La Primavera doit finir sa saison en beauté

Après avoir échoué en 1/2 finale de la UEFA Youth League (face au vainqueur de la compétition, Chelsea), la Primavera d’Alberto De Rossi a encore de belles choses à jouer : une finale (aller-retour) de Coupe d’Italie à l’Olimpico face à la Lazio, et la phase finale du scudetto.

Un parcours de haute-voltige en Youth League

Peu, voir personne, n’aurait parié à ce que les 19 de l’AS Roma atteignent le dernier carré du tournoi. Et cela n’a pas été simple. Il aura fallu notamment affronter en phase de poules le Bayern Munich, Manchester City et le CSKA Moscou. Et cela s’est globalement bien passé, puisqu’on retrouve notamment deux victoires face aux russes (3-1 à domicile et 0-2 à l’extérieur), ainsi qu’un succès à Trigoria face aux allemands (1-0). On soulignera le fait que les trois défaites sont toujours arrivés lors de la dernière demi-heure : A City après avoir mené 1-0 (puis défait 2-1), à Munich après avoir mené 2-0 (puis défait 3-2 dans le dernier quart d’heure, et à la maison face aux anglais (avec 4 buts subits dans les 20 dernières minutes). S’il y a donc eu quelques black-out en fin de match, le bilan reste extrêmement positif.

Et la mission en 1/8 de finale était proche d’être impossible sur le papier. Un déplacement à Amsterdam, face à l’Ajax Les hollandais ont survolé leur poule avec 4 victoires et 2 nuls, finissant notamment largement devant le FC Barcelone (dernier vainqueur) et le PSG. Malgré la forte domination adverse, la Louve a su faire le dos rond, avec Gabriele Marchegiani qui arrête notamment un penalty, pour finalement l’emporte lors de la séance de tirs au but. Un véritable exploit. Lors du 1/4 de finale, il fallait retrouver Man City, seule équipe à avoir fait 6 succès en autant de match sur la phase de poules, et passé aux tirs au but contre Schalke au tour précédent. Après avoir perdu deux fois contre les anglais, les romanisti ont su apprendre de leurs erreurs pour passer l’obstacle : les buts de Tomas Vestenicky et l’eurogol du capitaine Lorenzo Pellegrini ont permis de rejoindre le dernier carré (malgré la réduction du score et de l’expulsion d’Elio Capradossi). Malheureusement, la très belle aventure s’arrêtera au stade des 1/2, face au futur vainqueur, Chelsea. Malgré une première période avec beaucoup de coeur, les hommes d’Alberto De Rossi se sont littéralement écroulés durant le premier quart d’heure de la seconde période, avec notamment trois buts subits en environ 10 minutes.

Bonifier cette excellente saison par un (ou deux) trophée

La première échéance à arriver très rapidement ne sera autre que la finale de Coupe d’Italie. Une opposition qui se jouera en match aller-retour, face à la Lazio. Un derby donc, qui se jouera par deux fois au Stadio Olimpico, comme les grands. S’il est encore difficile d’annoncer une affluence pour ces deux rencontres, les Curve seront à 5€ pour les deux tifoserie, et la Tevere à 10€ (si la Curva et Distinti Sud est pleine). De quoi amener du monde, pour faire vivre une grande émotion à ces jeunes U19. L’heure ne sera cependant pas un avantage à une grande affluence, puisque l’aller se jouera le vendredi 24 avril à 17h30, et le retour le vendredi 1er mai à 18h30. La suprématie nationale se jouera donc entre les deux équipes de la Capitale, avec comme objectif de soulever le premier trophée national de la saison.

Suite à cela, il faudra ensuite miser toutes les énergies sur la lutte au scudetto. Pour le moment, la Louve trust à la première place de la poule C en championnat, avec justement un point d’avance sur la Lazio (mais un match en retard à jouer face à Latina). Le match de ce week end, face au troisième Bari, sera déterminant. La première place permettrait d’assurer directement la qualification pour les 1/4 de finale, en tant que tête de série, du scudetto. A quelques journée de la fin de la phase championnat, les concurrent à la lutte finale pourraient être Fiorentina, Torino (poule A), Inter et Milan (poule B). Pour cela, le mister italien pourrait bénéficier de la présence de Daniele Verde, qui pourrait être un atout de poids en cette fin de saison.

Une projection sur la saison prochaine ?

Pour continuer d’emmagasiner de l’expérience, les jeunes de la Primavera devront de nouveau disputer la UEFA Youth League. Et pour cela, il faudra attendre que l’équipe première rejoigne définitivement la prochaine Champions League. A moins que, en cas de scudetto Primavera, la Roma obtienne une « wild card ». Et la saison prochaine s’annonce prometteuse aussi, avec les génération 1997 (menés par Silvio Anocic, Christian D’Urso ou encore Lorenzo Di Livio) et 1998 (avec Riccardo Marchizza, Alessandro Bordin ou encore Francesco Di Nolfo). Deux générations qui ont respectivement, la saison dernière et celle-ci, sur-dominé la phase de poule en championnat dans la catégorie Allievi Nazionali (obtenant tous les records italiens pour chacun d’eux : nombre de points, buts marqués et buts encaissés). On pourrait également voir le latéral gauche Luca Pellegrini et le milieu Andrea Marcucci (tous deux classe 99) faire le grand saut avec un an d’avance en Primavera.