Site AS ROMA

La saison 2014/2015 démarre avec un choc

Après une longue trêve estivale et une préparation d’un mois et demi, l’AS Roma retrouve enfin la Serie A et débute sa saison 2014/2015 par un match de gala, avec la réception de la Fiorentina au Stadio Olimpico. Un match où les coachs Garcia et Montella devront faire avec certaines absences importantes.

.

La conférence de Rudi Garcia

« Effectif plus large, nous sommes plus forts »

« Quel objectif pour cette reprise de la saison ? Dès le début de la préparation, j’ai lu et entendu toutes les choses qui ont été dites, il semble que nous sommes passés du scudetto à des pensées plus négatives ces jours-ci : sur le cas Benatia, sur les blessures. Il est vrai que nous avons des problèmes, mais toutes les équipes en ont, mais ils ont été anticipé et c’est pour cela que nous avons un effectif plus large, de façon à gérer ces choses pour les surpasser. Joueurs et entraîneurs ne peuvent pas être comme la presse et vivre avec émotions ces épisodes. Nous devons accepte que nos tifosi puissent être euphoriques ou dépressifs, mais nous devons tenir la barre sur deux certitudes : la force de notre groupe et le fait que toute la saison nous devrons jouer avec enthousiasme et rendre heureux nos tifosi. C’est notre objectif. Une Roma plus forte que la saison passée ? Oui, nous avons un effectif plus large et cela est nécessaire parce que nous devrons jouer au moins 22 matchs jusqu’à noël et pour cela je ne dois pas avoir qu’un choix pas poste, mais il faut alors avoir deux joueurs par rôle. Samedi, nous aurons des joueurs qui ne seront pas avec nous, mais j’aurais quand même la possibilité de faire des choix. Manolas ? Peut-être qu’il est prêt, lui le dit, c’est un joueur de personnalité, rapide, il a déjà joué au haut niveau : Mondial et Champions League. C’est un joueur pour le futur. Je ne sais pas s’il jouera demain. Il ne joue pas depuis trois semaines, mais il est disponible et convocable. La préparation de ce match contre la Fiorentina ? Tout est facile. Le groupe a une grande hâte de débuter les matchs officiels. Cela fait 7 semaines que nous nous préparons pour cela. Eux sont fait pour la compétition, les matchs amicaux sont utiles mais cela n’est pas comparable à ce qu’il va nous attendre demain.

« Il faut fermer le mercato avant la reprise de la saison »

Le mercato ? Après la Fiorentina nous pourrons en reparler. Je ne ferais jamais de comparaison entre une saison et une autre. Nous avons un nouvel effectif avec des nouveaux joueurs qui doivent s’adapter rapidement. Cela n’est pas un problème, ce qui compte est que l’envie de l’équipe soit la plus haute possible et la Fiorentina est l’idéale pour cela. Nous aurons un Olimpico de haut niveau déjà pour ce premier match, c’est la meilleure chose possible. Gervinho et Iturbe sont deux joueurs avec des caractéristiques indispensables. L’équipe est prête pour les remplacer ? Gervinho connait parfaitement le jeu de l’équipe, il connait parfaitement ma philosophie. Iturbe doit lui encore progresser. Mais il montre une grande envie et il l’a prouvé face au Fenerbahçe, et je suis sûr que les tifosi sont contents. C’est un talent immense et il a une vitesse qui aidera notre jeu. Il doit conserver sa créativité, mais il doit aussi apprendre les mécanismes défensifs. C’est difficile de parler de seulement deux joueurs, j’ai aussi Ljajic, Borriello et le tout jeune Sanabria. En attaque nous sommes tranquilles. D’autres départs ? Je ne trouve pas normal que l’on termine le mercato, alors que le championnat a déjà repris. Pour moi, c’est pas possible de continuer ainsi. Les responsables doivent réfléchir pour terminer les choses plus rapidement. Parce que les choses se font toujours dans les 15 derniers jours, alors réduisons la durée et cela sera mieux pour tous. Le football italien ? Je ne suis pas en Italie depuis très longtemps, je ne sais pas quel a été le processus pour être arrivé ici. Ce n’est pas une situation noire comme le disent certains. Je gère ma Roma et je dois rejoindre mes objectifs : le championnat et arriver loin en Champion. Uçan ? Salih est un joueur de talent, il a beaucoup de choses à apprendre, mais il est toujours curieux. La première chose qu’il doit faire est d’apprendre la langue et ne plus avoir besoin d’interprète pour comprendre les choses. Ensuite, avec son engagement et avec les grands champions que nous avons, nous ferons tout pour qu’il devienne un joueur très important pour notre milieu de terrain.

« Destro est sous-évalué au niveau de la considération »

Préoccupé par les absences de Strootman et Benatia ? Par chance j’ai beaucoup de joueurs de caractère, pas seulement de Totti et De Rossi. Castan est très important, aussi De Sanctis. Quand Maicon et Strootman reviendront, nous serons plus fort sur le plan mental, mais aussi les jeunes ont démontré du caractère. L’engagement que j’attends est que nous ne lâchons pas une seule seconde. Pallotta a enlevé Destro du mercato. Garcia aussi ? Garcia ne parle pas de mercato. Le président a dit quelque chose que nous savions depuis le début du mercato. Mattia est important. Il ne fait pas que marquer, mais il est aussi l’avant-centre de l’Italie. Il a fait la préparation qu’il n’avait pas pu faire la saison dernière. C’est un joueur sous-évalué d’un point de vue de la considération. C’est quelqu’un en or qui aide ses coéquipiers. Lutte à deux avec la Juventus pour le titre ? Personne ne le sait, la Juve n’a perdu personne et a pris Morata ou Evra. La particularité du championnat italien est que ici en Italie il y a plus que deux grandes équipes et j’espère qu’il y aura une lutte à plus que deux équipes pour le scudetto, pour les tifosi et pour les spectateurs, tant que nous puissions finir en Champions à la fin. Des loups affamé sur le terrain cette année aussi ? La chose n’est pas spécifique au football, mais au sens général. Quand on fait de bonnes choses, on ne peut pas lâcher. Mon travail est de maintenir cette faim à mes joueurs, et la faire transmettre sur le terrain. La condition physique de l’équipe ? Nous nous sommes adaptés à la tournée américaine, et cela fait parti des problèmes dont je parlais, mais nous sommes une grande équipe et nous devons nous en accommoder. Nous pensons maintenant à demain et ensuite nous nous concentrerons sur Empoli. Si nous sommes prêts pour demain ? Personne ne le sait, mais nos adversaires non plus malgré qu’ils aient gagné 10 matchs amicaux sur 11. Prêter certains jeunes ? Je veux conserver tous les jeunes parce que je pense que cela est une bonne chose et qu’ils peuvent s’améliorer ». »

.

Du côté de Trigoria

L’AS Roma va débuter sa seconde saison sous la houlette du mister Rudi Garcia. Un groupe qui a peu été chamboulé par les départs, puisque « seuls » Benatia (Bayern Munich) et Dodo (Internazionale) ont fait leur départ concernant d’éventuels titulaires potentiels. A côté de ça, des joueurs de rotation ont également quitté le navire comme Toloi (retour à Sao Paulo), Taddei (Perugia) et Bastos (fin de prêt). Niveau arrivée, l’entraîneur français aura cette saison la possibilité d’effectuer un turnover conséquent quand il le souhaite. Défensivement il récupère Manolas (Olympiakos) et Astori (Cagliari) dans l’axe, ainsi que Cole (Chelsea) et Emanuelson (Milan AC) à gauche. Au milieu, Keita (FC Valence) vient apporter son expérience, tandis que Paredes (Boca Junior) et Uçan (Fenerbahçe) viennent amener leur jeunesse et leur technique. Enfin, devant Iturbe (Hellas Verona) vient compléter l’aspect tactique du mister, pendant que le jeune Sanabria (FC Barcelone) vient pour bousculer la hiérarchie. Niveau préparation, la Louve a pu se frotter au gratin européen durant cette préparation estivale. Le bilan global est de 6 victoires, 1 nul et 2 défaites. En point d’orgue, on notera les succès sur le score de 1-0 face à Liverpool et le Real Madrid, et les défaites face à Manchester United (3-2) et l’Inter (2-0). Le match à l’Olimpico de samedi dernier face au Fenerbahçe (3-3) aura permis aux giallorossi de reprendre leurs marque à la maison, avant d’affronter la Fiorentina ce samedi.

Rudi Garcia a livré sa liste officielle de convoqués pour la première journée de Serie A, qui se jouera samedi à 20h45 contre la Fiorentina. Le mister français a appelé 24 joueurs. Parmi les absents on retrouve Federico Balzaretti et Kevin Strootman, blessés de longue durée, tandis que Maicon et Leandro Castan feront leur retour suite à ce match. Kostas Manolas connait sa première convocation en Serie A, tout comme Michele Somma.

Concernant le onze de départ, De Sanctis gardera la cage giallorossa. La défense centrale sera composé des recrues Manolas et Astori, tandis que les couloirs seront pris par Torosidis à droite et Cole à gauche. De Rossi évoluera dans sa position devant la défense, avec Nainggolan dans le rôle de piston et Pjanic pour animer le jeu. Devant, le trident du moment sera composé de Totti en attaquant axial, avec Gervinho et Iturbe sur les côtés.

.

L’adversaire du jour

La Fiorentina a réalisé un mercato plutôt calme, mais surtout un parcours quasi sans faute lors de ces matchs amicaux de préparation estivale. En effet, les hommes du mister Vincenzo Montella ont remporté 10 de leurs 11 matchs amicaux, avec notamment en point d’orgue un succès face au Real Madrid. La préparation a cependant été entaché par la rechute physique de Giuseppe Rossi, qui ne fera son retour qu’après la trêve internationale. Si Cuadrado a agité les rumeurs concernant les plus grands clubs, sa permanence en toscane semble être toute proche pour cette nouvelle saison. Le colombien ne sera cependant pas sur la pelouse de l’Olimpico, étant donné qu’il est suspendu suite à une accumulation de cartons jaune en fin de saison passée. Habitué à changer de système tactique, l’ex-joueur/entraîneur de la Louve devrait utiliser un 4-3-1-2, avec Pizarro (cependant encore incertain) juste devant la défense et Borja Valero en position de meneur de jeu, pour alimenter le duo offensif composé de Gomez et Babacar.

Sur le mercato, l’effectif de la Fiorentina a peu bougé. Niveau départ, Matri (Milan, parti au Genoa) et Anderson (Manchester United) n’ont pas été conservé, pendant que le contrat d’Ambrosini n’a pas été prolongé. Le défenseur Roncaglia a rejoint le Genoa, tandis que le croate Rebic a lui été prêté à Leipzig. Enfin, l’ex-laziale Diakité a lui rejoint Sunderland de façon définitive. Niveau arrivée, les jeunes attaquants Bernardeschi et Babacar ont fait leur retour de prêt de la Serie B, pendant que l’attraction de cet été est pour l’instant l’allemand Marin. On citera enfin les arrivées des sud-américains Brillante et Basanta, ainsi que l’expérimenté Lazzari arrivant de l’Udinese.

L’équipe sera composé demain de Neto dans la cage. La défense sera constitué avec une ligne à 4 où on retrouvera Tomovic, Savic, Rodriguez et Pasqual. Pizarro (ou la recrue Brillante) évoluera devant la défense, avec à ses côtés Aquilani et Vargas. Devant, Borja Valero sera positionné juste derrière les avant-centre Babacar et Gomez.

.

Les dernières confrontations

2013/2014: AS Roma 2-1 Fiorentina (Maicon, Destro)
2012/2013: AS Roma 4-2 Fiorentina (Castan, Totti x2, Osvaldo)
2011/2012: AS Roma 1-2 Fiorentina (Totti)
2010/2011: AS Roma 3-2 Fiorentina (Simplicio, Borriello, Perrotta)
2009/2010: AS Roma 3-1 Fiorentina (Totti x2, De Rossi)
2008/2009: AS Roma 1-0 Fiorentina (Totti)
2007/2008: AS Roma 1-0 Fiorentina (Cicinho)
2006/2007: AS Roma 3-1 Fiorentina (De Rossi, Taddei x2)
2005/2006: AS Roma 1-1 Fiorentina (Tommasi)
2004/2005: AS Roma 1-0 Fiorentina (Montella)
2001/2002: AS Roma 2-1 Fiorentina (Totti, Panucci)
2000/2001: AS Roma 1-0 Fiorentina (Batistuta)
1999/2000: AS Roma 4-0 Fiorentina (Montella x3, Nakata)
1998/1999: AS Roma 2-1 Fiorentina (Alenitchev, Totti)
1997/1998: AS Roma 4-1 Fiorentina (Paulo Sergio, Delvecchio x2, Totti)

Exception faite de la 2011/2012, la Fiorentina réussit très mal face à l’AS Roma sur le terrain de l’Olimpico. En effet en 15 confrontations, le bilan giallorosso est de 13 victoires (dont 6 avec au moins 3 buts marqués), 1 nul et 1 défaite. On notera également que la Louve a toujours marqué au minimum un but lors de ces matchs, et plus d’une fois sur deux au moins 2 buts. A noter que sur cette période Totti a marqué 9 fois, et Montella 4 fois.

.

Le duel du match

Mattia Destro / Mario Gomez : Le duel des deux avant-centre de l’AS Roma et de la Fiorentina. Deux buteurs ayant connu une saison passée tronqué dans leur temps de jeu, à cause de blessure longue durée. Malgré cela, chacun ont obtenu une moyenne buts/matchs joués très intéressante : l’italien a en effet inscrit 13 buts en 20 matchs (sans forcément être toujours titulaire), tandis que l’allemand a lui marqué 5 buts en 15 matchs (toutes compétitions confondues). Si l’attaquant de 23 ans cherchera à confirmer les belles promesses montrées les années précédentes, l’attaquant de 29 ans cherchera lui à faire oublier sa trop courte saison dernière. Les deux ont également un point commun, en faisant parti des gros absents du dernier Mondial 2014 au Brésil. Et autre ressemblance, ils devraient chacun de leur côté retrouver leur sélection respective en début de semaine prochaine. Gomez a en effet été convoqué par son sélectionneur, tandis que Conte donnera sa liste demain et nul doute que Destro en fera très probablement parti. Pour l’anecdote, le n°22 giallorosso avait fait son retour la saison passée, début décembre, face à la Fiorentina à l’Olimpico. Alors que le score était de 1-1, il entre en cours de match et inscrit sur son premier ballon le but de la victoire, qui lancera ensuite sa seconde partie de saison folle. Gomez devra lui demain soir faire oublier l’absence de Rossi, auteur de 16 buts en 21 matchs de Serie A version 2013/2014.

Pour le reste, cela sera le match des « ex », avec les retours à la maison de Pizarro, Aquilani et Montella. On suivra notamment de près la bataille au milieu de terrain, où il faudra savoir allier technique et puissance physique.

L’arbitre du match

.
L’arbitre de la rencontre sera Monsieur Marco Guida. Cet arbitre a dirigé à 7 reprises des rencontres de l’AS Roma. On retrouve un bilan très favorable, avec 3 victoires (les succès 3-1 face à Parma et l’Atalanta à domicile la saison passée, et une victoire 2-0 contre le Torino lors de la saison 2012/2013), 3 matchs nuls et 1 défaite (3-2, lors de la remontée de Bologne après avoir été mené 2-0 lors de la saison 2012/2013).

Le bilan de la Fiorentina avec cet arbitre est assez similaire, avec 4 victoires, 2 nuls et 1 défaite. Lors de ces 7 rencontres, la Viola a toujours marqué au moins un but.

Les équipes probables

AS Roma (4-3-3):
De Sanctis
Torosidis-Manolas-Astori-Cole
De Rossi
Pjanic-Nainggolan

Iturbe-Totti-Gervinho

Remplaçants: Lobont, Skorupski, Somma, Emanuelson, Romagnoli, Keita, Paredes, Uçan, Florenzi, Ljajic, Destro, Sanabria, Borriello.
Blessé(s): Balzaretti, Strootman, Castan.
Reprise: Maicon.

Fiorentina (4-3-1-2): Neto, Tomovic, Savic, Rodriguez, Pasqual; Aquilani, Pizarro, Vargas; Borja Valero; Babacar, Gomez.