80 minutes pour la Champions

Après avoir remporté 4 matchs consécutifs, l’AS Roma de Rudi Garcia retrouve de nouveau Parma à l’Olimpico (sa proie favorite, tout comme celle de Totti) pour redisputer ce match en retard de la 22ème journée.

.

La conférence de Rudi Garcia

« On défend mieux en le faisant à 11 »

« Si je crois vraiment au scudetto ? Vous êtes intelligents, c’était une déclaration de circonstance. Moi je suis optimiste et positif, et on doit tous l’être au sein de l’équipe et du club, on doit regarder devant, c’est le meilleur moyen pour arriver à des bonnes choses. Ce qui a changé par rapport à janvier ? Je ne sais pas, on arrivait avec les mêmes matchs joués, on jouera demain aussi pour gagner. Ce qui change c’est que les autres ne jouent pas. Si on arrive à prendre les trois points on agrandira l’espace sur le troisième et on s’approchera de la Juve. Parma a fait 16 résultats positifs mais ils restent sur deux négatifs, peut-être est-ce cela qui change. Quelle est la valeur de la défense ? Elle montre l’attachement personnel de chacun, car dans la structure de la défense on parle aussi des attaquants. On est un équipe qui ne subit pas trop de tirs, puis on a un grand gardien et des défenseurs de haut niveau mais ça ne suffit pas. J’aime que l’on presse dès le moment où on perd la balle, nous travaillons comme une équipe. Cela veut dire que les attaquants ont compris que pour attaquer il faut avoir la balle et pour l’avoir il faut la prendre à l’adversaire. On la récupère mieux à 11 que seulement avec la défense. 

« J’espère voir beaucoup de tifosi, malgré l’horaire »

La Juventus s’écroule ? Nous on doit gagner le plus de matchs possibles, et surtout ceux en retard comme demain. Après on verra, même avec un nul la Juve perd des points. Notre destin est d’être second, mais s’il y a un moyen d’arriver plus haut on ira. On verra, il nous reste 8 matchs et 7 aux autres. Avec 21 points on peut en faire des choses, tant que les maths ne nous condamnent pas on doit y croire. Dans les autres championnats il y a eu des remontés jugées impossibles. Si nos derniers buts sont plus le fruit d’erreurs adverses ou de nos efforts ? C’est vrai que si l’on ne presse pas l’adversaire il joue plus librement, surtout les attaquants qui doivent être attentifs. L’attaquant n’est pas sûr que le défenseur va perdre la balle, il doit toujours guetter l’erreur adversaire. On l’a vu à Verona, c’est une qualité pour un attaquant. Haut pressing ? Ca dépend de ma stratégie et du déroulement du match, on fait toujours ainsi. Il y a une stratégie mais aussi une implication pour laquelle les joueurs peuvent changer cela en cours de match. Je suis tranquille sur l’idée que quelques joueurs l’ont dans le sang mais c’est aussi une question de mental. Il faut pas forcément être un joueur bon physiquement pour le faire. Si cette équipe est prête à la Champions ? Nous savons que les effectifs changent tous les ans. La Roma changera mais pour le moment n’en parlons pas. C’est une belle question pour parler de mercato mais on ne le fera pas, je veux atteindre un bel objectif avec cette rosa, on est tous unis, j’aimerais atteindre une belle chose avec ces joueurs. En gagnant demain à quel pourcentage du scudetto on est ? A ce jeu je ne suis pas bon… Ce n’est pas gagné, car Parma joue pour l’europe. Ce n’est pas important qui on a devant, on a faim, on est motivés et on espère voir plein de tifosi car eux aussi attendent de nous qu’on continue ainsi. J’espère que même en jouant à 18.30 les tifosi puissent venir. 

« Face à Parma, une finale pour s’assurer la Champions »

Si Taddei mérite la prologation ? J’ai déjà dit que je ne parlais pas des cas individuels. Je suis très content de lui depuis le début, j’ai tout fait pour le convaincre de rester, ce qu’il voulait. On s’est mis d’accord sur son rôle et il le tient à merveille. Il ne montre pas sa qualité seulement sur le terrain mais aussi en tant qu’homme en dehors, il est apprécié. Si le jeu de Marchionni peut changer mes plans ? C’est un très bon joueur mais ça change tout qu’ils jouent à 4 ou à 3. On ne parle pas juste du marquage du regista mais le triangle au milieu peut changer sur le plan défensif. On le faisait au début de saison, on peut le faire demain. Ce que Romagnoli donne en plus de Dodò et Torosidis ? Si demain c’est un match clef pour la deuxième place ? Ca ne sera pas un avantage définitif mais oui. On essaiera de l’obtenir. A gauche on a 4 joueurs différents, on sait qu’Alessio est plus défensif, avant sa blessure j’étais content de Dodò. Les blessures arrivent mais il peut aussi arrive que le joueur qui rentre alors joue très bien. Quand Dodò a joué on était bon derrière aussi, sinon on ne serait pas la meilleure défense d’Europe. Torosidis c’est différent, il peut couvrir beaucoup de rôle et par malchance on a pas Balzaretti, on l’attendra le temps nécessaire. Qui joue, cela dépend de beaucoup de choses, belle réponse 0 à 0 non ?. Ce que j’ai apporté de nouveau en Italie ? Le bilan se fait après 38 matchs. Le fait d’être une Roma da record est le mérite de tous, à la 32ème ça ne m’intéresse pas. Je veux voir une Roma da record à la fin de la saison, c’est pour cela que l’on travaille et lâche rien. On a vraiment faim et on doit le montrer à chaque match, surtout demain. Si demain on gagne on passe à 21 points de la Fiorentina. Si c’est une finale ? Je dirais que oui, si on gagne demain on est en Champions. Puis c’est mieux d’y rentrer directement que par le tour préliminaire. Pour le moment il faut gagner. Comment j’évalue les résultats de la Roma par rapport au bilan économique ? Ce que je peux dire c’est qu’il est plus facile de faire une grande rosa avec les sous, mais cela dépend de la puissance économique du club. Il faut demander à Palotta ou Baldissoni, ils connaissent mieux que moi la puissance économique du club et son futur. Cette année on a mis des sous dans la maison et on a construit une grande rosa qui montre de belles choses. Ce qui importe l’entraîneur c’est que la rosa soit à 100%.

.

Du côté de Trigoria

La donne est simple : L’AS Roma possède à ce jour 6 points d’avance sur le Napoli (auquel il faut rajouter 1 point, puisqu’en cas d’égalité, les giallorossi seront devant suite aux confrontations directes). Ce match pourrait donc permettre de passer cet écart à 8 ou 10 points, avec ensuite encore 7 matchs à disputer (soit 21 points à prendre). La Louve peut notamment capitaliser sur ces 4 victoires consécutives, et ces 7 victoires durant ses 8 matchs à domiciles. Un bilan qui leur permet un quasi sans faute à la maison, avec un bilan de 12 victoires et 3 nuls (ainsi que 35 buts marqués et 5 encaissés, en 15 matchs). Tous les voyants semblent donc au vert pour cette rencontre, où on peut difficilement s’imaginer voir la Roma connaitre sa première défaite à la maison dans l’ère Rudi Garcia, même si rien ne reste impossible dans le football. L’objectif sera aussi de conserver la meilleure défense en Europe, et récupérer la 2ème meilleur attaque en Italie.

Rudi Garcia a livré sa liste officielle de convoqués pour la vingt-deuxième journée de Serie A, qui se (re)jouera mercredi à 18h30 contre Parma. Le mister français a appelé 23 joueurs. Parmi les absents onretrouve Federico Balzaretti et Kevin Strootman, tous deux blessés, ainsi que Radja Nainggolan pour suspension.

Concernant le onze de départ, De Sanctis gardera logiquement la cage. La défense centrale sera de nouveau guidé par Castan et Benatia, avec Maicon à droite et Romagnoli ou Dodo à gauche. De Rossi conservera sa place devant la défense, avec Taddei dans le rôle de piston et Pjanic pour animer le jeu. Devant, Totti et Destro devraient de nouveau évoluer ensembles, avec l’un entre Florenzi, Ljajic et Gervinho pour compléter le trident.

.

L’adversaire du jour

Si ce match avait eu lieu 10 jours plus tôt, notre analyse aurait été totalement différente. En effet les hommes de Donadoni restaient sur une série impressionnante de 17 matchs sans la moindre défaite, avec notamment 9 victoires. A tel point que Parme était revenu tout proche de la 5ème, voir 4ème, place. Mais depuis, les gialloblu marquent le pas, et semblent perdre leur fraicheur. En effet cela fait maintenant trois matchs sans la moindre victoire, et notamment deux défaites consécutives (sur le terrain de la Juve et sur la pelouse de la Lazio). Chose qui n’était arrivé qu’à 2 reprises, entre la 2ème/3ème journée et 10/11ème journée. Mais c’est aussi la défense qui marque clairement le pas, avec 8 buts encaissés durant les 4 derniers matchs; alors que leurs 8 buts précédents avaient été encaissé en l’espace de 12 matchs. Difficile donc de savoir quelle équipe parmesane se présentera ce mercredi à l’Olimpico.

L’équipe de Donadoni a perdu peu d’éléments lors de ce mercato. Mais il aura cependant fallu faire sans son buteur de l’an passé, Belfodil, parti à l’Inter. Tout comme Mariga qui retourne en nerazzurri après son prêt. En échange de l’international algérien, Parme récupère Cassano qui aura une association intéressante avec Amauri. En joueurs d’expérience, les parmensans recrutent Cassani et Felipe en défense, Obi, Gargano et Munari au milieu. Le mercato de janvier a permis d’amener un peu d’expérience et de quantitatif à ce groupe, avec les arrivées de Molinaro dans le couloir gauche défensif et Schelotto offensivement. En contre-partie, Rosi et Sansone ont rejoint Sassuolo.

Donadoni devra compter sur plusieurs absents, dont notamment Paletta, Gargano et Cassano.

L’équipe sera composé demain de Mirante dans la cage. La défense sera constitué avec une ligne à 4 où on retrouvera Cassani, Rossini, Lucarelli et Molinaro; Le milieu à 3 sera constitué de Acquah, Marchionni et Parolo. Enfin on retrouvera Biabiany, Amauri et Schelotto devant.

.

Les dernières confrontations

2012/2013 : AS Roma 2-0 Parma (Lamela, Totti)
2011/2012 : AS Roma 1-0 Parma (Borini)
2010/2011 : AS Roma 2-2 Parma (Totti, Juan)
2009/2010 : AS Roma 2-0 Parma (Burdisso, Brighi)
2007/2008 : AS Roma 4-0 Parma (Aquilani, csc, Vucinic, Totti)
2006/2007 : AS Roma 3-0 Parma (Totti, Perrotta, Taddei)
2005/2006 : AS Roma 4-1 Parma (Totti, Nonda x2, Panucci)
2004/2005 : AS Roma 5-1 Parma (Cassano x2, Totti x2, Montella x2)
2003/2004 : AS Roma 2-0 Parma (Samuel, Cassano)
2002/2003 : AS Roma 2-1 Parma (Totti, Guigou)
2001/2002 : AS Roma 3-1 Parma (Delvecchio, Cassano, Samuel)
2000/2001 : AS Roma 3-1 Parma (Totti, Montella, Batistuta)

Parme n’est plus venu s’imposer à Rome depuis la saison 1996/1997. Pendant ce laps de temps, les gialloblù ont accumulé de nombreuses défaites entrecoupées de quelques matchs nuls comme il y a deux ans où menant 2-0, les giallorossi se sont fait rejoindre grâce à un doublé d’Amauri. Mais le bilan global est largement à l’avantage de la Louve, avec 11 victoires et 1 nul en 12 rencontres (notamment 33 buts inscrits).
A noter notamment que sur ces 12 matchs, Totti a inscrit 9 buts. Dans l’ensemble de sa carrière, il a inscrit 17 buts face à Parme en championnat.

.

Le duel du match

Adem Ljajic / Antonio Cassano : Un duel entre deux joueurs qui tardent à prouver et à éclore totalement. D’un côté un profil plutôt meneur de jeu, doté d’une bonne technique et vision du jeu, et de l’autre un joueur capable de miser sur sa rapidité et sa vivacité en profondeur. Passé par plusieurs clubs italiens, dont l’Inter et la Sampdoria, Biabiany pêne à enlever cette étiquette du jeune espoir. Sa meilleur saison fût avec Parma, en 2011/2012, où il dispute 38 matchs et inscrit 6 buts. Cette saison, où il forme un trident redoutable et complémentaire avec Amauri et Cassano, il culmine à 4 buts et 3 passes décisives. Un peu décevant donc au vue du potentiel, pour celui qui a failli rejoindre le Milan AC cet été. Des stats assez proches d’Adem Ljajic. Arrivé de la Fiorentina, pour palier au départ de Lamela, le jeune serbe a su très vite s’adapter en marquant dès ses trois premiers matchs à l’Olimpico (Verona, Lazio et Bologne). Mais sa saison est malgré tout un peu décevante, puisque s’il avait inscrit 8 buts et 11 passes décisives en 24 matchs la saison dernière, il a pour l’instant marqué 5 buts et 4 passes en 22 matchs.

L’arbitre du match

.
L’arbitre de la rencontre sera Andrea De Marco. L’AS Roma possède un bilan favorable en compagne de cet arbitre, avec 6 victoire, 2 nuls et 2 défaites. Cet arbitre a dirigé la Louve à une seule reprises à chacune des deux saisons précédentes : Une victoire à l’Atalanta (3-2) lors de la saison 2012/2013 et un succès contre Parme (4-1) lors de la saison 2011/2012. A noter que la Roma n’a jamais perdu avec cette arbitre depuis 2008, face à Sienne avec les expulsions de Mexes et Panucci.

Les équipes probables

AS Roma (4-3-3):
De Sanctis
Maicon-Benatia-Castan-Romagnoli
De Rossi
Taddei-Pjanic

Destro-Totti-Gervinho

Remplaçants: Lobont, Skorupski, Bastos, Jedvaj, Toloi, Dodo, Florenzi, Mazzitelli, Ricci, Ljajic.
Blessé(s): Balzaretti, Strootman
Suspendu: Nainggolan
Diffidati: Pjanic, Florenzi, Destro.

Hellas Verona (4-3-3): Mirante; Cassani, Rossini, Lucarelli, Gobbi; Acquah, Marchionni, Parolo; Biabiany, Amauri, Schelotto.