Site AS ROMA

La Roma fait un faux départ

Après plus de 13 ans, Zeman revenait à l’Olimpico avec pour ambition de faire gagner sa Roma devant 50 000 tifosi. Il n’aura pas réussi face à des siciliens bien organisés. Mais la Roma s’est tiré une balle dans le pied avec une très mauvaise première mi-temps.

La Roma est la premiere entreprenante mais Catania ressort vite en contre et Stek est le premier gardien à toucher le ballon. En ce début de match la Roma peine à mettre son jeu en place face à des siciliens accrocheurs. Sur un ballon perdu au milieu de terrain, Bradley prend le premier jaune romain en arretant le contre de Catania à la 12ème. Les siciliens se regroupent très vite devant leur cage ce qui complique les affaires des romains. Totti tente alors de descendre pour organiser le jeu mais perd beaucoup de ballon. A la 20‘, De Rossi tente une frappe de loin qui finit très haut. Burdisso est averti à son tour à la 27’ pour un tacle en retard. Et ce sont bien les visiteurs qui ouvrent le score à la 28’ par Marchese qui devie une frappe d’Almiron. La Roma régit et Osvaldo contre sans le vouloir une frappe dangeureuse de Lamela. La louve peche beaucoup dans la derniere passe alors que tout son jeu offensif passe par la gauche. A la 38’, Totti tergiverse trop balle au pied et le perd alors qu’il était dans une bonne position. Sur un contre de Catania avant la mi-temps, Stek s’impose devant Gomez et sauve son équipe. La Roma pousse encore mais plus rien avant la mi-temps. Zeman va devoir remettre les pendules à l’heure.

La Roma repart fort et à la 47’, Lamela botte bien un coup franc qu’Andujar envoie en corner. Lamela semble un autre homme en cette seconde mi-temps et projette au dessus des cages une belle tête à la 49’. Après 5 minutes très chaude pour la Roma, le rythme retombe un peu mais la louve reste dangeureuse. Alors qu’il s’illustrait de plus en plus, Osvaldo marque un but magnifique en ciseau après un excellent travail de De Rossi à la 60’. Les giallorossi ont un tout autre visage qu’en premiere mi-temps alors que le Catania recule. Deux minutes après, Osvaldo manque le doublé, toujours servi par De Rossi. Balzaretti et Piris assurent sur leur aile respective. Catania tente de réagir mais Castan veille. Le rythme retombe petit à petit mais la Roma a maintenant le pied sur le ballon. Mais sur une perte de balle, Catania repart vite et trouve Gomez, laissé seul par un Piris aux fraises et celui-ci bat Stek. 2-1 à la 71’ contre le cours du jeu. Zeman rentre alors Marquihno et Florenzi pour Pjanic et Lamela. La Roma tente de repartir mais Catania bloque bien le jeu. A la 80’, Alvarez prend un jaune pour une faute sur Totti qui avait fait un petit festival. La louve commet bien trop d’erreur technique et de faute d’appreciation en cet fin de match. Lopez remplace alors Totti, très remonté et qui semble avoir mal à la cheville. Les giallorossi sont en manque d’imagination pour égaliser. Mais Lopez ne manque pas d’idée sur un ballon de Bradley et après un sombrero sur Alvarez, il égalise pour les Romains. 2-2 à la 92’. Plus rien ne changera.

La Roma a bien joué par intermittence mais trop peu. Ses errances défensives ont été comblées par deux inspirations d’Osvaldo et Lopez. Il faudra faire mieux contre l’Inter.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *