Photo tirée du site Asromaultras.org

Comme nous l’avions indiqué il y a quelques jours, Radja Nainggolan n’est pas considéré comme intransférable. Cependant, son départ n’est pas pour autant certain. Contrairement à Miralem Pjanic (clause libératoire) et Mohamed Salah (qui voulait rejoindre coûte que coûte la Premier League), il n’y a cette fois aucune obligation (encore moins de façon précipitée) de vendre en vue du Fair-Play Financier. Monchi aurait fixé la barre à 40 millions d’euros (pour un joueur de 30 ans, dont le style de vie assumé n’assure pas nécessairement une longévité dans le milieu professionnel, et un salaire de 4,5 millions d’euros), et pour l’heure aucune offre officielle n’est arrivée sur le bureau de Trigoria

A cet heure, selon Sky Sport, trois clubs seraient intéressés : le Milan AC, l’Atletico Madrid (avec un premier échange entre les deux clubs, dont la mentalité collerait au style de Diego Simeone) et l’Inter. Concernant les nerazzurri, dont on dit que le milieu belge aurait dit « oui » à Luciano Spalletti, il faut rappeler qu’ils n’ont pas pu conserver Joao Cancello (Valence FC) et Rafinha (FC Barcelone), pour une option d’achat trop élevé (30 millions d’euros). Il semble donc impossible de les voir venir taper à la porte giallorossa avant début juillet.

Un indice peut cependant laisser penser que la piste Inter est sérieuse. Pour abaisser le prix du transfert, le directeur sportif espagnol aurait demandé Nicolo Zaniolo, meneur de jeu de la Primavera interiste, qui vient de remporter le Scudetto de la catégorie. L’italien de 19 ans, outre à 6 matchs de UEFA Youth League, a un bilan de 14 buts et 9 passes décisives en 28 matchs de championnat. Natif du sud de la Toscane, l’international Italie U19 (5 buts en 13 sélections) a déclaré sur Instagram qu’il allait quitter le club : « Tu me manqueras mon ami », « Toi aussi ». Avant de retirer son message…