La Louve doit gagner sans ses ailes

La victoire lors du derby avant la trêve internationale avait permis de vivre sereinement ses 15 derniers jours. Problème, entre-temps sont arrivés les blessures, de plusieurs semaines, concernant Mohamed Salah et Gervinho. Rudi Garcia perd donc ses deux dynamiteurs de couloirs, et devra trouver d’autres solutions, notamment ce samedi à Bologne.

.

La conférence de presse de Garcia.

« Quand on met le maillot, on laisse les problèmes extérieurs dans le vestiaire »

« En tant que Français, comment j’ai vécu les attentats ? Ce sont des choses horribles, j’en parle maintenant et n’en parlerai plus. Comme j’ai dit nos premières pensées vont pour les familles et les blessés, ils ont attaqués nos lieux de plaisir, salles de concerts, stades, restaurants. On doit rester unis et continuer à vivre, pour ne pas leur donner raison. On espère que les grands de ce monte trouveront une solution à ce terrorisme. Demain Bologna, à quoi je m’attends ? Le danger, entre ce qui s’est passé, la pause et la C1 est d’oublier que c’est un match difficile. Elle est tout sauf déjà gagnée, ça sera un plaisir de revoir Donadoni, ils ont gagné leur deux derniers matchs. Ca sera un Bologna avec un esprit totalement différent, on devra être concentrés sur ce match. Si on s’est préoccupé de la sécurité ? Il y a des gens responsables de cela, au Stade De France la sécurité a bien fonctionné. Des matchs ont été annulés, la vie doit continuer. La France a joué en Angleterre, ce fut une très bonne réponse. On doit continuer à faire notre métier, la vie est déjà assez dure pour annuler tous les plaisirs, faisons confiance à la sécurité. Sans Gervinho pendant 3 semaines, si c’est le moment d’Iturbe ? Vous savez comment ça fonctionne, pendant 3 semaines Gervinho, Salah et Totti ne joueront pas. Cela donne de l’espace aux autres, qui doivent bien l’utiliser. On a des solutions, Iturbe a été cité, il y a Florenzi, Iago, Ponce et Sadiq. On peut être efficace. Wenger ne fera pas jouer Koscielny, Digne s’est demandé comment penser au football… Bien sûr que des choses horribles se sont passées, difficile de ne pas y penser, mais j’ai dit aux joueurs que quand on lève les habits civils on laisse aussi les problèmes au vestiaire, quand on met les maillots on doit juste penser à faire le plus beau métier du monde.

« J’ai trouvé Pjanic et Dzeko positifs suite à leur élimination »

Si je suis inquiet de la forme de Mattia Destro ? Ca sera un plaisir pour moi et tout le vestiaire de revoir Mattia. Il a été protagoniste ici. Au delà du joueur de haut niveau c’est un homme qu’on prend plaisir à revoir, mais il faudra faire attention à Giaccherini, Brienza, Rizzo, Mounier… L’équipe va mieux, nous on doit surpasser cela et faire en sorte d’obtenir la victoire pour continuer notre série. Salah et Gervinho ont caractérisé le jeu de la Roma. Si le mode de jeu changera en leur absence ? Avec Mohamed et Gervinho on a pu répondre tactiquement, on a pas seulement jouer en contre-attaque. Ils ont été capables de faire du jeu placé. Je n’oublie pas qu’avant la blessure, Iago Falque a vraiment bien joué. Manuel a les mêmes capacités de vitesse et puissance que Gervinho et Salah, on est pas sans ressource. Vous savez tous que cette année beaucoup de joueurs peuvent marquer, la coopérative des buts est intéressante. Dzeko et Pjanic ne seront pas à l’Euro, comment ils vont ? Bien sûr qu’ils sont déçus, pour nous et eux c’était important de les voir à l’Euro. J’ai trouvé Edin et Mire positifs, mais maintenant ils veulent s’offrir une revanche avec la Roma, en obtenant de grands résultats. J’étais prêt à parler avec eux, mais on en a pas eu besoin. Florenzi a déclaré qu’il craignait le Napoli le plus pour le titre, si je suis ok ? Il a donné un avis sur une équipe, il suffit de voir le résultat. Jusqu’à la fin du championnat aucune équipe ne pourra gagner le scudetto avant la dernière journée, on espère que Florenzi ait raison et que se soit la plus belle Roma de toujours, on aura plus de chances d’obtenir ce que l’on veut. Depuis Roma-Sassuolo moins de turnover, si je vais continuer ainsi ? Chaque moment a sa vérité, il faut raisonner suivant le moment de la saison. Au début de saison c’est important de faire jouer tout le monde, parfois c’est nécessaire pour introduire les nouveaux, ils doivent pouvoir jouer s’il y a des blessés. Puis il y a des moments où il faut donner plus de continuité à certains joueurs. On commence un nouveau cycle, il y a aussi la fatigue des 4 premiers mois, tout le monde va bien et je jugerai. Ce qui compte c’est la victoire demain.

.

.

Du côté de Trigoria

Le début de saison se montre globalement bon en terme de points, avec un bilan de 8 victoires, 2 nuls et 2 défaites. Suite au revers sur le terrain de la Samp, malgré une excellente prestation dans le jeu, l’équipe a su réagir en l’emportant 5 fois consécutivement : à l’Olimpico contre Carpi (5-1), Empoli (3-1) et Udinese (3-1), ainsi qu’à Palerme (4-2) et lors du choc face à la Fiorentina (2-1). Malheureusement, il eût cette rechute sur le terrain de l’Inter, avec une défaite (1-0) imméritée. L’église a été remis au milieu du village, avec le succès lors du derby (2-0) face à la Lazio. En Champions League, la Louve n’a pas su capitaliser son 1-1 face au FC Barcelone, en perdant 3-2 à Borisov et en faisant 4-4 contre Leverkusen. La 2ème place du groupe a temporairement été récupéré, en venant difficilement à bout des allemands (3-2) au Stadio Olimpico. La qualification se jouera donc face au FC Barcelone (extérieur) et BATE Borisov (domicile).

Pour cette 12ème journée de Serie A, le mister français compte beaucoup d’absents : Kevin Strootman (genou), Francesco Totti (cuisse), Gervinho (cuisse) ou encore Mohamed Salah (cheville). S’il a repris récemment avec le groupe, Daniele De Rossi va continuer de travailler à Trigoria pour préparer le déplacement à Barcelone. Concernant l’équipe de départ, peu de doute subsiste, si ce n’est un ballottage entre Maicon et Juan Manuel Iturbe, ce qui influera sur la position d’Alessandro Florenzi (ailier dans le premier cas, arrière droit dans le second).

Les convoqués de Rudi Garcia face à Bologne

.

L’adversaire du jour

Bologne réalise globalement un début de saison très décevant. Malgré que les rossoblu soient un promu, leurs ambitions sont bien autres que viser le maintien. On signalera qu’il s’agit d’une des très rares équipes à ne jamais avoir connu le match nul jusqu’ici, pour 8 défaites et 4 victoires. Cela avait surtout très mal commencé, puisqu’on retrouvait 7 défaites durant les 8 premières journées. Il y a du beaucoup mieux, puisque les hommes de Donadoni ont obtenu 3 succès sur leurs 4 derniers matchs. Leur bilan à domicile est à peu près identique que celui à l’extérieur, avec 2 victoires (Frosinone et Atalanta) et 4 défaites.

Sur le mercato, Bologne a connu peu de départs, même si on peut citer Matuzalem, Perez (fin de contrat) ou encore Sansone (Sampdoria). Plusieurs joueurs on fait leur arrivée à l’inverse : Mounier (Montpellier), Giaccherini (Sunderland), Destro (AS Roma), Diawara (San Marino), Mirante (Parme), Brighi (Sassuolo), Donsah (Cagliari) ou encore Taider (Sassuolo).

Pour demain, le mister Donadoni a peu changé par rapport à l’ancien entraîneur Delio Rossi. Il devrait notamment s’appuyer sur le trio Giaccherini-Destro-Mounier, pendant que les tous jeunes africains Diawara et Donsah seront chargés de l’entre-jeu.

Les équipes probables de l’AS Roma et de Bologne

.

Les dernières confrontations

2013/2014 : Bologne 0-1 AS Roma (Nainggolan)
2012/2013 : Bologne 3-3 AS Roma (Florenzi, Osvaldo, Tachtsidis)
2011/2012 : Bologne 0-2 AS Roma (Taddei, Osvaldo)
2010/2011 : Bologne 0-1 AS Roma (De Rossi)
2009/2010 : Bologne 0-2 AS Roma (Riise, J.Baptista)
2008/2009 : Bologne 1-1 AS Roma (Totti)
2004/2005 : Bologne 3-1 AS Roma (Totti)
2003/2004 : Bologne 0-4 AS Roma (Totti, Panucci, Montella, Cassano)

La Roma réussit très bien sur le terrain de Bologne depuis 10 ans. En effet le bilan sur les 8 dernières confrontations est de 5 victoires, 2 nuls et 1 défaite. Les giallorossi restent notamment sur 6 matchs de suite sans la moindre défaite, avec notamment une série de 3 victoires de suite. La dernière défaite remonte à la saison 2004/2005 avec un revers sur le score de 3-1.

A noter que Totti a inscrit 3 buts mais n’y a plus marqué depuis la saison 2008/2009. Parmi les joueurs présents, Radja Nainggolan et Alessndro Florenzi ont possibilité d’à nouveau marquer.

.

L’arbitre du match

L’arbitre de la rencontre sera Mr Gianluca Rocchi. Âgé de de 40 ans, cet arbitre dirige sa 12ème saison. Dans ce laps de temps il a dirigé à 33 reprises l’AS Roma : Pour 13 victoires (dont le derby avec le but de Balzaretti), 10 nuls (dont le 1-1 à Milan d’il y a deux saisons, avec le but de Strootman) et 9 défaites (celle de la saison dernière sur le terrain de la Juventus, 3-2, avec probablement trois erreurs d’arbitrage). Depuis ce dernier match, Rocchi n’avait pu croisé le chemin de la Louve depuis 412 jours.

De son côté, Bologne possède avec cet arbitre un bilan de 3 victoires, 2 nuls et 5 défaites.

Twitter: @Romanista35