La rétrospective de l’AS Roma en 2015 (janvier à avril)

Alors que l’année 2015 va bientôt fermer ses portes, le site Cesololaroma.org vous propose une rétrospective textuelle des événements liés à l’AS Roma durant cette année civile. Ce premier opus retrace le premier quadrimestre de cette année 2015.

Janvier: Quoi de mieux pour commencer l’année qu’un nouvel an passé ensemble chez Francesco Totti. Mais pas d’excès, puisque le premier entraînement de l’année était programmé le 1er janvier à 15h. La première bonne nouvelle de l’année est arrivé le 3 janvier, avec la prolongation de contrat (jusqu’en 2016à de Florenzi. Opéré quelques mois plus tôt, Castan dira dans un interview espérer jouer 5-6 matchs en fin de saison, ce qui malheureusement n’arrivera pas. Côté mercato, Ciciretti (meneur de jeu, classe 93) passe Pistoiese à Messine, pendant que Mendez (attaquant, classe 96), qui dira que Florenzi a été le premier à accueillir, débarque de l’Uruguay pour être prêté à Perugia. Pendant que Uçan fête ses 21 ans, la génération 2001 remportent un tournoi internationale, en battant le PSG en 1/2 finale (4-1) et l’Inter en finale. Le premier match de l’année voit la Louve gagner à l’Udinese, grâce à un but litigieux de Astori, la veille de son anniversaire. Pendant que Balzaretti se bat pour pouvoir rejouer, la Roma perd sa jeune pépite Scamacca (avant-centre 1999) qui signe au PSV, pendant que Pjanic refoule une offre importante de Liverpool. La Roma remporte ensuite le derby. Mené 2-0 à la pause, l’entrée en début de seconde période de Strootman s’avérera décisive, notamment pour amener le doublé de Totti, qui immortalisera cela par un Selfie qui fera le tour du monde. Suite à des jets de fumigènes et pétards, la Curva Sud se verra alors fermé pour deux matchs. L’argentin Ponce (attaquant, classe 97) officialise sa venue, mais restera un an en prêt à Newell’s Old Boys, son club formateur. Keita fête lui ses 35 ans le 16 janvier. Alors que Verde dispute son premier match pro face à Palermo (1-1), Jedvaj passe officiellement au Bayer Leverkusen (pour 7 millions + bonus). Sans Gervinho parti à la CAN (qui prendra 2 matchs de suspensions), la Louve se qualifie en Coupe d’Italie dans la douleur face à Empoli (après prolongations). Alors que la Roma va obtenir un score de 1-1 sur le terrain de la Fiorentina, Strootman doit sortir sur blessure. On apprendra quelques jours plus tard que le cartilage est touché, et que sa saison est finie. Sur le mercato, alors qu’on annonçait Salah ou Luiz Adriano, c’est finalement Doumbia qui débarque (pour 15 millions payables sur trois ans) du CSKA Moscou.  .

Février: Alors que Iturbe se blesse pour un mois face à Empoli à domicile (1-1) c’est Ibarbo qui signe le premier jour de ce mois, en prêt de 2,5 millions et option d’achat à 12,5 millions. A l’inverse, Borriello passe définitivement au Genoa. Arrivée de dernière minute, l’argentin Spolli débarque de Catane (1,5 millions pour le prêt). Les jours suivants, la Roma est éliminé de la Coupe d’Italie, en 1/4 de finale face à la Fiorentina à l’Olimpico (2-0), malgré l’entrée en fin de match de Ibarbo. Mauvaise nouvelle, lors de l’entraînement du lendemain le colombien se blesse au mollet (endroit où il fût déjà blessé fin 2014) et manquera plus d’un mois. Pendant ce temps, Gervinho envoie la Côte-D’Ivoire en finale de la CAN. Entre absents, blessures et suspendus, Garcia doit faire sans un « 11-type » pour le match suivant face à Cagliari, qui sera gagné sur le score de 2-1, avec 2 passes décisives de Verde et le premier but en Serie A de Paredes. Le même jour, Gervinho (dans l’équipe-type de la compétition), Doumbia et Tallo remportent la CAN, aux tirs au but face au Ghana. Pendant que la Primavera rejoint la 1/2 finale du tournoi de Viareggio grâce à Vestenicky, Strootman fête ses 25 ans le 13 février. Face à la lanterne rouge (avec un maillot spécial pour le nouvel an chinois), Parme, Garcia lance d’entrée Gervinho et Doumbia (son premier match), fraîchement rentrée de la CAN. Mauvaise idée, puisque le score fût de 0-0, et que l’ex-CSKA fût sifflé à sa sortie par les tifosi. Le lendemain, Nainggolan reçoit le CSR D’OR 2014 en mains propres à Trigoria. Les résultats ne s’arrangeront pas, avec un score de parité (1-1) pour le 16ème de finale aller à l’Olimpico face à Feyenoord. Le 20 février, Garcia fête ses 51 ans et Spolli ses 32 ans. Pendant que la Primavera bat l’Ajax, aux tirs au but, en 8ème de finale de la Youth League, la Roma va s’imposer à Feyenoord lors du match retour d’Europa League, sur le score de 2-1 et grâce au but vainqueur de Gervinho (déjà buteur à l’aller). Premier buteur du match, Ljajic est élu par les internautes du site « joueur du mois de janvier ». 

Mars: Si la victoire n’arrivera toujours pas, ce mois commencera par une belle performance, avec un score de 1-1 face à la Juventus. Après l’ouverture du score de Tevez sur coup franc, Keita offre l’égalisation à 10 contre 11. Au terme de cette rencontre, le président Pallotta confirme publiquement son entraîneur. Le lendemain, Sanabria fête ses 19 ans. Le 6 mars, on apprend que Totti est le 17ème joueur le plus riche en activité. Ce même jour, la Roma voit pour la première fois son bilan comptable enfin positif. Niveau résultat, la Roma n’en finit pas de faire des matchs nuls, avec cette fois un 0-0 sur le terrain du Chievo. Le 11 mars, Forenzi fête ses 24 ans. Sanabria descend en Primavera, et inscrit un triplé face à Frosinone (victoire 4-1). En Europa League, la Louve concède le nul (1-1) sur la pelouse de la Fiorentina (but de Keita), mais perd Nainggolan pour suspension, ainsi que Manolas et De Rossi sur blessure. Le lendemain, le président Pallotta fête ses 57 ans, pendant que Bruno Conti célèbre ses 60 ans. En championnat, la Roma subit sa première défaite de la saison face à la Sampdoria à l’Olimpico, alors qu’elle délivra sa meilleure prestation en terme de qualité de jeu. Pendant ce temps, la Primavera bat Manchester City, et rejoint les 1/2 finale de la Youth League. Le lendemain, le mister Alberto De Rossi est prolongé jusqu’en 2018. Niveau résultat, la Louve continue de couler et subit un lourd 3-0 sur son terrain face à la Fio en Europa League. Une lourde contestation arrivera au terme de la rencontre, sous la Curva Sud. On apprendra plusieurs mois plus tard que nombreux joueurs furent menacés et insultés. Malgré la tension à Trigoria, la Roma retrouve la victoire sur la pelouse de Cesena, grâce à l’unique but de De Rossi et la première apparition de Pellegrini en professionnel. Pour l’occasion, Uçan fera sa première comme titulaire et Ibarbo sa première en Serie A. De Sanctis fête ses 38 ans, pendant que Verde et Ljajic sont co-élus joueur du mois de février. Le dernuer jour du mois, Gervinho se blesse et manquera trois semaines.

Avril: Le premier jour du mois, Pjanic fête ses 25 ans. Castan montre lui des amélioration post-opératoire, pendant que l’agent de Peres avoue des contacts entre le Torino et la Roma. En Serie A, la Louve retrouve enfin la victoire, avec un succès à domicile face au Napoli, sur une réalisation de Pjanic. De Sanctis obtient lui son 14ème clean-sheet de la saison. Pour des chants jugés discriminatoires contre les napolitains, la Curva Sud se retrouve à nouveau fermé un match. Pendant que Castan participe à un entraînement entier, Verde retrouve la Primavera pour les 1/2 finale de la Youth League. Une lourde défaite (4-0) face aux U19 de Chelsea. En championnat, la Louve retrouve ses habituels matchs nuls, avec un score de parité (1-1) sur le terrain du Torino. Le lendemain, l’agent de Iturbe avoue que deux clubs anglais suivent l’argentin. Une prémonition. Et les nuls continuent, avec un score de 1-1 à la maison face à l’Atalanta. Le 241ème but de Totti ne permettra pas d’obtenir la victoire. Le même jour, son ex-agent avoua qu’il fût tout proche de la Lazio, mais que ce dernier le fit passer de justesse à la Roma. Le 21 avril, on célébre l’anniversaire de la naissance de la ville de Rome. Le lendemain, Totti est primé comme le meilleur passeur décisif en Serie A, en activité, de 2005 à 2015. Pendant que la Roma va perdre, 2-1, sur la pelouse de l’Inter (stoppant une série de 13 matchs sans défaite en déplacement), la Primavera gagne elle la finale aller de la Coupe d’Italie face à la Lazio (grâce à un but de Verde sur penalty). La victoire des hommes de Garcia sera retrouvé à l’extérieur, avec un large succès à Sassuolo, et un but important de Doumbia qui ouvre le score. Il s’agit de la première victoire de la saison en déplacement, par au moins deux buts d’écart.

Twitter: @Romanista35