Photo tirée du site Shakhtar.com

Voici la lettre d’adieu écrite par Paulo Fonseca, à ses fans du Shakhtar, où il a entraîné ses trois dernières années, avant de commencer sa nouvelle aventure avec l’AS Roma :

OFFICIEL: Fonseca est l’entraîneur de l’AS Roma, ses mots et ceux de Pallotta…

« Je me rappelle du jour où je me suis envolé pour Kiev pour signer le contrat avec le Shakhtar. Quelques pensées de motivation, la volonté de vaincre, l’excitation de plonger dans l’inconnue : un nouveau Pays, de nouvelles personnes, chaque chose me semblait peu familière. J’y ai passé trois années. Aujourd’hui, je démissionne de mes fonctions, laissant ma famille au Shakhtar et ma seconde maison eu Ukraine.

L’Uktraine m’a beaucoup donné : ici nous avons rejoint des victoires, gagnés des trophées, ici j’ai eu une expérience unique. Mais la chose principale a été les personnes. Les gens qui ont été à mes côtés chaque jour, qui ont cru en moi et m’ont soutenu.

Je suis reconnaissant envers le président Rinat Akhmetov pour sa sagesse et son assistance dans chaque chose. Je suis reconnaissant envers les joueurs : nous avons appris l’un avec les autres dans beaucoup de choses et, sans aucun doute, le crédit pour mon succès va à chacun de vous. Je suis immensément reconnaissant envers les fans : vous avez été ma force ! Je suis également reconnaissant envers les membres du club : directeurs du club, médecins, cuisiniers, masseurs, magasiniers. Merci à tous. Nous avons été une grande équipe et je ne vous oublierais jamais. 

Je suis fier de mon passage au Shakhtar. L’unique regret est que je n’ai jamais vu la Donbass Arena et de ne pas avoir pu ressentir l’incroyable atmosphère des fans dans leur propre stade, car le coeur du Shakhtar est Donetsk. Je suis déçu de ne jamais avoir pu y jouer. 

L’espérance est que le Shakthar puisse retrouver sa maison. Je leurs souhaute de continuer à vaincre et à devenir toujours plus forts. Je ne suis plus l’entraîneur, mais je resterais un grand tifoso du club. A chaque match, je serais supporter de la famille nero-arancione. 

J’accepte un nouveau défi, mais l’Ukraine restera pour toujours dans mon coeur. Mon fils est né ici, j’ai passé trois années heureuses ici. Je ne dis pas adieu, mais à bientôt.

Avec affection, 
Paulo Fonseca ».