sont resté sur le banc, et que Frascatore a joué quelques minutes.

Avec les blessures de Balzaretti et Destro, 3 romanisti ont défendu les couleurs de l‘Italie A (1-1 contre les Pays-Bas). Seul Daniele De Rossi était titulaire au coup d’envoi. Placé milieu relayeur droit, le Capitan Futuro n’a que très peu pesé sur le jeu et s’est montré peu à son avantage. Replacé plus dans le centre du jeu après la pause, il n’a gère été plus intéressant. Alessandro Florenzi et Pablo Osvaldo ont eu marqué des points suite à leur entrée. Le milieu de terrain a montré une niak et une grinta impressionnante, se battant sur chaque ballon et chaque course, de quoi lui pardonner son petit déchet technique. L’attaquant a lui plus apporté en 30 minutes que Balotteli en 1h. Présent dans les duels, bon techniquement et pesant dans la surface, il a été proche de marquer à 2 reprises. Il se rattrape en étant à l’origine du but, avec une récupération de balle au forceps.

Grande prestation de Miralem Pjanic avec la Bosnie. Le meneu de jeu giallorosso a tout simplement ébloui la rencontre de son talent. Placé dans le couloir gauche avec un système en 4-4-2, il a délivré deux passes décisives et a inscrit un but. Prestation moins brillante pour Michael Bradley, dont ses USA ont perdu 2-1 contre le Honduras. Placé dans le centre du milieu, il a essayé d’accélérer le jeu et déséquilibrer l’adversaire par ses passes, mais cela n’a pas suffit. Convoqué encore une fois avec le Brésil, Leandro Castan n’a pas fait son entrée en jeu face à l’Angleterre.

Vasilis Torosidis et Panagiotis Tachtisidis étaient engagés avec la Grèce (0-0 contre la Suisse). Le latéral droit a disputé toute la rencontre et s’est principalement atelé à tâche défensive, se montrant peu à son aise offensivement. Il sera cependant proche proche d’offrir une passe décisive sur un centre, mal conclut par son attaquant de la tête. Le grand milieu défensif est lui rentré pour la dernière demi-heure de jeu, se plaçant devant la défense pour essayer d’accélérer le jeu, sans grande réussite. Ivan Piris a livré une prestation convaincante dans son couloir droit avec le Paraguay, battant le Salvador 3-0