La fièvre du samedi soir

Après le fiasco face à Pescara, les hommes d’Andreazzoli ont relevé la tête de grande manière en étrillant 4-0 Sienne. Les giallorossi restent donc sur une série intéressante de 5 matchs sans défaite, et notamment 2 victoires de suite en déplacement. Il faudra confirmer cela sur la pelouse de l’une des meilleures équipes à domicile, la Fiorentina de Montella, Aquilani et Pizarro, qui n’y a perdu qu’à 2 reprises : Pescara (Série A) et l’AS Roma (Coppa).

.

La conférence de presse d’Aurelio Andreazzoli

Montella ? J’ai pu l’apprécier d’abord comme joueur, puis comme entraineur. Je parle de la personnalité, qu’il a su rapidement démontrer, et sa curiosité, cela m’a stupéfait d’assister à des matchs avec lui sur le banc. Comme entraineur il est déjà un confirmé, je n’ai aucun doute. Je ne peux que parler en bien de lui. Ce sera un match spectaculaire ? Je crois que ce sera nos intentions dans ce type de match, ensuite il faut attendre que commence le match. Il y aura deux équipes qui feront attention à leurs propres idées de jeu et aux prérogatives de l’adversaire. Nous connaissons leur valeur, cela me plait de les voir jouer. Ils sont brillants et proposent un beau football, ils ont des joueurs de qualité. Mais je ne crois pas que cela influera sur mes choix. Spalletti a déclaré que je serais encore l’entraineur de la Roma l’an prochain ? Je ne pense pas qu’il soit dirigeant de la Roma (rire, ndr). Mais ce qu’il dit me fait plaisir, mais c’est une décision qui ne doit pas être prise par lui. Je le remercie. Pescara et Sienne, le problème mental est résolu ? Je ne peux pas dire que ce soit un problème résolu, je l’ai pensé à d’autres occasions mais cela n’a pas été le cas. Nous avions travaillé avant Pescara, nous avons beaucoup travaillé pour le match suivant, et nous avons vu le résultat. Je pense que cela nous servira de leçon. Pjanic peut faire ce que Pizarro faisait sous Spalletti ? Je pense que oui. Les caractéristiques ne sont pas les mêmes, mais il peut aussi faire un rôle de la sorte. Avant de prolonger avec la Roma, j’ai été proche de rejoindre la Fiorentina ? Oui, c’est Mihajlovic qui m’avait interpellé, j’avais parlé avec leur societa, nous avions longuement discuté concernant l’aspect contractuel, nous étions proches. On m’avait proposé un long contrat sur la même base que le travail effectué à Rome. Puis j’ai recontré Sabatini et la nouvelle societa. L’environnement de Rome a fait la différence, et je suis content ainsi.

Comment va le groupe ? Aujourd’hui nous avions un groupe au complet, nous avons réussi à les avoir tous (excepté Stekelenburg, ndr). Cependant certains n’ont pas encore totalement récupéré de leurs pépins physiques. Nous sommes sur la bonne voie mais nous ne sommes pas encore en condition optimale. Nous avons un groupe fourni et j’ai le choix. Je ne veux pas forcer les situations, je veux sauvegarder au maximum le groupe que j’ai. Pour moi c’est une douleur quand un joueur se fait mal. Castan ? J’ai parlé avec lui, il est convoqué. Il a les jambes lourdes et a préféré arrêter la séance avant.Si j’ai parlé mercato et planification de l’effectif de l’an prochain avec la societa ? Il faut le demander à Sabatini. J’ai l’impression que l’on pense plus à cela qu’à la fin de saison à disputer. Il nous reste 4 matchs de championnat. L’attention qui me stimule est celle de transmettre ma hargne à l’équipe. Nous devons nous concentrer à 100% sur le match de demain qui sera très difficile, et sur les prochains, pour nous hisser le plus haut au classement. Il faut nous concentrer sur le court terme. Avec la societa nous avons parlé de la Fiorentina et du Chievo. Un message à envoyer aux tifosi concernant Osvaldo ? J’ai apprécié les paroles d’Osvaldo après le match face à Sienne, qui a remercié le public et qui a senti son soutien. Il s’est dit insatisfait de certaines sifflets, mais c’est une chose normale. Cela fait parti du jeu, c’est normal. Tu ne peux pas mettre tout le monde d’accord, mais le chemin qu’Osvaldo a pris face à Sienne est le bon, il a montré une envie de bien faire, et aurait même pu marquer plus. C’est l’intérêt de tous que les joueurs donnent leur maximum, parce que c’est un avantage pour tous. Je souhaite que les tifosi le soutiennent pendant le match. Si la tactique change entre Destro ou Osvaldo en pointe ? Eux deux sont ceux qui influent le moins tactiquement par rapport aux caractéristiques et à l’interprétation de leur rôle. Pourquoi avoir choisi le 4-2-3-1 et si je vais le garder jusqu’à la fin ? Ma femme me l’a suggéré, et il est mieux de ne pas contredire sa compagne (rire, ndr). La Roma est encore en cours pour la Champions ? Je n’aime pas user de l’utopie, les chiffres parlent. Nous sommes hors de la course Scudetto (rire, ndr). Avec 6-7 points en plus cela serait mieux, mais nous devons continuer à avancer.

.

Du côté de Trigoria

Maintenant l’objectif atteint de la finale de Coupe d’Italie face à la Lazio, les joueurs d’Andreazzoli ne doivent pas oublier qu’il reste une fin de Série A à disputer. 4 rencontres restant encore à jouer, pour s’assurer directement d’une place en Europa League via le championnat, c’est à dire terminer à la 5ème place. Après l’échec face à Pescara, les giallorossi se sont repris de la meilleure des manières face à Sienne, avec un succès ample. Il s’agit donc maintenant d’aller bonifier cela de par un nouveau bon résultat en déplacement, et notamment sur la pelouse de la Fiorentina. Andreazzoli pourra notamment compter sur ces 2 dernières victoires loin de ses bases, sur la pelouse du Torino et de l’Inter. Il pourra également s’appuyer sur un bilan général favorable, où on retrouve 7 victoires, 3 nuls et 2 défaites. Ce match est le premier d’une fin de saison compliqué (Fiorentina, Milan et Naples) mais très intéressante à jouer… et surtout pour arriver à la finale de Coppa dans les meilleures conditions possibles.

Aurelio Andreazzoli pourra compter sur un groupe au grand complet, puisque seul le gardien hollandais Stekelenburg manquera à l’appel. Destro fera son retour de suspension. Tandis que Marcos, Dodo et Marquinho reviendront de blessure.


L’adversaire du jour

Après avoir fait une très grande fin d’année 2012 et phase aller (10 victoires, 5 nuls et 3 défaites). Mais le début de l’année 2013 a été complètement scindé en deux : une première partie extrêmement délicate, où l’on retrouvait 6 défaites en 9 matchs, et seulement 2 victoires. Oui mais voila, après ce calage, la Fiorentina est reparti de plus belle en réalisant un dernier-tiers de saison tonitruant : 6 victoires en 8 matchs, pour une toute petite défaite. Cette dynamique positive fait qu’ils restent notamment sur 3 victoires consécutives, et 4 matchs sans défaite.  A la maison ils sont sur une série de 5 victoires et 1 matchs nuls. Mais c’est surtout à domicile que la Fiorentina a, provisoirement, acquis cette 4ème place. En effet, à la maison la viola est 2ème égalité, à seulement 1 petit point de la Juventus. Un parcours quasi sans faute, où on retrouve 12 victoires, 4 nuls, pour 1 seule défaite. On notera que la Fiorentina possède la 6ème meilleure défense de Série A, et la 3ème meilleur attaque de Série A (à 1 but de la Juve et 3 de la Roma). On notera cependant que, en Coupe d’Italie, l’AS Roma est l’une des rares équipes à être venu gagner à l’Artemio Franchi, avec Pescara (actuel dernier du championnat).

Le mister Montella pourra compter sur un groupe au quasi grand complet. En effet seul Savic manquera pour suspension, et Camporese ainsi que G. Rossi toujours blessés.

 

Les dernières confrontations

2012/2013 : Fiorentina 3-0 Roma
2010/2011 : Fiorentina 2-2 Roma (Totti x2)

2009/2010 : Fiorentina 0-1 Roma (Vucinic)
2008/2009 : Fiorentina 4-1 Roma (Baptista)
2007/2008 : Fiorentina 2-2 Roma (Mancini, Giuly)
2006/2007 : Fionretina 0-0 Roma
2005/2006 : Fiorentina 1-1 Roma (Cufrè)
2004/2005 : Fiorentina 1-2 Roma (Montella, Cassano)

La Louve a un bilan totalement équilibré en terre toscane. En effet sur ses 8 derniers déplacements de Série A, le bilan ramené est de 2 victoires, 4 nuls et 2 défaites. On peut donc constater qu’il s’agit souvent de matchs serrés et étriqués, où il est souvent difficile de trouver un vainqueur. Et pourtant demain les deux équipes auront un besoin vital de victoire.

 

Le duel du match

Erik Lamela / Adem Ljajic : Un duel de pépites, et de joueurs qui font déjà partis des plus prometteurs et plus talentueux joueurs offensifs du championnat italien de Série A. En effet, si le classe 91 serbe en est à sa 3ème saison et le classe 92 argentin à sa 2ème saison, c’est deux trequartista explosent réellement aux yeux de la grande botte lors de cette saison 2012/2013. Après avoir fait chacun une saison « moyenne » l’an passé (29 matchs et 4 buts pour l’argentin, 14 matchs et 1 but pour le serbe), ils ont su se révéler cette saison, en convaincant leur entraineur respectif de miser sur leur personne dans le secteur offensif. Et cela a porté ses fruits, mais à divers moments. Lamela a lui explosé dès le début de la saison, sous Zeman, où malgré une courte période d’adaptation, il a ensuite empiler les buts comme des perles. Et cela n’a pas changé sous Andreazzoli, puisqu’il en est actuellement à 15 buts en 29 matchs. De son côté, Ljajic a d’abord eu du mal à trouver du temps de jeu, où Montella lui préfère notamment Luca Toni. Mais le joueur de 21 ans a su finalement faire son trou, et est vite devenu le pilier du secteur offensif, notamment à cause des blessures et baisses de régime de Jovetic. Il a donc du prendre ses responsabilités, et il l’a fait avec notamment 8 buts, et régulièrement impliqué dans les buts de son équipe (avec 8 passes décisives). Cela n’est pas non plus un hasard s’il s’agit de la 1ère (Roma) et 3ème (Fiorentina) meilleure attaque de Série A.

On signalera également le « match des ex ». Du côté de la Fiorentina avec Pizarro, Aquilani, Montella ou encore Pradè. Et du côté de l’AS Roma avec Lobont, Balzaretti ou encore Osvaldo. Des joueurs, d’un côté comme de l’autre, qui auront à coeur de briller face à leur ancienne équipe.

 

L’arbitre du match

L’arbitre de la rencontre sera Mr Paolo Mazzoleni. Cet arbitre a dirigé à 10 reprises l’AS Roma pour un bilan de 5 victoires, 4 nuls et 1 seule défaite. Cette année il a arbitré le Roma-Sampdoria (1-1), la victoire à Sienne (1-3) et le match nul dans le derby face à la Lazio (1-1). Fait étonnant, Totti marque très souvent avec cet arbitre. Il a en effet scoré à 8 reprises en 8 matchs joués.


Les équipes probables

AS Roma (4-2-3-1):
Lobont
Torosidis-Marcos-Castan-Balzaretti

Pjanic-De Rossi
Lamela-Totti-Florenzi
Osvaldo

Remplaçants: Goicoechea, Burdisso, Romagnoli, Piris, Dodo, Taddei, Tachtsidis, Perrotta, Marquinho, Osvaldo, Nico Lopez.
Blessés: Dodo, Marquinho, Florenzi.
Suspendus: Burdisso, Balzaretti.

Sienne (4-3-3): Viviano; Tomovic, Rodriguez, Compper, Pasqual; Aquilani, Pizarro, Borja Valero; Cuadrado, Jovetic, Ljajic.