Site AS ROMA

La Primavera a soif de titres

Après une saison 2013/2014 décevante, la Primavera de l’AS Roma a la possibilité de réaliser une saison 2014/2015 historique, en étant encore en course dans toutes les compétitions : Scudetto, Coupe d’Italie, UEFA Youth League et Tournoi de Viareggio.

L’effectif de la Primavera

Lien lancé par ce début de saison, la deuxième partie de l’année 2015 s’annonce passionnante pour l’effectif giallorossa. S’appuyant notamment sur certains joueurs déjà expérimentés de par leur âge comme Massimo Sammartino ou Jacopo Ferri (capitaine de l’équipe) ou de par leur passage en équipe première, comme Michele Somma, Arturo Calabresi ou encore Daniele Verde, le socle composé de la génération 1996 ne manque pas de talent comme le gardien Gabriele Marchegiani, le défenseur Elio Capradossi (seul joueur à avoir joué tous les 21 matchs), les milieux de terrain Lorenzo Pellegrini et Matteo Adamo (8 buts en 20 matchs), ou encore les attaquants Francesco Di Mariano et Tomas Vestenicky (7 buts en 9 matchs). La génération 1997 n’est pas non plus en reste, avec quelques joueurs régulièrement titulaires comme l’arrière droit Andrea Paolelli, le milieu Christian D’Urso (titulaire inattendu avec 18 matchs) et l’attaquant de pointe Edardo Soleri. Moins utilisé jusqu’ici, le gardien Ionut Pop, l’arrière gauche Silvio Anocic, ou encore le meneur de jeu Lorenzo Di Livio pourraient faire partie des surprises de cette seconde partie de saison. Tout comme le précoce Riccardo Marchizza (classe 98, et déjà 11 rencontres dont plusieurs en UEFA Youth League) qui suit le sillage d’Alessio Romagnoli et Arturo Calabresi en terme de surclassage. 

La Coupe d’Italie U19

C’est probablement dans cette compétition que le titre a le plus de chances d’arriver. Après avoir éliminé Parme en 1/8 de finale (5-0) et l’Inter en 1/4 de finale (3-1), à chaque fois à Trigoria, les hommes d’Alberto De Rossi affronteront l’Atalanta (4 victoires, 5 nuls et 3 défaites en 12 matchs de championnat) en 1/2 finale. Cette confrontation sera jouera en rencontres aller-retour, avec l’avantage de recevoir en dernier. En cas de passage de ce tour, la finale se jouerait alors (encore en aller-retour) face au vainqueur de la confrontation Lazio-Juventus. Et pourquoi pas un derby avec une double-finale au Stadio Olimpico ?

Le tournoi de Viareggio

Compétition exigeante, de part la pluralité des participants et les matchs rapprochés, le tournoi de Viareggio est toujours un moment tant attendu du début d’année. Alors que l’on connaîtra d’ici quelques jours le calendrier du tournoi, dont on retrouvera comme chaque année des équipes des quatre coins du monde, le mister italien s’en servira probablement pour lancer certains joueurs ayant jusqu’ici un temps de jeu plus faible. On peut notamment penser au meneur de jeu classe 97, Lorenzo Di Livio. Il faudra en effet gérer les organismes, car une fois cette compétition terminé en février, arrivera ensuite 

La UEFA Youth League

Avoir réussi à passer la phase de poules est déjà un petit exploit, en éliminant notamment des équipes comme le Bayern Munich ou le CSKA Moscou, et en faisant jeu égal avec Manchester City malgré les deux défaites. Cette compétition (où Tonny Sanabria a disputé les 6 rencontres de poule) permet d’acquérir de l’expérience à vitesse grand V, face à des concurrents d’envergure internationale. On avait notamment pu apercevoir un avant-goût cet été, avec la participation au tournoi international de Durban, en Afrique du Sud, où la jeune Louve s’était confronté à des adversaires comme Boca Junior, Benfica ou encore Everton. Il y aura très fort à faire en 1/8 de finale de ce tournoi, avec un déplacement (match unique) du côté de l’Ajax Amsterdam, réputé et reconnu pour sa formation. En cas de succès, une revanche aurait alors lieu face aux anglais de City.

Le scudetto

Meilleure équipes italienne de la phase aller, la Louve devra continuer son marathon au sein de la Poule C, et s’assurer une première place. Le bilan est jusqu’ici quasi exemplaire, avec 10 victoires et 3 nuls (33 points sur 39 possibles), pour 36 buts marqués et 10 encaissés. Cela permet d’avoir un petit matelas confortable de 4 points d’avance sur la Lazio et Bari. Pour la phase finale, les premiers de chaque poule ainsi que le meilleur second se verront de suite qualifiés pour les 1/4 de finale du Scudetto (en tant que tête de série). Cela permettrait notamment d’éviter les barrages comme les deux saisons passées, et donc se retrouver à trois matchs du Graal suprême. En ayant notamment battu l’Inter en Coupe d’Italie, leader de la poule B, la Roma se présente comme l’un des favoris au titre final.

Les statistiques du début de saison 2014/2015 de la Primavera