Le bouquet final de la saison

Si l’AS Roma est maintenant sûr de terminer 2ème, et de ne plus y bouger, cette opposition face à la Juventus (entre le leader et son dauphin) s’annonce comme une rencontre festive et spectaculaire, où environ 60 000 tifosi seront présents. Une sorte de feu d’artifice, pour une saison totalement grandiose de la part des hommes de Rudi Garcia.

.

La conférence de Rudi Garcia

« Ce sera une fête ! »

« Si je nous sens l’égal dela Juventus ? C’est le dernier match à l’Olimpico d’une saison extraordinaire. Pour cela nous voulons faire un bon match, j’espère que ça sera une belle fête pour tous, pour les tifosi, les gens. C’est l’important. L’an prochain j’ai dit que peut-être nous gagnerons le scudetto avec moins de point, cette année on a fait une année da record mais devant nous il y a la Juve. Ce qui a fait la différence ? Ca m’intéresse pas, ce que je veux c’est mettre la meilleure équipe sur le terrain et se donner à 100%, nous devons bien finir la saison à la maison, il y aura un autre match à l’extérieur mais demain doit être la fête de la Roma mais aussi de l’équipe qui a fait plein de belles choses. Je veux une Roma qui joue avec enthousiasme, qui prend du plaisir à jouer et fait un grand match. C’est plaisant de pouvoir jouer à ce niveau. Maicon et De Sanctis ? Morgan ne jouera pas, il n’est pas bien. Ce sera Skorupski, c’est aussi une bonne chose pour lui. C’est un gardien avec un grand futur. Il doit jouer avec confiance, il l’a déjà fait. Maicon on verra demain, quand il frappe il a un peu de difficulté. Il a souffert après Catania, j’espère que comme pour Castan on aura une bonne nouvelle demain. Si j’aimerais encore affronter Conte l’an prochain ? La Juventus et son entraîneur feront ce qu’ils pensent bon pour le club. Il ne faudra pas forcement retrouver les mêmes adversaires. Ce qui importe est que la Roma soit compétitive, sur ce point on travaille. Le président est arrivé, il y a encore la semaine prochaine pour travailler sur ce point. En parlant de Conte, je n’ai pas aimé ses déclarations polémiques, mais un entraîneur qui fait 96 points en championnat ne peut être qu’un bon entraîneur et il l’est. Si Pjanic rejoindra la Bosnie mardi ? C’est pas décidé. Si le contrat sera réglé ? Je pense oui, Miralem veut rester et le président le garder. Il y aura un compromis. En gagnant contre la Juventus, la Roma aurait battu au moins une fois tous ses adversaires.. Je ne vois pas cette rencontre ainsi, le classement est ce qu’il est. Juve première et Roma seconde, avec tant de points cela veut dire que les équipes n’ont pas beaucoup perdu. Je le dis de nouveau, on sera à domicile, stade plein, ça sera une fête, qui sera plus belle avec une victoire. Il ne faut pas penser au fait de gagner contre tous, c’est normal de l’avoir fait en ayant autant de point. On a gagné la Juventus en Coppa Italia d’une manière intéressante, mais on a perdu au Stadium et ça sera une motivation en plus.  »

« Miralem veut rester. Déçu pour Castan. »

« Ce que je pense de la non-convocation par Scolari ? La motivation à contribuer à la saison de la Roma. La première chose est le plaisir de jouer dans cette équipe et de faire une grande chose avec la Roma, puis il y a ce pari de bien faire pour être convoqué. Après sur le Bresil je suis très content pour Maicon, car c’est un Mondial à domicile, pour ce qu’il a vécu l’an dernier, où on le disait finit. Je suis content d’y avoir contribué et pour Castan je suis déçu, avec sa saison il méritait la Nazionale, mais le Brésil a beaucoup de grands joueurs même en défense. Ce n’était pas simple, il doit continuer ainsi et jouer comme cela des années, il aura plus d’expérience et deviendra important. En quoi je me sens amélioré par cette équipe ? On s’améliore tous les ans, soit avec une saison aussi belle, soit avec des moments difficiles. J’ai appris beaucoup de choses de l’équipe, c’est la première fois j’entraîne à l’étranger. C’est important de prendre tout le positif, mais aussi les choses qui ont moins marché et les améliorer. On a des joueurs avec beaucoup d’expérience mais même eux peuvent s’améliorer. Si la Juventus a mérité de gagner le titre si tôt ? Pour moi la saison est passée vite, c’est incroyable qu’on soit déjà à l’avant dernière journée. Il y a toujours un classement qui dit qui est le meilleur et qui est le second, qui est qualifié pour les coupes. Je respecte ça, il y a rien à dire. Si je n’entraînerai jamais la Juventus, pour la façon dont je l’ai connue ? Je suis l’entraîneur de la Roma, je suis fier d’être ici, j’ai entendu le président et ça serait un honneur de rester ici et de gagner la moitié de Ferguson, par exemple. Il y a une rivalité entre les società, mais le choses ne doivent pas aller outre la rivalité sporitve, il faut être fair-play. Je dis ça car demain il y a le match et je veux que cela soit une fête. C’est très dangereux d’installer une mauvaise ambiance, ce n’est pas le sport. Le foot doit être une fête, demain j’espère que les enfant seront à l’Olimpico. Quand le titre était jouable d’après moi l’équipe a tenu la tension, quand ce ne fut plus le cas elle s’est écroulée. Si j’ai l’impression que l’équipe m’est trop liée ? C’est un point positif, cela veut dire que l’équipe m’écoute. Je ne pense pas que cela ait à voir avec la défaite. Il y a une communication interne et externe, je ne veux pas de black-out comme à Catania et j’espère ne pas avoir besoin de répeter qu’on ne peut pas ne pas jouer à 100%. C’est un incident de parcours, demain on doit faire un beau match, descendre sur le terrain avec notre jeu et cela peut être bon pour le futur. Ce n’est pas forcément négatif, on voit où s’améliorer. On peut s’améliorer, c’est une belle saison qui se finit à l’Olimpico, je suis content des joueurs. Le mérite est celui de tous, mais ils ont fait de grandes choses et ça ne sera pas oubliée.  »

.

Du côté de Trigoria

De manière générale, l’AS Roma possède un bilan impressionnant avec 26 victoires, 7 nuls et 3 défaites, pour 85 points. La Louve possède aussi la meilleure défense, à égalité (Juventus), avec 23 buts encaissés, et la seconde meilleure attaque avec 72 buts marqués. Malheureusement la bonne série en cours s’est arrêté à 9 victoires consécutives, et le record du début de saison ne sera pas égalé (ni-même le record de Luciano Spalletti avec ses 11 victoires de suite. Mais l’objectif de ce match sera surtout de rester invaincu à domicile, et pourquoi pas aller chercher une 6ème victoire consécutive. En effet, la Louve n’a plus lâché de points depuis la réception de l’Inter (0-0). Mieux encore, sur les 11 dernières réceptions, les giallorossi ont obtenu 10 victoires et 1 nul (intercalé en plein milieu), avec un nombre de buts régulièrement élevé à chaque match. L’honneur sera aussi celui de tenter d’infliger une troisième défaite en championnat face à la Juve, mais surtout être la seule équipe cette année à avoir battu les bianconeri à deux reprises. Les records de meilleure attaque et meilleure défense de l’histoire du club giallorosso restent en ligne de mire.

Rudi Garcia a livré sa liste officielle de convoqués pour la trente-septième journée de Serie A, qui se jouera dimanche à 17h45 contre la Juventus. Le mister français a appelé 23 joueurs. Parmi les absents on retrouve Federico Balzaretti et Kevin Strootman, tandis qu’Alessio Romagnoli est suspendu. Par rapport au dernier match, on notera les retours de Rafael Toloi (blessure), ainsi que Mattia Destro et Radja Nainggolan (suspendus).

Concernant le onze de départ, De Sanctis sera au repos. La défense centrale sera de nouveau reconstituée par Castan et Benatia, avec Maicon à droite et Dodo. De Rossi conservera sa place devant la défense, avec Nainggolan dans le rôle de piston et Pjanic pour animer le jeu. Devant, le trident du moment sera composé de Totti et Gervinho, en soutien de Destro.

.

L’adversaire du jour

La Juventus réalise un championnat totalement impressionnant, avec déjà 96 points au compteur, pour un bilan de 31 victoires, 3 nuls et 2 défaites. Ils possèdent aussi actuellement la meilleure attaque (76 buts) et la co-meilleure défense (23 buts comme la Roma). S’ils ont fait un total sans faute à domicile, cela a été légèrement plus compliqué en déplacement, avec 12 victoires, 3 nuls et 2 défaites. Les bianconeri restent sur 5 victoires consécutives, et avaient juste avant cela été perdre sur la pelouse de Naples (2-0). En cas de « non-défaite » face à la Roma, la vieille dame pourrait alors atteindre la barre des 100 points durant sa dernière rencontre dans son entre.

Sur le mercato, l’effectif de la Juventus a peu bougé. En effet la ligne de la défense et du milieu sont restés identique. C’est au niveau de l’attaque qu’un vent de fraicheur est arrivé, avec une nouvelle doublette pleine de complémentarité, avec Tevez en joueur de profondeur et l’espagnol Llorente en pivot dans la surface. Côté départ on peut noter celui de Giaccherini du côté de la Premier League. Lors de cet été, Osvaldo a fait son arrivée en prêt, de Southampton.

L’équipe sera composé demain de Storari dans la cage. La défense sera constitué avec une ligne à 3 où on retrouvera Barzagli, Chiellini et Bonucci. Le milieu à 5 sera composé par Lichsteiner, Marchisio, Pirlo, Pogba et Asamoah. Enfin, le duo offensif sera animé par Tevez et Llorente.

.

Les dernières confrontations

2000/2001 AS Roma 0-0 Juventus
2001/2002 AS Roma 0-0 Juventus
2002/2003 AS Roma 2-2 Juventus (Totti, Cassano)
2003/2004 AS Roma 4-0 Juventus (Dacourt, Totti, Cassano x2)
2004/2005 AS Roma 1-2 Juventus (Cassano)
2005/2006 AS Roma 1-4 Juventus (Totti)
2007/2008 AS Roma 2-2 Juventus (Totti x2)
2008/2009 AS Roma 1-4 Juventus (Loria)
2009/2010 AS Roma 1-2 Juventus (De Rossi)
2010/2011 AS Roma 0-2 Juventus
2011/2012 AS Roma 1-1 Juventus (De Rossi)
2012/2013 AS Roma 1-0 Juventus (Totti)

Le bilan global depuis le début de ce siècle est de 2 victoires, 5 nuls et 5 défaites pour les giallorossi. Les deux dernières saisons amènent cependant une dynamique positive, avec 1 victoire et 1 nul; alors qu’avant cela on retrouvait 5 défaites sur les 6 dernières oppositions. On se doit de mettre en avant la victoire, 4-0, lors de la saison 2003/2004. Enfin, on y retrouve 6 buts de Totti, et 2 de De Rossi, qui sont les derniers buteurs des 7 dernières oppositions (exception d’un but de Loria).

.

Le duel du match

Rudi Garcia / Antonio Conte : Le duel des deux meilleurs entraineurs de la Serie A. D’un côté Antonio Conte vient d’obtenir son 3ème Scudetto consécutif avec la Juventus, de l’autre Rudi Garcia qui a battu le record de points de toute l’histoire de l’AS Roma (85 points). Et ces deux coqs n’ont pas hésiter à s’envoyer des pics tout au long de la saison par presse interposé, en montrant cependant un grand respect pour le travail de leur homologue. Les deux hommes se distinguent d’abord par leur dispositif tactique : un 3-5-2 pour l’italien, et un 4-3-3 pour le français. Cela influe logiquement sur le jeu, avec un plus fort pressing et une plus forte possession de balle pour l’ex-mister du LOSC. Si Conte a vu son effectif gagner en qualité de saison en saison, il n’a toujours pas réussi à franchir un cap sur la scène européenne, en chutant notamment face à Galatasaray ou encore le Benfica. De son côté, Garcia a réalisé des miracles, et entend bien mettre une pression positifs sur ses dirigeants, d’abord dans l’optique de conserver ses cadres, mais surtout ensuite pour renforcer encore un peu plus cet effectif déjà bien riche, notamment en vue de disputer la prochaine Champions League. Et c’est notamment pour cela que le Président James Pallotta a fait son arrivée à Rome ce vendredi, notamment pour finaliser les prolongations de contrat de Miralem Pjanic et de son mister Rudi Garcia. Le futur s’annonce rose…

L’arbitre du match

.
L’arbitre de la rencontre sera Carmine Russo. Un arbitre qui a un bon bilan avec l’AS Roma, de 8 victoires et 2 défaites. Un arbitre qui a souvent eu la main à la poche et le sifflet à la bouche, puisque lors de ses 9 matchs il a donné 5 cartons rouges (3 pour la Roma et 2 pour les adversaires) et 6 penalties (4 pour la Louve et 2 pour les adversaires). On se souviendra notamment du 2-1 sur le terrain de Brescia, avec le penalty/expulsion injuste sur Mexes (où Julio Sergio pleur et sort sur blessure) ou encore la victoire 3-2 à Bari, avec 2 penalties transformés par Totti, et une Roma qui l’emporte à 9 contre 10. Les derniers matchs en championnat fûrent les victoires de cette saison face à Bologne (5-0) et Livorno (3-0).

Côté Juventus, son bilan est de 2 victoires et 2 nuls.

Les équipes probables

AS Roma (4-3-3):
Skorupski
Maicon-Benatia-Castan-Dodo
De Rossi
Pjanic-Nainggolan

Destro-Totti-Gervinho

Remplaçants: Lobont, De Sanctis, Torosidis, Toloi, Florenzi, Bastos, Ljajic, Taddei.
Blessé(s): Balzaretti, Strootman.
Suspendu: Romagnoli
Diffidati: Castan, Taddei.

Juventus (3-5-2): Storari; Barzagli, Bonucci, Chiellini; Lichtsteiner, Pogba, Pirlo, Marchisio, Asamoah; Tevez, Llorente.