Site AS ROMA

Le plus court déplacement européen de l’histoire

270 kilomètres. C’est la distance qui sépare Roma de Firenze. Si la période actuelle de l’AS Roma est plutôt compliquée (avec une série à rallonge de partages des points), les hommes de Rudi Garcia peuvent s’appuyer sur une bonne forme en Coupe d’Europe et surtout en déplacements.

.

La conférence de presse de Garcia et Ljajic.

Garcia: « j’ai eu peur d’avoir deux blessés à l’entraînement ce matin, tant la motivation était élevée »

« Ce que j’ai appris de la défaite en Coppa Italia et si j’attends une réaction ? Ca sera la 4ème fois que l’on affronte la Fiorentina mais le match est différent, il y aura 180 minutes et peut-être plus. Il faut bien gérer les deux matchs et pas juste demain, si on veut se qualifier on doit bien jouer lors des deux matchs. Faire mieux que dimanche ne sera pas difficile. Si le groupe est moins soudé ? Quand on marquait plus de buts, on voyait plus de feeling sur le terrain. En quoi changera la Roma demain ? J’espère voir la Roma de Rotterdam et de la première mi-temps contre le Hellas Verona. La Roma des dernières minutes contre la Juve aussi, il y a une semaine. Ce n’est pas loin, je suis confiant dans le fait que mon équipe fasse aussi bien qu’il y a quelque temps. Pourquoi meilleur en Europe qu’en championnat ? C’est une question pour les joueurs. Qui souffrira de l’absence des attaquants ? On a pas Totti, eux n’auront pas Gomez. Mais Babacar et Doumbia pourraient en être, les deux entraîneurs peuvent avoir un avant-centre. Sinon il y en aura d’autres avec des qualités différentes et d’avantage de vitesse, sans avoir de spécialistes du poste. On l’a fait aussi à Gênes, ça peut être un choix tactique intéressant. Mihajlovic dit que Ljajic devrait être plus égoiste ? Ljajic est notre meilleur buteur, il sera important pour la fin de saison. Si la possession de balle de la Fiorentina est un avantage ? Les matchs sont bizarres, on peut attendre une stratégie de l’adversaire et puis s’en est une autre. Mes joueurs savent qu’ils doivent être prêts à tout, être protagonistes et mettre nos qualités sur le terrain. En quoi a changé Ljajic ? J’ai toujours dit qu’il a un talent énorme, pour moi il a compris qu’en travaillant, son talent peut devenir létal. Je lui ai demandé plus de continuité, il a été un peu critiqué l’an dernier. La réponse vient toujours du terrain et il l’a donné. Mais il reste 3 mois, il ne doit pas s’endormir. C’est un joueur important car il a donné l’exemple. Si les joueurs ont la bonne intensité à l’entraînement ? Je dis juste qu’aujourd’hui j’ai eu peur de perdre deux joueurs sur blessures pendant la partitella. Je crois que c’est une bonne réponse. Que représente l’Europa League pour cette fin de saison ? On savait que la Champions n’était pas pour nous, si ça peut être une réponse. Nous voulons les quarts de finale, et on a deux matchs pour cela. Après l’objectif principal de la saison reste la qualification en Champions League ».

Ljajic: « J’ai appris à être plus égoïste, mais je sais malgré tout faire la passe quand il le faut »

‘Montella a dit avoir mis du Nutella et une playstation dans ma chambre ? On se connait bien, c’était une blague (rire). Pourquoi mieux en Europa League qu’en Serie A ? Nous avons joué comme nous savons le faire, mais nous sommes dans un moment négatif. Nous devons continuer de tracer notre chemin et hausser notre niveau. Cela peut arriver dans un match de prendre un but et que cela oblige à jouer mieux pour revenir, mais cela est arrivé peu de fois. Nous devons faire notre jeu et faire circuler le ballon. Mihajlovic dit que je dois être plus égoïste ? Quand il m’entraînait, il me disait cela quand j’étais jeune. Maintenant j’ai changé cette chose, car chaque attaquant doit être plus égoïste. Les choix se font sur le terrain, si je vois un coéquipier dans une situation plus favorable, je lui passe le ballon. C’est une chose normale. L’équipe est psychologiquement bloquée ? Je ne pense pas, nous sommes un grand groupe qui se parle. Nous savons que nous avons vécu un mois difficile mais nous voulons en sortir la tête haute et retrouver notre vrai niveau. Dès demain nous pouvons le faire. Si on suit toutes les indications du mister ? Sûrement, c’est normal. Nous essayons de mettre sur le terrain ce que nous faisons dans la semaine, mais parfois cela ne sourit pas. Tout ce que dit le mister, nous cherchons à le mettre en pratique. Ce que représente l’Europa League à ce moment de la saison ? Nous avons fait bien en Champions et avons démontré notre valeur. La poule était difficile et nous avons été basculé en Europa League. C’est une compétition importante et nous voulons passer le tour. Nous espérons bien jouer demain et lors du match retour aussi ».

.

.

Du côté de Trigoria

Si l’AS Roma reste sur une série de 16 matchs sans la moindre défaite en championnat, cette maladie des matchs nuls ruine totalement la continuité psychologique et des résultats de l’AS Roma. En effet, au cours de cette série on retrouve pas moins de 10 nuls (dont 4 consécutifs dernièrement). Globalement depuis le début de saison, et toutes compétitions confondues, le bilan est de 15 victoires, 16 nuls et 5 défaites (dont 13 victoires, 11 nuls et 2 défaites en Serie A). Mais le bilan reste néanmoins meilleur en déplacement. En effet, en championnat la Louve reste sur une série en cours de 4 victoires et 4 nuls. Toutes compétitions confondues, la série en cours à l’extérieur est de 5 victoires et 5 nuls (dont un nul face au CSKA Moscou et une victoire contre le Feyenoord Rotterdam). A noter que la doublette Torosidis-Gervinho pourrait se retrouver après avoir été les hommes décisifs du tour précédent (respectivement 3 passes D et 2 buts). Si les voyants semblent au vert pour que la Roma ne perde pas demain, rien ne dit qu’une victoire sera au bout.

Rudi Garcia a révélé la liste des 22 joueurs qui ont été convoqué pour ce 8ème de finale aller d’Europa League, qui se jouera ce jeudi à 21h05 contre la Fiorentina (W9 et BeiN Sports 1). L’infirmerie reste bien garni, puisque outre Leandro Castan et Federico Balzaretti, Kevin Strootman (genou, saison finie), Victor Ibarbo (mollet, 1 semaine) et Maicon (genou, 1-2 semaines) sont également OUT. Pour le reste, le groupe retrouve Vasilis Torosidis et Mapou Yanga-Mbiwa (suspendus contre le Chievo), mais perd Francesco Totti (légère fatigue musculaire). A noter que seuls 18 jours pourront être mis sur la feuille de match, et donc 4 joueurs iront en tribune durant la rencontre.

Concernant le onze de départ, Skoruspki gardera de nouveau la cage giallorossa. La défense centrale sera composé de Mapou et Manolas, tandis que les couloirs seront pris par Torosidis et Holebas. De Rossi évoluera juste devant la défense, avec Nainggolan et Pjanic autour de lui. Devant, le trident devrait être composé de Ljajic, Florenzi et Gervinho.

.

L’adversaire du jour

La lourde défaite à l’Olimpico, face à la Lazio, sur le score de 4-0 a cassé une série en cours qui durait depuis le tout début de l’année 2015. En effet, si la Viola avait démarré cette année civile part une défaite sur la pelouse de Parme (1-0), il avait enchainé suite à cela une série impressionnante de 13 matchs sans la moindre défaite, avec 9 victoires (5 en Serie A, 2 en Coppa Italie et 1 en Europa League) et 4 nuls. En championnat, avant ce revers contre les biancocelesti, la série en cours était de 5 victoires et 3 nuls. Mais la Fiorentina reste invaincu dans son stade depuis maintenant longtemps, puisqu’il faut remonter au 11 décembre, et la réception du Dinamo Minsk, pour trouver trace d’une défaite à la maison, soit une série en cours de 7 matchs (4 victoires et 3 nuls). En championnat, le bilan à domicile n’est pas des meilleurs, avec une 11ème place au classement et seulement 4 victoires en 12 matchs (ainsi que 6 nuls et 2 défaites). Toutes compétitions confondues, cela fait un bilan de 6 victoires, 7 nuls et 3 défaites en 16 matchs.

Sur le mercato, l’effectif de la Fiorentina a peu bougé. Niveau départ, Matri (Milan, parti au Genoa) et Anderson (Manchester United) n’ont pas été conservé, pendant que le contrat d’Ambrosini n’a pas été prolongé. Le défenseur Roncaglia a rejoint le Genoa, tandis que le croate Rebic a lui été prêté à Leipzig. Enfin, l’ex-laziale Diakité a lui rejoint Sunderland de façon définitive. Niveau arrivée, les jeunes attaquants Bernardeschi et Babacar ont fait leur retour de prêt de la Serie B, pendant que l’attraction de cet été est pour l’instant l’allemand Marin. On citera enfin les arrivées des sud-américains Brillante et Basanta, ainsi que l’expérimenté Lazzari arrivant de l’Udinese. Montella a pu cependant obtenir deux gros coups durant ce mercato hivernal, avec les deux retours de Chine, en personnes de Diamanti et Gilardino. A l’inverse, Marin n’aura pas fait long feu et rejoint Anderlecht. Enfin, un échange (au sein de la transaction du colombien) a eu lieu entre Juan Cuadrado et Mohamed Salah avec Chelsea.

L’équipe sera composé demain de Neto dans la cage. La défense sera constitué par une ligne de 3 joueurs, où l’on retrouvera Richards, Rodriguez et Savic. Les 3 milieux de terrain axiaux seront Aquilani, Pizarro et Fernandez. Enfin, la doublette d’attaquants sera composée de Ilicic et Salah.

.

Les dernières confrontations

Les romanisti sont clairement la bête noire de la Viola. Durant les 15 dernières années, ces deux équipes se sont rencontrées à 34 reprises, pour un bilan largement en faveur de la Louve : 21 victoires, 8 nuls et 5 défaites. Si les hommes de Montella ont remporté le 1/4 de finale de Coupe d’Italie en ce début d’année sur le score de 0-0, cela n’est autre que la première victoire sur les 8 dernières confrontations (6 victoires consécutives, puis 1 nul et 1 défaite). Mais le bilan à l’Artemio Franchi est aussi favorable aux giallorossi, avec une série en cours de 4 matchs sans défaite (3 victoires et 1 nul), et 1 seule défaite sur les 7 derniers déplacements (4 victoires, 2 nuls et 1 défaite). De façon plus globale, le bilan depuis 1999 à Florence est de 5 victoires, 6 nuls et 3 défaites.

.

Le joueur à suivre

Incontestablement, le joueur à suivre côté Fiorentina sera Mohamed Salah. L’égyptien a été le véritable feuilleton du mercato de janvier : restera à Chelsea ? Ira à l’AS Roma ? Ira à la Fiorentina ? Pour résumer en quelques mots, la Louve avait le joueur en mains en début de mercato mais, à cause de son statut de joueur extra-communautaire, a du temporiser le dossier étant donné que la priorité allait à l’attaquant de pointe. Ayant manqué Luiz Adriano (qui pourrait arriver gratuitement cet été), Walter Sabatini a tenté de revenir vers Chelsea, qui cependant avait déjà donné un accord de principe à la Fiorentina concernant la transaction menant à Cuadrado. Salah a réalisé un mois de février de feu, puisqu’il a inscrit 6 buts (3 en Serie A, 1 en Europa League et 2 en Coupe d’Italie) pour 7 rencontres disputées. L’ex-joueur du FC Bâle a cependant marqué le pas ce lundi avec le déplacement face à la Lazio, où l’on a constaté que face à une défense bien compacte et surtout l’absence d’un véritable avant-centre (Babacar ou Gomez), Salah a peiné à se créer des espaces et à être dangereux. Probablement une leçon à méditer pour demain. 

L’arbitre du match

L’arbitre de la rencontre sera Mr Mateu Lahoz. Cet arbitre espagnol ne sera pas une découverte pour les giallorossi, puisqu’il avait dirigé, durant la saison 2011/2012, le match aller de tour préliminaire d’Europa League sur la pelouse du Slovan Bratislava, perdu 1-0. Il a également dirigé deux autres rencontres avec une équipe italienne : une défaite de l’Inter à Tottenham sur le score de 3-0, et il y a quelques jours la victoire de la Juventus face au Borussia Dortmund (2-1). 

.

Les équipes probables

AS Roma (4-3-3):
Skorupski
Torosidis-Manolas-Mapou-Holebas
De Rossi
Nainggolan-Pjanic

Florenzi-Ljajic-Gervinho

Remplaçants: De Sanctis, Astori, Keita, Paredes, Iturbe, Totti.
Blessé(s): Balzaretti, Castan, Strootman, Ibarbo, Maicon.
Suspendu(s): /.

Fiorentina (3-5-2): Neto, Richards, Rodriguez, Savic; Joaquin, Aquilani, Pizarro, Fernandez, Pasqual; Ilicic, Salah.