La Louve entre dans le Top 5

Après le match nul frustrant face à l’Udinese, les hommes d’Andreazzoli ont su se relancer en venant à bout de Parme (2-0) grâce à des buts de Lamela et Totti. Un match globalement bien contrôlé, même si le match aurait du être tué plus tôt.

Parma donne le coup d’envoi mais la Roma se rue à l’attaque sans perdre de temps. A la 7’, Lamela devie un tir de De Rossi et marque, 1-0 pour la Roma. A la 13’, bonne récupération de Totti qui part en contre mais sa frappe est arrêté en deux temps par Mirante. Une minute plus tard c’est Perrotta qui trouve la barre. Parma remet un peu le pied sur le ballon mais peine à trouver des positions dangereuses tant la Roma est bien placée. Perrotta encore à la 26’ obtient le cuir près des cages mais le perd en cherchant la faute. A la demi-heure de jeu c’est Lamela qui manque un face à face. Parma est totalement désorganisé mais la Roma peine à en profiter. La mi-temps est sifflée sans qu’il ne se passe plus rien.

Le match reprend sans changement. Sur coup franc à la 46’, Totti touche la barre. Quatre minutes plus tard, Stek relache un ballon devant Amauri mais l’attaquant ne peut pas cadrer. Le match va d’une cage à l’autre sans jamais qu’aucune équipe ne se procure vraiment d’occasion franche. A l’heure de jeu, Parma touche la barre. Deux minutes plus tard, Parolo ne cadre pas à deux mètres des cages bien contré par Burdisso. Bradley remplace Taxi à la 77’. Sur l’action suivante Totti obtient un bon coup franc qu’il transforme, 2-0. La Roma gère sa fin de match tranquillement. Pour les dix dernière minutes, Balzaretti remplace Marquinho. Sur les rares actions parmesanes, Stek se montre très présent. Le score ne bougera plus, la Roma s’impose 2-0.

Une victoire qui permettra au groupe d’Andreazzoli de passer une trêve sereine et tranquille, et de se mettre dans les meilleures dispositions en vue du déplacement à Palerme… une semaine avant le derby.