La Roma s’offre Liverpool

Pour son cinquieme match amical, la Roma faisait face à une équipe de Liverpool fortement remanié. Après une première mi-temps assez équilibrée mais qui aurait pu tourner à l’avantage des anglais, la louve a définitivement pris le dessus en seconde période pour s’offrir la victoire 2 buts à 1.

Le match commence fort, sans round d’observation, les deux équipes se projettant vite vers les buts. Mais Osvaldo, Tachtsidis et Sterling se montrent maladroit. A la 2′, Liverpool aurait dû bénéficier d’un pénalty pour une main de Taddei mais l’arbitre était ailleurs. Le match s’équilibre très vite, avec des reds qui essaynte de poser le jeu et passent systématiquement par la droite et des romains qui partent très vite en contre et arrivent en 3-4 passes aux abords de la surface adverse. Même si tout n’est pas parfait, on ressent déjà fortement la patte Zeman, nottament dans beaucoup de combinaisons rapides très bien exécutées. Mais Liverpool par Joe Cole s’offre la plus belle occasion, mais celui-ci touche la barre. Sterling s’essaiera aussi après un petit slalom dans la défense mais Lobont est présent. Au rayon des arrivés, Castan et Tachtsidis se montrent solides, Bradley un peu absent.

En deuxieme période, les deux entraîneurs modifient leur équipe. Ainsi Bojan, Lamela, Heinze, Florenzi et Romagnoli font leur entrée. Le match reste équilibré avec des attaques des deux côtés, mais Lamela dynamite l’attaque giallorossa et à la 62′, il sert parfaitement Bradley qui ne manque pas l’occasion d’ouvrir le score. Cinq minutes plus tard, le même Lamela combine avec Bojan mais sa frappe est repoussée par le gardien sur Florenzi qui marque, la Roma mène 2-0 après une heure dix de jeu. Marquihno et Verre font leur apparition pour Osvaldo et Tachtsidis et la Roma recule un peu, et Adam bien servi par Pacheco reduit la marque à la 79′ pour Liverpool. Lamela essaie de sonner la charge et se procure une belle occasion puis lance Florenzi parfaitement mais le jeune romain touchera le poteau. Liverpool contre -attaquera sans danger, le score ne changera plus.

Contre une équipe de Liverpool B, la Roma a fait bonne figure. Les nouveaux s’emblent s’être plus ou moins adaptés et la patte Zeman est clairement visible. Néanmoins il reste du travail avant la reprise, mais comptons sur le Mister pour qu’il soit fait et bien fait.