Site AS ROMA

La Primavera perd son Scudetto dans le derby

En ce jour de présentation de Zeman, La Roma ne pourra pas remettre son titre en jeu lors de la finale du Campionato. Son parcours s’arrête donc en demi-finale, après une défaite 3-1 face à la Lazio, un peu contre le cours de jeu. Une saison qui malgré tout aura été d’excellente qualité.

C’est l’AS Roma qui prend les devants dès l’entame du match. La première occasion arrive à la 4ème minute. Verre décale côté gauche Nego, mais son centre arrive sur le gardien qui capte le ballon. A la 12ème minute Nego lance le contre vers Ciciretti. Le numéro 10 décale Politano, puis Sabelli. Le latéral droit centre, et Verre laisse passer entre ses jambes, mais un laziale temporiser et part en contre. Entre temps la Lazio se créera quelques occasions peu dangeureuse, comme sur un corner contré par Tallo, ou un coup franc manqué. Entre la 16ème et 20ème minute, les giallorossi vont enchainer 4 actions en 4 minutes. Tout d’abord Tallo trouve Verre, qui avance et frappe, mais sa frappe trop écrasé trouve le gardien. Piscitella s’échappe ensuite sur le côté gauche et longe la ligne avant de centrer. Ciciretti profite d’un cafouillage et frappe, mais le gardien est encore présent. Juste dans la continuité, Politano part côté gauche, fixe son défenseur et centre en retrait. Piscitella ne peut mettre de puissance dans sa balle et trouve le gardien. Enfin c’est Tallo puis Ciciretti qui tente chacun une frappe hors de la surface, mais encore et toujours le gardien laziale. C’est dans cette bonne phase que la Lazio va revenir paradoxalement dans le match. Tout d’abord suite à une incompréhension entre la défense centrale qui profite à l’attaquant, mais Pigliacelli sort à la limite de sa surface pour dégager de la main. A la 24ème minute, la Lazio se crée sa plus grosse occasion. Nego est pris dans son dos (alors qu’il avait magnifiquement stoppé l’action précédente d’un beau tacle), l’attaquant adverse centre entre la défense et le gardien, et Sabelli doit se déchirer pour sauver quasiment sur sa ligne dans le duel. Mais la Lazio va prendre l’avantage à la 26ème minute sur une immense frappe de Zampa des 25 mètres. Un tir pleine lucarne, où Pigliacelli ne peut rien. 1-0 ! La Roma repart et n’abdique pas. A la 28ème, Piscitella, encore lui, fixe et centre pour la tête de Ciciretti qui ne trouve pas le cadre. Mais les biancoazzurri se montrent dangereux en contre. A la 33ème minute, Ciciretti dégage en corner, positionné en dernier défenseur. A la 35ème minute, Piscitella réalise un vrai festival, avec un double sambrero conclut d’un centre en volé. Ciciretti capte le ballon et remise pour Nego en retrait, mais la frappe du français n’est pas cadré. La Lazio est proche de doubler la mise juste avant les arrêts de jeu, quand Orchi remet de la tête sur l’attaquant adverse dans la surface, mais heureusement la frappe passe loin au-dessus. C’est alors que le match va tourner. Verre s’échappe plein axe et décale Tallo à l’entrée de la surface. Mais le milieu giallorosso est légèrement poussé par le défenseur, et l’arbitre siffle (injustement ?) un coup franc. Il n’en fallait pas moins pour que Viviani fête son retour et montre l’étendu de son talent. Le Capitano giallorosso envoie une frappe enroulée dans la lucarne et égalise à la 46ème minute. 1-1 ! Viviani aurait même pu doubler la mise à la 49ème minuet, mais sa frappe est bien sorti par le gardien. Quelle mi-temps pleine d’émotion !

La Roma repart pied au planchée après la pose. Politano tente un centre à la 48ème minute que le gardien capte, avant que dans la minute suivante Viviani enchaine deux frappes (une du droit et l’autre du gauche) qui ne donne rien. Comme d’habitude la Lazio procède en contre, comme à la 50ème minute la Lazio profite d’une erreur de la défense, mais la frappe n’est pas cadré. C’est de nouveau le cas la minute suivante, quand un laziale élimine Sabelli avant de mettre en retrait, mais là encore ça n’est pas cadré. C’est ensuite la Roma qui vase créer deux occasions. A la 52èe minute Piscitella entre sur son pied droit et frappe, mais c’est encore sur le gardien, c’est ensuite Tallo qui en pivot talonne vers Nego. Le français écrase sa frappe qui part à côté. Ce dernier commet une erreur défensive à la 56ème minute, mais heureusement Pigliacelli est concentré pour s’interposer. Tallo, peu en vue aujourd’hui, tente un ciseau non cadré suite à une centre de Ciciretti. Et contre le cours du jeu, le malheur va s’abattre sur la Louve. A la 67ème minute l’attaquant de la Lazio s’échappe, tente une première frappe que Orchi contre, mais la balle revient dans ses pieds, et la deuxième tentative est la bonne, entre les jambes du gardien. 2-1 ! Nico Lopez entre à la 70ème minute, et comme face à Varese il va mettre littéralement le feu. Il commence son festival par une tête qui trouve le poteau, mais l’uruguayen était hors-jeu. Ce dernier continue dans la minute qui suit, en éliminant deux défenseurs. Il décale Viviani, qui d’une louche trouve Nego. Le latéral centre pour Verre, qui manque le coche presque seul devant le but. La Lazio, pour ne pas changer, procède en contre. Sabelli se fait surprendre par son vis à vis, mais là encore Pigliacelli est présent pour garder son équipe en vie à la 73ème minute. A la 76ème minute, la Roma aurait du obtenir un penalty, quand Nego place une tête au second poteau, et que le défenseur adverse la contre de la main, mais l’arbitre ne bronche pas. Pire, dans la minute qui suit, Nico Lopez prend la balle dans la surface, élimine pour se mettre sur son pied gauche, mais sa frappe trouve le poteau opposé. La Lazio rate encore le but du break avec un deux contre un mal géré, où la frappe rase le poteau. Les romanisti obtiennent encore deux occasions de suite, d’abord sur une percée de Verre, avec une frappe trop molle, puis par Nego qui après avoir obtenu le contre favorable ne cadre pas sa frappe. Le match sera définitivement tué à la 85ème minute quand un joueur laziale profite là encore d’un contre favorable pour battre Pigliacelli. 3-1 ! La Roma ne se laisse pas abattre et repart. Mais cela a pour conséquence de frôler la débacle. Orchi, très en peine aujourd’hui, se fait bouffer par son adversaire, mais là encore Pigliacelli sort bien. La Roma va tout tenter dans les arrêts de jeu. D’abord sur une superbe frappe très lointaine de Matteo Ricci, que le gardien doit aller claquer dans la lucarne. S’en suite un festival de Nico Lopez avec trois tirs entre la 94ème et 97ème minute. D’abord sur une frappe croisée du gauche que le gardien claque, puis sur un tir manqué profitant d’une incursion de Leonardi. Et enfin suite à l’élimination de deux défenseurs conclut par une frappe plein axe, que le gardien sort une nouvelle fois.

La saison de la Primavera s’arrête donc malheureusement quelques jours plutôt que prévu. Une saison qui restera malgré tout de très grande qualité. Avec une finale de SupperCoppa, une finale de tournoi de Viareggio, la victoire en Coppa Italia, et cette demi-finale pour le Scudetto. Il sera intéressant de voir les mouvements que cette équipe subira l’an prochain : équipe première, prêt, ou de nouveau Primavera.