Photo tirée du site Zimbio.com

Dans son livre autobiographique (« Un Capitano »), Francesco Totti s’est exprimé au sujet de Aurelio Andreazzoli, historique adjoint de Luciano Spalletti, qui assura l’intérim lors du limogeage de Zdenek Zeman lors de la saison 2012/2013 (9 victoires, 4 nuls et 4 défaites, toutes compétitions confondues), actuel entraîneur de Empoli pour la seconde saison (après la montée en Serie A en mai dernier), comme le rapporte La Gazzetta dello Sport :

« Le jour suivant son intronisation (après le limogeage de Zeman, ndlr), il m’appela pour me parler et il me dit que cela était sa grande opportunité, qu’il voulait lutter aussi face à la presse qui le définissait comme un « passeur de témoin » et que je devais lui donner un coup de main. J’aime sa détermination, comment il a redessiné l’équipe. Les résultats arrivèrent, avec une équipe fusionnelle qui passa de la 9ème à la 5ème place au classement, gagnant aussi la demi-finale retour de Coppa Italia, à San Siro, contre l’Inter. Dans l’environnement, il y avait de la surprise. Andreazzoli arrivait à guider la barque sans la faire se fracasser contre les rochers, tout autre qu’un « passeur de témoin ». S’il avait gagné la finale (contre la Lazio, ndlr) il serait resté, au final c’est toujours le résultat à tout décider. Et dans ce match il a raté un tas de choix, surtout en mettant Destro à la place de Osvaldo, qui à la fin le traita de laziale. Andreazzoli fût remercié et retourna à faire l’adjoint. Mais c’est beau de le revoir en Serie A avec Empoli ».