Site AS ROMA

La passe de 5 pour conserver la place de leader

L’AS Roma a été reçu 5 sur 5 face à l’Udinese. Un 5ème succès consécutive en Serie A, qui permet de garder les poursuivants à deux points derrière. C’est Maicon et Miralem Pjanic qui ont débloqué la rencontre dès les 10 premières minutes. Place à l’Inter, à San Siro samedi, pour les hommes de Rudi Garcia.

29 599 : Comme le nombre d’entrées payantes au stadio Olimpico pour ce match. Probablement l’une des plus faibles de l’ère américaine, en prenant en compte qu’environ 5 000 tifosi de la Curva Sud n’étaient pas présents (malgré leur abonnement), soit une affluence effective d’environ 25 000 personnes.

1150 : Comme le nombre de minutes jouées par Kostas Manolas sur l’ensemble des 13 matchs, toutes compétitions confondues. Avant de sortir à la 70ème minute, il était le seul joueur à avoir joué l’intégralité de toutes les rencontres. Il est le seul avec Radja Nainggolan à avoir joué chaque match jusqu’ici (Daniele De Rossi et Mohamed Salah étant suspendus).

330 : Comme le nombre de jours où l’AS Roma avait réalisé sa dernière série de 5 victoires consécutives, de la 1ère à la 5ème journée de la saison 2014/2015. La différence est dans le goaleverage, avec 9 buts marqués et 1 encaissé la saison passée, contre 17 buts marqués et 6 encaissés. Rudi Garcia chasse maintenant ses deux records de la saison 2013/2014 à respectivement 9 et 10 victoires de suite.

63 : Comme le nombre de possession de balle en terme de pourcentage. Après avoir eu la possession de balle la plus basse depuis quasiment 10 ans face à la Fiorentina (29%), l’AS Roma a repris les rennes du jeu face à l’Udinese, avec 63%.

25 : Comme le nombre de buts marqués par l’AS Roma en l’espace de 10 matchs. Soit une moyenne de 2,5 buts par match. En comptant la Champions League, cela fait un total de 32 buts marqués en en 13 rencontres.

20 : Comme le nombre de buts encaissés en 13 matchs officiels, soit une moyenne de 1,5 buts par match. Cela est un peu mieux en championnat, avec 12 buts encaissés en 10 matchs. A noter que sur ces 13 rencontres officielles, seulement une fois (à Frosinone), la Louve a terminé le match avec sans subir le moindre but.

12 : Comme le nombre de joueurs ayant ouvert leur compteur buts en Serie A (Digne, Manolas, Florenzi, Pjanic, Nainggolan, De Rossi, Iturbe, Falque, Gervinho, Salah et Dzeko), avec l’apparition de Maicon hier. En ajoutant la Champions, ce total monte à 13 joueurs différents, avec Vasilis Torosidis.

7 : Comme le nombre de tirs cadrés par la Louve, pour un total de 3 buts. De son côté, l’Udinese n’a cadré qu’à 3 reprises, pour une réalisation.

6 : Comme le nombre de buts marqués par Gervinho sur ses 7 derniers matchs, toutes compétitions confondues. Mieux encore, l’ivoirien a marqué 5 fois durant ses 5 derniers matchs, alors qu’il était juste avant à 0 but.

6 (bis) : C’est également le nombre de buts marqués par Miralem Pjanic, dont 5 en Serie A. Sur ce total, 4 ont été marqué sur coup franc, dont 3 en championnat. Il comptabilise également à côté de cela un total de 6 passes décisives. 6 buts et 6 passes D en 11 matchs, une saison de tous les records pour le bosniaque.

1 : Comme le nombre de but, passe décisive et brassard de capitaine pour Maicon. Une soirée de rêve pour le brésilien qui n’avait plus joué la moindre minute depuis la réception de Carpi, et qui a débloqué le match à lui seul en l’espace de 10 minutes.

1 (bis) : Comme le nombre de fois où Alessandro Florenzi a porté le brassard de capitaine au coup d’envoi de la rencontre. Le jeune romanista de coeur et de naissance l’avait jusqu’ici porté à deux reprises en cours de rencontre, face à Sassuolo l’an passé et le week-end dernier face à la Fiorentina.

Twitter: @Romanista35