La femme de Dzeko s’exprime au sujet de leur vie quotidienne

0
642
Photo tirée du site Giallorossi.net

Amra, femme de Edin Dzeko, s’est exprimé sur leur vie quotidienne et extra-football dans un interview au journal Leggo :

« Rome est ma seconde maison. J’adore les gens, qui sont très chaleureux. Je les considère, en ce sens, très similaire aux bosniens. Et puis j’aime le centre historique de la Capitale, même si je vois à Casal Palocco, un quartier très commode pour nous. Il y a un très grand parc où je vais toujours courir avec Rio, un de mes deux chiens : c’est un Corso (un molosse, ndlr), l’autre s’appelle Smoki et est un chihuahua. Ce que ça représente d’être la femme de Dzeko à Rome ? Nous sommes venus à Rome après nous être marié 6 mois avant. Nous avons visité la ville en tant que touristes, en toute tranquillité, avant de signer le contrat, quand lui n’était pas encore connu en ville : puis c’est devenu impossible. Pour Edin il y a énormément d’affection et un assaut continu de la part des tifosi. Ma journée type ? J’amène les enfants à l’école et puis je vais au crossfit : puis au parc avec les chiens. Pour le déjeuner je rentre à la maison, une occasion pour me retrouver avec Edin. Je cuisine quelque chose de sain, mais quand nous allons au restaurant, j’ordonne la parmiggiana.

Quand nous souffrons de la nostalgie, je prépare des plats bosniens. Notre vie familiale est très tranquille : sans coups de scène, mais il y a quelques jours nous avons fait un petit « hors programme » dont je suis fière. Ma fille, Sofia (qui a 16 ans, ndlr) nous a parlé avec enthousiasme d’un Wok, un restaurant dans le centre, pendant que nous étions tous dans le jardin. Avec Edin nous nous sommes regardés et nous avons décidé d’y aller, tous ensemble, pour le tester. Quel type de parents nous sommes ? Nous sommes très dédiés à notre famille, parce que nous savons à quel point c’est important de suivre la croissance de ses enfants. Il y a ma mère qui nous aide aussi, mais aussi Sofia me donne un grand coup de main. Dans les choses pratiques qui regardent les enfants, j’essaie de laisser Edin tranquille pour qu’il puisse se concentrer sur sa carrière de joueur. Depuis qu’est née Una, la seconde fille, nous ne dormons même plus ensemble. Je partage le lit avec elle et Dani, ainsi leur père peut se reposer plus ».