Site AS ROMA

La rétrospective de l’année 2014 de l’AS Roma

Alors que 2015 fera son arrivée dans quelques heures, le site Cesololaroma réalise une rétrospective, mois après mois, de l’année 2014 riche en émotions de l’AS Roma de Rudi Garcia.

Janvier

L’année 2014 va démarrer de la plus mauvaise des manières, avec une défaite le 05 janvier sur la pelouse de la Juventus avec un lourd score de 3-0 (et deux expulsions), mettant alors 8 points d’écart entre les deux équipes. Mais la suite va se passer beaucoup mieux, avec trois victoires en championnat Genoa 4-0, Livorno 3-0 et Verona 1-3) dont on retiendra notamment le but en ciseau acrobatique d’Alessandro Florenzi face aux rossoblu. Cela sera également les débuts en Coupe d’Italie, avec un 1/8ème de finale passé dans la douleur contre la Sampdoria (1-0). Mais le point d’orgue de ce premier mois sera de nouveau face à la « Vieille Dame » avec un succès 1-0 en 1/4 de finale de Coppa, grâce à une magnifique action collective conclut par un geste de grande classe signé Gervinho. Au niveau mercato, ce mois de janvier aura vu les arrivées (temporaires) de Rafael Toloi et Michel Bastos, ainsi que la venue très importante de Radja Nainggolan.

Le but d’Alessandro Florenzi face au Genoa
Le but de Gervinho face à la Juventus

Février

Ce second mois de l’année se montrera un peu plus mitigé, avec cependant un bilan honorable en championnat de 2 victoires (Sampdoria 3-0 et Bologne 0-1) ainsi que 1 nul (0-0 dans le derby). On y retiendra notamment le premier en but en giallorosso pour Nainggolan à Bologne, d’une grande importance puisqu’il ramène les trois points. Cela ne sera pas aussi heureux en Coupe d’Italie. En effet, malgré un beau succès à l’aller (3-2) face au Napoli à l’Olimpico, avec notamment une lourde et lointaine frappe de Kevin Strootman ainsi qu’une action collective conclue par Gervinho dans les arrêts de jeu, la défaite 3-0 en terrain napolitaine élimine les romanisti de la compétition.

Le but de Kevin Strootman face au Napoli
Le but de Gervinho face au Napoli 

Mars

Ce troisième mois va commencer par la pire des nouvelles de cette année 2014. Alors qu’il était déjà sorti sur blessure face à la France avec les Pays-Bas, Kevin Strootman s’effondre sur la pelouse du San Paolo de Napoli dans les premières minutes. Le verdict tombera le lendemain, et l’ex-milieu du PSV devra être éloigné des terrains pour au minimum 6 mois suite à une rupture du ligament croisé. Il sera notamment remplacé par Rodrigo Taddei, qui fera plus que bonne figure. Lien de cause à effet ou pas, ses coéquipiers subissent une défaite face aux azzurri, dans les dernières minutes. S’en suivra cependant 4 victoires par la suite de ce mois de mars en championnat : Udinese (3-2), Chievo (0-2), Torino (2-1) et Sassuolo (0-2). On retiendra tout particulièrement de cette série le but de Florenzi, dans les arrêts de jeu de la rencontre face au Torino.

La blessure au ligament du genou pour Kevin Strootman
Le but de Florenzi face au Torino 

Avril

Ce mois d’avril se montrera excellemment bien en championnat, avec un parcours parfait de 5 victoires en autant de rencontre : A commencer par un succès (lors du match en retard, qui avait été remis à cause d’un déluge de pluie) face à Parma (4-2). La Roma a ensuite été l’emporter sur la pelouse de Cagliari (1-3), notamment grâce à un triplé signé Mattia Destro, qui se verra cependant expulsé ensuite pour un mauvais geste sur… Davide Astori (futur coéquipier). L’attaquant italien écopera d’une lourde suspension de trois matchs. S’en suivra un succès à domicile face à l’Atalanta (3-1). A noter que sur ces deux dernières réceptions, Taddei aura scoré deux fois, en allant célébrer ses buts sous la Curva Sud. Ensuite, la Louve va s’imposer sur la pelouse de la Fiorentina, avec de nouveau le « Ninja » Nainggolan comme sauveur et unique buteur. Enfin, la dernière victoire de ce mois (mais aussi de la saison) sera à la maison face au Milan AC (2-0). On se souviendra notamment d’une magnifique slalom signé Miralem Pjanic, dont le but fera le tour du web.

Le triplé de Mattia Destro contre Cagliari
Le but de Miralem Pjanic contre le Milan AC

Mai

Le dernier mois de la saison 2013/2014 tranchera de façon totalement opposé avec le précédent. En effet, alors que le scudetto est déjà terminé et la deuxième place bien assuré, les hommes de Rudi Garcia vont conclure la saison en véritable roue libre, avec trois défaite en autant de rencontres. La première sera la plus sévère, avec une déroute (1-4) sur la pelouse de Catane, alors assuré de descendre en Serie B. Le match de gala face à la Juventus a par contre tenue ses promesses, mais le but à la dernière seconde de « l’ex » Osvaldo va refroidir le stade comble de l’Olimpico. Enfin, le mister français alignera une équipe bis sur le terrain du Genoa, qui là encore obtiendra le succès (1-0) dans les dernières minutes.

Le but de Francesco Totti face à Catania
Cristian Totti (fils de Francesco) à la fin du match Roma-Juventus

Juillet-août

Le changement sur le mercato se fera principalement dans le secteur défensif. En effet, si Mehdi Benatia est la seule vente parmi les titulaires, il est remplacé par une triplette à son poste avec Kostas Manolas, Davide Astori et Mapou Yanga-Mbiwa. A gauche, trois joueurs arrivent également pour compenser le départ du brésilien Dodo, avec Ashley Cole, Urby Emanuelson et José Holebas. Au milieu, Rodrigo Taddei quitte le club après de nombreuses années de bons et loyaux services, tandis que l’expérimenté Seydou Keita ainsi que les jeunes Leandro Paredes et Salih Uçan arrivent. Enfin devant, Michel Bastos n’aura pas fait long feu, tandis que Juan Manuel Iturbe fait son arrivée, avec le plus gros transfert de l’ère américaine. La préparation commencera à Trigoria, avant de se dérouler aux 4 coins des USA (avec des matchs amicaux de prestige face à Liverpool, Manchester United, Real Madrid et Inter). Enfin, la préparation se concluera par un stage en Autriche, et la première journée de Serie A : Un succès à l’Olimpico face à la Fiorentina (2-0), grâce à des buts signés Nainggolan et Gervinho.

Le but de Miralem Pjanic face à Manchester United
Les buts de Radja Nainggolan et Gervinho face à la Fiorentina

Septembre

Ce mois de septembre sera tout bonnement exceptionnel et probablement le meilleur de cette année 2014. En effet, la Louve obtient 4 victoires en championnat (réalisant de ce fait une série de 5 victoires consécutives) et deux très bons résultats pour son retour en Champions League : Un succès 5-1 à la maison contre le CSKA avec notamment un doublé signé Gervinho mais surtout deux passes D et 1 but pour Iturbe, et également un bon point (1-1) ramené de Manchester City avec un but plein de sang froid et d’expérience signé Francesco Totti (qui devient le plus ancien buteur de la compétition en activité). Les victoires en championnat ont été obtenu face à Empoli (0-1), Cagliari (2-0), Parma (1-2) et Verona (2-0). Lors de cette série de matchs, on retiendra comme fait marquant le fait que Nainggolan soit encore décisif sur une victoire d’un seul but (même si le gardien se l’a même dans sa propre cage), la célébration de Florenzi qui va embrasser sa grand-mère en tribune de presse, le magnifique coup de Pjanic qui arrache la victoire en terre parmesane et le but de quasiment le milieu de terrain pour Destro.

Le but de Francesco Totti face à Manchester City
Le but de Miralem Pjanic face à Parma

Octobre

Ce mois d’octobre fût plus difficile, avec au total deux victoires, 1 nul et 2 défaits. Et ces deux revers ont causé énormément de mal, pour des raisons différentes. La défaite à Turin (3-2 contre la Juventus) aura fait beaucoup parlé (et continue de le faire) avec 3 buts bianconeri qui auraient pu (du ?) être annulé pour irrégularité. L’autre à domicile contre le Bayern, avec une véritable déroute sur le score de … 7-1. Un match qui laissera pendant longtemps des séquelles sur le plan mental. Dans ce contexte, le 0-0 obtenu sur le terrain de la Sampdoria (encore invaincu à cette époque) quelques jours plus tard parait donc un bon résultat. Les deux victoires en championnat furent obtenus à domicile contre le Chievo (3-0) et Cesena (2-0).

Le but de Juan Iturbe face à la Juventus
Le but d’Adem Ljajic face au Chievo

Novembre

Le mois de novembre va plutôt mal commencer, avec notamment deux défaites en déplacement : à Naples (2-0) que Garcia considérerait comme le seul match où son équipe aura totalement déjoué depuis son arrivée en Serie A, et à Munich (là aussi 2-0). Cela va ensuite d’améliorer en championnat, avec notamment 3 victoires consécutives : A domicile face au Torino (3-0), avec notamment un magnifique but d’Adem Ljajic, dans la difficulté à Bergame (1-2), puis à domicile face à l’Inter (4-2), avec un doublé de Pjanic en fin de match. Entre-temps, est arrivé le cataclysme de Moscou, avec l’égalisation (1-1) russe à la toute dernière seconde, répondant au coup-franc magistral de Totti.

Le but d’Adem Ljajic face au Torino
Le but de Francesco Totti face au CSKA Moscou

Décembre

L’année ne se terminera pas aussi bien qu’elle aura débuté. En effet, si la Louve termine ce dernier mois de l’année invaincue, la série à domicile va être entâché par les deux derniers matchs à la maison. Alors que les hommes de Garcia avait enchainé une série de 9 victoires (dont 7 consécutives sur ce début de saison), 1 nul et 1 défaite (à la dernière minute contre la Juve) sur les 11 premiers mois de l’année, les deux nuls contre Sassuolo (2-2, mais à souligner la belle remontée de deux buts en infériorité numérique) et le Milan (0-0) auront ralenti cette grande série. Entre les deux, une victoire sur la pelouse du Genoa (0-1), avec une nouvelle fois Nainggolan comme unique buteur du match.

Le but d’Adem Ljajic face à Sassuolo
Le but de Radja Nainggolan face au Genoa