La Louve se déplace en terrain hostile

Après avoir remporté 5 matchs consécutifs, et distancé le Napoli, l’AS Roma de Rudi Garcia se déplace à Cagliari pour continuer de rêver d’une fin de saison heureuse. En cas de succès, la Louve mettrait la pression sur la vieille dame en revenant à 5 points.

.

La conférence de Rudi Garcia

« Ljajic est un diamant brut, il peut devenir comme Hazard »

« La Roma ne gagne plus à Cagliari depuis 19 ans. En considérant l’aller à quel match je m’attends ? C’est toujours difficile de gagner à l’extérieur. Les statistiques sont faites pour être changées. Il faut changer cela demain. Si la Juventus est la favorite pour le scudetto et l’Europa League ? Bien sûr, ils sont premier avec 8 points d’avance. On fera tout pour que demain à 17h il en reste que 5. On doit faire notre part et attendre. Sur l’Europa League, ils ont une équipe construite pour gagner la Champions, donc il est clair que pour l’Europa League c’est la même chose. Quel moment vit la Roma ? Rien ne change, on arrive doucement vers la fin de saison. Il reste un mois et demi, mais quand il reste peu de match l’équipe qui est derrière a moins le droit à l’erreur. Pour cela que demain on ira pour prendre les trois points, c’est le meilleur moyen pour entretenir l’écart sur le troisième et essayer de diminuer celui sur le premier. Beaucoup disent que Conte et moi on se ressemble sur le caractère. Si c’est vrai ? Si j’aime la combativité du championnat italien ? Je me connais assez bien, mais les autres seulement sur le fait de parler avant un match. Pour parler d’une personne il faut la connaître et moi je la connais pas. Les meilleurs pour le faire sont toujours les joueurs, ils vivent avec l’entraîneur tous les jours. Je n’ai rien à dire, ce qui m’importe c’est seulement l’aventure avec la Roma et avancer avec mon club. Si j’ai étudié le match aller contre Cagliari ? J’ai revu le dernier match, mais on en a pas parlé. On entend des critiques quotidiennement contre les joueurs, si cela me fatigue vu les résultats ? On avait un objectif, celui de retourner en Europe. C’était notre objectif et on l’a déjà acquis. Quand un objectif est atteint si tôt, il est normal d’en changer. On sera en Champions, mais on veut y être directement. Pour le scudetto on a pas le contrôle mais pour la seconde place si. On a aussi un autre objectif, jouer de manière à donner de la joie aux tifosi. Quand je vois Taddei faire la fête avec les tifosi, je pense qu’il est atteint. On a redonné de l’orgueil et le sourire à nos tifosi et joueurs. L’image de Taddei est un grand exemple du fait que cet objectif plus important encore que le championnat est atteint, le championnat est juste une conséquence. J’ai dis que Ljajic pouvait devenir comme Hazard. Si je vois la même implication des deux ? Je suis tous les joueurs, Adem est comme un diamant brut. Hazard c’était la même chose quand il est arrivé et quatre ans après voilà ce qu’il est. Pour Adem la même chose peut arriver. Il est très impliqué, il faut pas oublier qu’il a fait 5 buts et 5 assists. Il a un talent important.

« Un match particulier pour Nainggolan, face à son passé »

A quel niveau je veux que la Roma arrive pour continuer à l’entraîner ? Le plus haut possible. Je pense qu’il faut y croire jusqu’à la fin, après ça serait une saison exceptionnelle. Mais on doit faire en sorte d’avancer, car c’est pas fini. Puis ça sera le moment de parler de la saison prochaine avec la direction qui est là tous les jours et voir ce que l’on pourra faire. Il faut d’abord finir le championnat le plus haut possible. Je pense que tout sera plus facile à la fin de la saison. SI je dis aujourd’hui de rester concentrer sur le match et que je parle de mercato, ce n’est pas cohérent. Je ne veux pas tomber là-dedans. La semaine de Nainggolan ? On a parlé ensemble. Quand un joueur joue longtemps dans un club où il est bien, comme Radja, c’est normal qu’émotivement ça soit un defi particulier, comme toujours dans ce cas. Il fera le maximum pour la Roma, pour gagner avec nous, avec tout le respect nécessaire. La Roma a changé de façon de jouer avec un pressing et une défense haute. Si cela dépend de l’adversaire ou si on prépare l’an prochain ? On l’a toujours fait, ça dépend si on joue tous les trois jours ou pas. Il y a toujours un moment du match où cette stratégie complique la possession de balle adverse et te fait récupérer des ballons proches du but adverse. Ca peut arriver tout le match mais il faut créer des espaces qui n’existent pas. Si je me sens dans une position plus forte pour le mercato cette année ? Au début de saison on a travaillé main dans la main avec Sabatini et on l’a fait toute la saison et on le fera dans le futur. L’unique chose qui change et que dans le club l’économie vient en premier. On verra ce qui se passera en fin de saison, l’unique chose que je sais et qu’on ne peut pas revenir en arrière, et qu’on a eu besoin de vendre beaucoup pendant le mercato estival. Mais on a fait en sorte de bâtir une rosa pour rejoindre l’Europe et on l’a fait. Les choix ont été les bons et on fera la même chose l’an prochain. La seule chose, et puis je me tais, c’est qu’en terme de mercato on ne peut jamais dire qu’on ne se trompera pas. Il y a tant de paramètres quand un joueur arrive. Il faut voir le talent, comment il rentre dans le groupe, il a besoin de temps. Sur ça certains joueurs sont très bons tout de suite, d’autres ont besoin de temps. Il faut le savoir. 

« De Rossi est un des plus grands milieu de terrain que j’ai vu dans ma carrière »

Si l’équipe actuelle peut passer le groupe de C1 ? On verra, j’ai déjà répondu à ça. La verité est que la rosa de l’an prochain ne sera pas la même. Peut-être qu’elle ne changera pas à Barcelone, mais chaque rosa change au moins un joueur. Cela veut dire que je ne peux pas y répondre. L’unique point où on est ok est qu’on veut la meilleure Roma chaque année, et celle de cette année est pas vraiment mauvaise. Quel match parmis les trois prochains sera le plus influent ? Si j’ai un plan anti-Conti ? Je ne peux parler que de la deuxième, la question m’interesse mais je ne peux y répondre. Je ne parle jamais des matchs suivants. Seul Cagliari m’importe, ils ont de bons joueurs. Le fils de Bruno Conti est l’un d’eux, ils sont bons devant. On a nos forces et on ira là-bas pour leur donner du fil à retordre, même si on sait que ça sera dur pour nous, mais on fera en sorte que ça le soit pour eux. Avec 82% de passes réussies, De Rossi est le milieu le plus utile de Serie A. Contre des équipes comme Cagliari, si j’ai pensé à le mettre plus faut pour être plus efficace offensivement ? Comment je le définirais ? Facile d’y répondre, Daniele est un grand joueur. Un des plus grands milieux que j’ai vus dans ma carrière. Dans mon jeu il touche énormément de ballons et n’en perd quasi pas. Mais il a l’avantage de jouer bas et d’avoir le jeu devant lui. C’est normal qu’un joueur jouant plus haut et devant prendre plus de risque perde plus de ballons, mais quand il réussit il doit faire la passe décisive. Daniele peut le faire, mais pourquoi le lever de davant la défense et perdre l’équilibre ? Ce n’est pas le problème, même si on a plus joué avec un trequartista qu’en 4-3-3.

.

Du côté de Trigoria

L’AS Roma est écartelé entre deux : D’un côté l’objectif de revenir virtuellement à 5 points de la Juventus, et de l’autre la possibilité de mettre définitivement le Napoli hors-course en les plaçant à 12 points derrière. Un déplacement à Cagliari qui aura comme objectif d’aller chercher une 6ème victoire consécutive. Il s’agit donc d’une période très positive puisque, outre la série de 10 victoires consécutives en début de saison, les hommes de Rudi Garcia n’avait jamais enchainé plus que 3 victoires de suite. Mieux encore, sur ces 5 derniers déplacements, la Louve en a rapporté 4 et pourrait donc en gagner un 5ème sur ces 6 derniers déplacements. Tous les voyants semblent donc au vert, et notamment au sujet d’une attaque retrouvée, avec une moyenne de quasi 3 buts/match depuis 5 rencontres. Dernier chiffre, depuis le déplacement chez la Juve (perdu 3-0), la Roma n’a encaissé que 2 petits buts loin de sa base.

Rudi Garcia a livré sa liste officielle de convoqués pour la trente-deuxième journée de Serie A, qui se jouera dimanche à 15h contre Cagliari. Le mister français a appelé 23 joueurs. Parmi les absents on ne que retrouve Federico Balzaretti et Kevin Strootman, tous deux blessés, mais aussi Mazzitelli.

Concernant le onze de départ, De Sanctis gardera logiquement la cage. La défense centrale sera de nouveau guidé par Castan et Benatia, avec Maicon à droite et Romagnoli. De Rossi conservera sa place devant la défense, avec Nainggolan dans le rôle de piston et Pjanic pour animer le jeu. Devant, le trident du moment sera renouvelé, avec Totti, Destro et Gervinho.

.

L’adversaire du jour

Cagliari fait parti de ses quelques équipes totalement paradoxales : 19ème à l’extérieur avec 0 victoire, et 14ème à domicile avec 7 victoires, 4 nuls et 5 défaites en 16 matchs. De manière générale, les sardes ont du mal dernièrement, avec seulement 3 victoires lors de leurs 16 derniers matchs (avec 8 défaites et 5 nuls). Il s’agit donc d’une phase très négative pour les rossoblu, qui depuis le début 2014 possède à la maison un bilan de 4 défaites et 3 victoires, montant une dynamique difficile. Pire encore, sur leurs 4 derniers matchs, Cagliari a connu pas moins de 3 défaites, et n’a remporté qu’une seule victoire sur ses 5 derniers matchs. Avec 7 points d’avance sur le premier relégable, si l’alarme n’a pas encore été sonné, une défaite demain pourrait rendre la fin de saison bien compliquée.

Sur le mercato, l’effectif de Cagliari n’a quasiment pas bougé entre la saison dernière et celle-ci. En effet, on ne compte que deux départs (Thiago Ribeiro et Casarini), pour seulement deux arrivées (Oikonomou et Ibraimi). Il s’agit donc d’un groupe à l’identique, qui a l’avantage des automatismes et de bien se connaitre. L’effectif a peu bougé cet hiver, avec cependant le départ important de Nainggolan vers l’AS Roma, et l’arrivée du jeune talent brésilien Adryan.

Lopez devra faire avec quelques absents, dont le défenseur Rossettini, le meneur de jeu brésilien Adryan et l’attaquant Sau.

L’équipe sera composé demain de Avramov dans la cage. La défense sera constitué avec une ligne à 4 où on retrouvera Pisano, Del Fabro, Astori et Avelar. Le milieu à 3 sera constitué de Dessena, Conti et Ekdal. Cossu évoluera en position de meneur de jeu, derrière le duo Ibarbo et Nené.

.

Les dernières confrontations

2002-2003: Cagliari 4-2 AS Roma (Juan et Borini)
2003-2004: Cagliari 5-1 AS Roma (De Rossi)
2004-2005: Cagliari 2-2 AS Roma (Pizarro et Perrotta)
2008-2009: Cagliari 2-2 AS Roma (Totti et Perrotta)
2009-2010: Cagliari 1-1 AS Roma (Totti)
2010-2011: Cagliari 3-2 AS Roma (Totti et Totti)
2011-2012: Cagliari 0-0 AS Roma
2012-2013: Cagliari 0-3 AS Roma (Tapis vert) 

L’AS Roma réussit tellement mal sur le terrain de Cagliari, que nous n’avons même pas réussi à trouver trace de la dernière victoire giallorossa là-bas. En effet sur les 10 dernières confrontations le bilan en faveur des sardes est de 6 victoires, 4 matchs nuls et 0 défaite. Autant dire que la Roma arrive devant une montagne. En effet, la seule victoire officielle vient du succès sur tapis vert la saison dernière.

.

Le duel du match

Daniele Conti / Daniele De Rossi : Un duel de fils à papa. Le premier a son paternel qui préside le centre de formation de l’AS Roma, tandis que le second à son père qui coach l’équipe Primavera giallorossa. Leurs similitudes viennent du fait que, notamment grâce à leur père respectif, ces deux joueurs ont tous deux été formé à la Louve, et ont également chacun fais leurs débuts professionnel en giallorossi (saison 1998/1999 pour Conti et 2001/2002 pour De Rossi). Mais leur destin va alors s’écarter. En effet Daniele (35 ans) rejoint Cagliari à l’âge de 20 ans, club qu’il ne quittera plus et dont il est aujourd’hui Capitaine, après 11 saisons passées en Sardaigne. Le voila donc devenu un véritable pilier de ce club rossoblu, dont son fils évolue d’ailleurs dans les équipes de jeunes. A l’inverse, l’autre Daniele (30 ans) a lui eu la possibilité de vivre son amour éternel toute sa carrière au pied du Colisée, même si un départ a régulièrement été évoqué, et plus particulièrement cet été. Qu’à cela ne tienne, le vice-Capitano de Francesco Totti en est à sa 13ème saison à la Roma, où il est redevenu cette année un pilier du milieu de terrain de Rudi Garcia, à tel point qu’il a notamment disputé la semaine dernière son 450ème match officiel, et qu’il est sur le point de détrôner Giacomo Losi à la 2ème place du club en terme de présences.
On aurait pu également citer un duel entre Radja Nainggolan et Mauricio Pinilla. Coéquipiers durant plusieurs saisons à Cagliari, les joueurs sont extrêmement proches et amis dans la vie, à tel point qu’ils continuent de se voir malgré le départ du belge cet hiver. Partageant notamment la passion des tatouages, l’un et l’autre n’hésite pas à complimenter son pote au sujet de son niveau footballistique. Demain ils vont se retrouver, mais en tant que concurrent et adversaire, avant de peut-être échanger leur maillot au coup de sifflet final.


L’arbitre du match

.
L’arbitre de la rencontre sera Mr Davide Massa. Il n’a dirigé l’AS Roma qu’à 4 reprises, pour un bilan de deux victoire (la victoire à Livorno 2-0 lors de la 1ère journée, puis celle à Bologne grâce au but de Nainggolan), 1 nul (Roma-Pescara la saison passée, 1-1) et 1 défaite (Roma-Udinese de la saison dernière, 2-3).

Cet arbitre n’a dirigé que deux fois Cagliari, pour une victoire (contre la Sampdoria à domicile) et une défaite (à la Lazio 2-0).

Les équipes probables

AS Roma (4-3-3):
De Sanctis
Maicon-Benatia-Castan-Romagnoli
De Rossi
Pjanic-Nainggolan

Destro-Totti-Gervinho

Remplaçants: Lobont, Skorupski, Bastos, Jedvaj, Toloi, Dodo, Taddei, Florenzi, Mazzitelli, Ricci, Ljajic.
Blessé(s): Balzaretti, Strootman
Suspendu: /
Diffidati: Taddei, Pjanic, Florenzi, Destro.

Cagliari (4-3-1-2): Avramov; Pisano, Del Fabro, Astori, Avelar; Dessena, Conti, Ekdal; Cossu; Nené, Ibarbo.