Site AS ROMA

La Roma sans défense

 Après avoir fait nul contre Bologna à la maison, la Roma se déplacait en Sardaigne pour y affronter Cagliari et renouer avec la victoire. Mais la Roma, lâchée par sa défense a perdu 4-2.

 Le match commence comme tous les autres pour la Roma, qui impose un grand pressign et veut se projeter vers l’avant. Borini d’ailleurs pousse dès le début Agazzi à rester vigilant avec deux excellents appels dans les 5 premières minutes, où bien servi par Simplicio et Gago, il est juste devancé par le gardien sarde. Mais contre toute attente, Ribeiro est servi dans le dos de Rosi, a du temps pour placer sa frappe du gauche et allume Stekelenburg. 1-0 pour Cagliari à la 7′. La Roma doit réagir, et fait tout pour avec un pressing acharné. Elle obtient un corner à la 11′, que Juan transforme d’une belle tête en transpercant la défense. 1-1 et le brésilien qui fêtait aujourd’hui ses 33 ans s’offre son cadeau. Les romains pensent avoir fait le plus dur mais dans l’action qui suit le centre, deux attaquants sardes partent en contre tous seuls pour affronter Stek, mais sont déclarés hors-jeu (à tord) par l’arbitre. La rencontre se calme et les deux équipes se neutralisent, sans qu’aucune ne prenne vraiment le dessus, ni se montre dangeureuse. Mais Cagliari se montre quand même plus insistant et à la 31′, Ribeiro sur un ballon perdu de Lamela, gache une action qui aurait pu faire mouche. Mais la Roma repart de plus belle et Simplicio obtient un bon coup franc bien que lointain à la 33′. Pjanic frappe, le gardien boxe dans la surface et Borini arrive lancé pour crucifier Agazzi. La Roma mène 2-1 sans pour autant vraiment convaincre. Mais Cagliari ne lache pas l’affaire, et à la 41′ sur un ballon de Cossu qui lobe la défense et notamment un Rosi mal placé, Pinilla trompe Stekelenburg d’un petit piquet, 2-2 somme tout logique. Le score en restera là, l’arbitre renvoie les joueurs aux vestiaires sans minute de récupération.

La seconde mi-temps commence et rien n’a changé. Les sardes se montrent dès le début entreprenant mais trop brouillon. Mais sur un contre attaque, Ribeiro obtient le ballon sur l’aile droite à l’entrée de la surface, tire et aidé par la barre trompe encore le gardien néerlandais. 3-2 pour Cagliari, nous jouons la 49′. La Roma repart ville, et quelques minutes plus tard Agazzi sur une erreur encore, aurait pu offrir un penalty à Simplicio, mais l’arbitre en décide autrement. La louve commence à retrouver des couleurs et prend la possession du ballon et sur une belle combinaison sur corner, Gago est pas loin de trouver le but à la 55′. Borini lui aussi à la 63′ manque un duel avec Agazzi. Le jeune italien se fera avertir quelque minutes plus tard pour un tacle dangeureux. Les giallorossi sont un peu mieux mais ne trouvent toujours pas la faille. Le mister veut changer les choses et sort Simplicio pour Greco à la 67′. Le héros sarde Ribeiro sort à son tour à la 70′ pour Ekdal. Sur une magnifique ouverture de Gago, c’est Pjanic qui manque le cadre à son tour. Cagliari accuse le coup physiquement et n’arrive plus à ressortir le ballon proprement. La Roma en profite pour faire le siège de la surface adverse. Mais pour préserver son score, Ballardini sort Cossu pour Ariaudo à la 79′ alors que dans le même temps Enrique faire rentrer Bojan pour Lamela. Les sardes, bien que cuits, gère leur avance en défendant regroupé et en explosant quand leur force le leur permet encore. Alors que le quatrième arbitre annonce trois minutes de temps additionnel, Cagliari part en contre et Ibarbo après avoir éliminé Juan et Stekelenburg sert Ekdal que Kjaer aux fraises à laisser seul qui marque, 4-2 pour Cagliari dans le temps additionel. L’arbitre siffle et libère les romains du supplice.

Après le nul contre Bologna, la Roma a livré un mauvais match en Sardaigne contre une bonne équipe de Cagliari qui l’a sévérement corrigée. C’est maintenant une question d’honneur de réagir samedi contre l‘Inter à Rome.