Site AS ROMA

La conférence de presse de Paredes et Spalletti

Leandro Paredes et Luciano Spalletti étaient ce mercredi soir en conférence de presse d’avant-match face à Villarreal, pour le 16ème de finale retour d’Europa League.

Les questions à Leandro Paredes :

Numéro 5 de la Roma pour les prochaines années ?
« Perotti me le dis toujours, je dois continuer ainsi ».

Empoli t’a donné l’opportunité de revenir ensuite à Rome : où dois-tu t’améliorer encore ?
« Je dois toujours m’améliorer et à chaque entraînement, c’est en continuant de cette manière que je réussirais ».

E janvier on a parlé de ton possible départ : comment as-tu vécu ce moment ? Es-tu proche de prolonger ?
« En janvier j’étais très tranquille, comme je l’ai été lors du mercato estival précédent. Nous n’avons pas encore parlé de prolongation, je pense seulement à jouer et à profiter des opportunités qui me sont données ».

Ce qui change dans le fait d’être associé à De Rossi ou à Strootman ? Spalletti te demande-t-il quelque chose de différent ?
« Le mister me demande les mêmes choses, autant si je joue avec Daniele qu’avec Kevin. Je me trouve bien avec les deux, je cherche à bien faire dans les deux cas, il n’y a pas de différences ».

Les questions à Luciano Spalletti :

A la lumière du match aller, si cela est difficile de préparer le match ?
« Ce discours est dépassé, il y a aujourd’hui une conscience qui dit que dans le football on a souvent des résultats exceptionnels, je me souviens du Milan avec un 4-1 à l’aller et 4-0 au retour… La Roma elle-même a connu cela à l’époque face au Genoa de en passant dans le même match de 0-3 à 4-3, nous devons raisonner de manière correcte et interpréter les matchs ».

Un turnover raisonné pour ce match retour ?
« Exact, pour la qualités qu’ont mis en évidence ceux qui ont moins joué, on peut le faire. Mes joueurs s’engagent constamment et quelque chose sera changé. Si des joueurs comme Vermaelen, Jesus ou Paredes sont appelés des réserves, alors ils joueront mais il faut de la fantaisie. Nous avons El Shaarawy, Mario Rui qui même s’ils ont peu joué ont fait voir de bonnes choses et on peut se fier à eux, aussi parce qu’avec un Emerson à ce niveau c’est difficile de changer ».

Sur le cas Bonucci-Allegri, où le mister a envoyé son défenseur en tribune suite à une altercation ? Et si vous auriez fait pareil ?
« Il est clair que l’on est dans un moment très particulier parce que l’on affronte des matchs importants en Europe et en championnat. La Juventus et la Roma pourraient avoir des problèmes et tout dépendra des résultats qui font la différence. Comme nous, aussi la Juventus peut passer cette période sans frayeur, mais ils existent aussi des adversaires qui sont forts. Sur Bonucci-Allegri, je ne peux rien dire, je n’ai pas les éléments ».

Totti et Gerson peuvent jouer dès le coup d’envoi ? Le brésilien n’a pas joué depuis deux mois : il est à la disposition de l’effectif ?
« Il y a 2-3 rôles que je dois bien évaluer pour faire des considérations importantes. Gerson a montré qu’il avait des qualités mais je l’ai fais jouer peu et il faut étudier la chose, faire un discours plus large ne peut pas garantir qu’il sera titulaire ».

La Roma est le principal concurrent de Manchester United en Europa League ?
« Je ne sais pas quel chemin nous entreprendrons, ce que nous trouverons face à nous dans cette compétition, mais je sais que dans nos têtes rien ne sortira d’autres que celle de revivre des soirées comme celle de Villarreal, nous voulons donner de la joie à nos tifosi comme on l’a fait jeudi passé, c’était une très belle image vu du bus et nous devons remarquer comment nous avons été accueilli par nos tifosi en fête avec leurs propres couleurs dans une autre ville. Nous devons arrêter de parler des adversaires. Nous devons gagner le plus de matchs possible. Demain on veut gagner le match et mettre du rythme, cela doit devenir une habitude, une constante. Nous ne devrons pas jouer le 0-0. Demain soir nous voulons faire le jeu, parce que nous voulons aller de l’avant. Le résultat est impressionnant, ce 0-4 doit être une constante, nous devons jouer nos matchs à visage découvert, avec un pressing constant comme on l’a fait à l’aller, et si nous ne le faisons pas moi et mes joueurs seront déçus. Je ne sais pas ensuite où nous arriverons ».

Ce que ça change que Paredes joue avec De Rossi ou bien Strootman ?
« Il est clair que s’il joue avec De Rossi alors il se divise la première relance et la circulation du ballon. S’il joue avec Strootman, Kevin va lui plus en avant, prend plus les espaces et prend tout le terrain ».

Salah et Dzeko sont plus forts, qu’est-ce qui a changé ? Demain joueront-ils ?
« Selon moi la croissance de l’équipe a changé cela, étant devenu une équipe forte, cela fait hausser le niveau des individualités. Surtout ceux qui font le football offensif, ils trouvent un meilleur équilibre, il y a des actions plus construites. Eux deux sont bien ensemble, l’un est physique et fort dos au but, l’autre est très rapide et bon avec le ballon en pleine course. La différence est toujours le facteur collectif. Puis eux ont quelque chose individuellement pour faire devenir les autres comme une équipe. Mais ce qu’est la Roma désormais est sûrement une équipe qui a la possibilité de conditionner le jeu et le résultat. Ce sont des champions de niveau international. Ils ne joueront pas ensemble demain. Demain soir ils ne joueront pas, puis en fonction de ce que font les autres peut-être qu’ils ne feront pas non plus le suivant ».

Romanista35