La Roma s’heurte à Ibra

Après avoir gagné contre Palermo et le Genoa sans encaisser de but, la Roma espérer ramener des points de Milan dans l’optique de la 3ème place. Et ce fut bien parti grâce à Pablo Osvaldo, mais Ibrahimovitch en avait décidé autrement.

La Roma donne le coup d’envoie mais très vite Milan met le pied sur le ballon et le monopolise. Stekelenburg est mis à contribution dès la 6′ par El Shaarawy et Emmanulson. A la 11′ cependant, T Silva sort côté Milan pour Zambrotta. Le brésilien était blessé et prend pas de risque en vu de Barcelone. Ceci ne stoppe pas Milan qui n’est pas loin du but par Ibra et consort dans les minutes qui suivent mais Stek assure. A partir de la 28′, Milan lève un peu le pied et la Roma peut sortir et s’imposer à son tour. Borini essaye d’apporter du danger et s’offre la première frappe de la Roma à la 39′. Mais Milan repart, et El Shaarawy trouve le poteau à la 42′. Un tournant bien exploité par la Roma, qui marque deux minutes plus tard par Osvaldo sur son premier tir cadré. Un réalisme froid qui permet aux giallorossi d’être en tête à la pause.

Le match reprend fort côté Roma avec très vite Totti qui se retrouve en excellent position pour marquer après un ballon donné par Abbiati mais manque son lob. Milan n’en demandait pas tant et à la 52′, De Rossi touche de la main une frappe d’Ambrosini dans la surface, penalty qu’Ibra ne manque pas. Allegri sent alors le coup et fait rentrer Boateng pour Emmanuelson. Changement gagnant tant le ghanéen se montrera sous un meilleur jour que le néerlandais. Luis Enrique change aussi les choses de son côté avec Bojan et Pjanic pour Totti (mauvais aujourd’hui) et Borini. Par la suite, la Roma essaiera d’imposer son jeu mais ne trouvera pas la faille tout en se mettant en difficulté sur des contres de Mensah (60′) et d’El Shaarawy qui fait d’ailleurs tombé Rosi sur le cul après un joli contrôle orienté (65′). Suite à une belle action collective la Roma trouvera le corner par Gago. Mais sur une excellente montée de Mexes, Stek sauve la Roma sur une frappe d’un Ibra parfaitement placé. Luis tente alors le tout pour le tout en lancant Lamela pour Gago à la 78′. Mais quelques minutes plus tard, sur un contre, Ibra lancé en orbite et bien aidé par un Kjaer aux fraises, inscrit un doublé avec en prime un sombrero sur Stekelenburg. Nous jouons alors la 82′. Allegri lance alors Aquilani pour stabiliser son milieu en lieu et place d’El Shaarawy. Plus rien ne se passera dans ce match où le Milan s’impose finalement logiquement.

La Roma n’a jamais vraiment réussi à faire douter un Milan qui avait un peu la tête ailleurs. Ibra a inscrit un doublé comme à l’aller et a ainsi donné la victoire aux siens. Il faudra gagner Novara dimanche à Rome pour y croire encore.