Site AS ROMA

La Louve a trois matchs pour faire le plein

Pourtant habitué à perdre des points face aux « petites équipes », l’équipe à l’époque entrainé par Zeman avait fait le plein de points avec 3 victoires en 3 matchs lors de cette série face au Torino, Sienne et Pescara. Lors de cette phase retour, les hommes d’Andreazzoli devront réaliser le même parcours.

32ème journée : Torino-AS Roma (dimanche 14 avril 2013 à 15h) : Incontestablement le match le plus compliqué de cette série de trois rencontres. Le Torino réalise une saison convaincante de part son jeu produit, mais un peu décevante au vue de son dévissage au classement lors des dernières semaines. Cependant ne nous y fions pas, les grenats restent une équipe dangereuse capable de faire mal à n’importe quelle équipe. Oui mais voila, si jusqu’à la fin janvier le Toro était tout proche d’entrer dans le Top 10 (voir mieux), l’horizon s’est obscurcit par la suite. En effet les hommes de Ventura reste sur une série de 2 victoires, 4 nuls et 4 défaites. Cependant il faut relativiser le fait que ces 4 défaites furent obtenus à l’extérieur. Il faut remonter au 9 décembre, face au Milan AC, pour retrouver une défaite dans leur antre. Et pourtant, si leurs dernières performances à la maison sont plutôt bonnes, leurs parcours depuis le début de saison n’est pas étincelant : 6 victoires, 4 nuls et 5 défaites. Mais on constate surtout un manque d’équilibre flagrant, notamment du à ce 4-2-4 très offensif. Sur les 8 dernières matchs (date à laquelle Andreazzoli a été intronisé en maison giallorosso), le Toro possède la moins bonne défense de Série A avec 17 buts encaissés en 7 matchs. Mais à l’inverse, 12 buts ont été marqué sur cette même période (par comparaison, la Louve a encaissé 10 buts et en a inscrit 12.

33ème journée : AS Roma-Sienne (dimanche 21 avril à 15h) : Sans ses 6 points de pénalités en début de saison, l’équipe de Sienne se rapprocherait petit à petit du maintien. Oui mais voila, cette punition obligera Sienne, comme souvent, à devoir cravacher jusqu’à la dernière journée pour espérer le maintien. Et cela sera d’autant plus dur cette année que leurs deux concurrents se nomment Genoa et Palerme. L’équipe toscane a cependant l’avantage de savoir gérer ce genre de pression négative de part son habitude à lutter pour sauver sa peau. Sienne vit cependant une période difficile, avec une seule victoire sur leurs 6 dernières rencontres (3 nuls et 2 défaites). Et leur parcours en déplacement est encore plus catastrophique, proche de l’asphyxie. Les hommes de Iachini ont en effet remporté que 2 rencontres loin de leurs bases pour 4 nuls et 9 défaites. S’ils ont empoché 23 points à domicile (en 16 matchs), ils n’en ont pris que 10 en 15 déplacements. La Louve devra cependant se méfier d’un poison adverse qui réalise une très grosse année 2013, nommé Innocent Emeghara : Arrivé à la trêve en direction de Lorient sous la forme d’un prêt, le suisse de 23 ans a inscrit 6 buts en 10 matchs. Pour conclure, si Sienne est extrêmement piégeant à la maison, le discours est tout autre à l’extérieur.

34ème journée : AS Roma-Pescara (dimanche 28 avril à 15h) : La jurisprudence du match face à Palerme devra primer lors de cette rencontre. En effet Pescara est au fond du trou : Dernier de Série A, personne ne peut imaginer voir l’ex-équipe coaché par Zeman réussir à se maintenir parmi l’élite à la fin de la saison. En effet les joueurs de la région adriatique reste sur une série de 12 matchs sans la moindre de victoire, avec surtout un petit match nul pour 11 défaites, et notamment 8 défaites consécutives. Leur parcours en déplacement est encore plus inquiétant, puisqu’on retrouve 2 victoires (Fiorentina et Cagliari), 2 nuls (Bologne et Palerme, mais surtout 12 défaites). Autant dire que cela serait une très grosse désillusion de ne pas prendre 3 points face à une équipe qui n’a su prendre que 8 points sur 48 points possibles. Au jour de cette confrontation, ce match pourrait bel et bien être la toute dernière chance pour Pescara de croire encore un temps soit peu à une mission sauvetage en Série A. Cette rencontre pourrait donc être riche en émotion, tant les deux équipes pourraient chercher la victoire coute que coute. Une rencontre qui aura une importance préférentielle pour Gianluca Caprari, en copropriété entre les deux clubs, qui espérera se montrer pour peut-être faire son retour du côté de la societa romanista lors de l’été 2013.

La mission est donc claire et simple pour Aurelio Andreazzoli : Réalise un 9 points sur 9, comme Zdenek Zeman lors de la phase aller. Une opération réussie pourrait en effet livrer une fin de saison très intéressante pour les giallorossi sur le plan du championnat.