Site AS ROMA

La conférence de presse de Fazio et Spalletti

Federico Fazio et Luciano Spalletti étaient ce mercredi soir en conférence de presse d’avant-match face à Villarreal, pour le 16ème de finale aller d’Europa League.

Les questions à Federico Fazio :

Les dangers de ce match ?
« C’est une bonne équipe, ils jouent bien et sont très compacts. Ils défendent ensemble et ils ont de bons joueurs qui jouent bien au ballon et repartent vite. C’est un beau terrain pour jouer. Ils ont de l’expérience en Europe. Ils sont sortis de la C1 comme nous. Cela sera un beau match. Nous devrons jouer avec intelligence. Nous devons les respecter, nous savons comment ils jouent. Nous devons savoir qu’il y aura aussi le retour et nous devrons jouer avec tranquillité. Nous devrons mettre en avant nos qualités ».

Il y a une graduation dans les objectifs ?
« On est préparés pour toutes les compétitions. On les veut toutes. Maintenant on joue l’Europa League. Tout le monde veut ces trois compétitions, même les gens qui travaillent avec nous. Tout Rome veut ces trois compétitions comme nous ».

Villarreal ?
« C’est une équipe qui a de bons résultats. Elle a joué à armes éguales avec les grands d’Espagne mais a souffert contre les petites. Ils ont une grande expérience européenne. Ils ont des joueurs forts. Dans les derniers matchs, Villareal a bien joué comme contre Seville. Nous, nous savons comment l’affronter ».

Tu as réussi à transmettre à la Roma l’importance de gagner cette coupe ?
« Nous voulons gagner ce match avant, puis la compétition. On sait qu’il y a 180′ et pour cela nous devons travailler pas seulement demain mais aussi la semaine prochaine. Pour l’instant on pense à demain ».

Sur la Nazionale ?
« Ils m’ont posé la question et j’ai répondu que j’avais le passeport, nom et sang italien, rien de plus. L’Italie est une grande sélection avec beaucoup d’histoire. Cela serait une honneur de jouer pour la Nazionale. Je n’ai jamais joué de matchs officiels avec l’Argentine ».

Les questions à Luciano Spalletti :

Les impressions sur le match ?
« Celles qu’on cherche car nous voulons jouer ces matchs là, on doit y être adaptés. Maintenant nous sommes retombés car on a fait une belle phase de groupe et on est devant une grande équipe ce qui donne un test important pour le passage du tour. Ils sont forts. S’ils jouent mieux contre les grands ou contre les petits ça c’est une chose qui d’après moi peut arriver. Sur cette période ils ont eu des blessés mais ils ont retrouvé des joueurs comme Soldado. Ils savent être courts et prennent peu de but, ils te pressent fortement. S’ils ont le doute, ils jouent très serré. Puis ils contrent avec leur vitesse et qualité ».

Vous serez contrait à faire un peu de turn-over raisonné ?
« Oui, c’est correct. On a la possibilité de raisonner sur ce turn-over. Les joueurs qui ont moins joué peuvent remplacer qui a plus joué, sans qu’on perde beaucoup. Le problème est seulement qu’ils ont moins joué. Dans cette période il faudra des changements. Quand tu as 2-3 jours à disposition, il faut faire le compte. Les remplacements regardent plus le championnat : là il faut intervenir de manière massive sur la formation titulaire. Aujourd’hui ils ont récupéré ».

La Roma est une des favorites ? Florenzi ?
« Pour ce match je pense que ça aurait été mieux de le jouer plus loin, vu la force des équipes. Leur entraîneur aussi aura des responsabilités. On ne peut pas cacher la force du nom de la Roma. Le match sera difficile. Ce deux équipes qui ont des qualités. Il faudra être bons dès le début et à la hauteur pour montrer nos qualités et faire un résultat. Les joueurs ne peuvent se cacher comme personne qui porte le nom de Rome. Ca sera un beau match dans un stade dangereux avec un public très chaleureux. C’est ce qu’on cherche nous en Italie et à ce propos je dis que le stade se fera. Hier Florenzi est venu me voir et m’a dit qu’il s’était fait mal au genou. J’étais effaré. Le risque est que ce coup créer des complications. Il me disait hier que ce doute n’était pas passé. Ce matin pareil. Lui, il est fort sous cet aspect. Il a essayé de nous stimuler pour demain. Le docteur a dit qu’il faudra voir vendredi. Dans le doute qu’il y ait quelque chose, ma pensée va à l’homme, pas au joueur. Sa réaction m’intéresse ».

Encore Alisson en coupe ?
« Je peux répondre que demain ça sera Alisson, dans le futur on verra. C’est un gardien fort et il le mérite ».

Vous jouerez le même football joyeux et spectaculaire demain ?
« Notre football est un football où on cherche de gagner le match, pas seulement d’être jouissif. Le Villareal a des qualités de jeu de remise et se ferme bien. Ca pourrait compliquer le match du retour. Nous, nous devons bien jouer demain. Nous sommes une équipe qui a une force et il faut tenter de tout mettre en pratique. Pour gagner on doit marquer et si on arrive à en mettre plus d’un c’est encore mieux. Nous devons maintenir l’attention sur les contres ».

Peur d’une nouvelle opération pour Florenzi ?
« J’ai peur de tout, pour cela qu’il y a une sensation de mal-être ».

Comment va Dzeko ? Il est irremplaçable ?
« Ceci fait qu’on devrait chercher d’autres qualités dans l’équipe c’est vrai, mais on peut le faire, je l’ai fait l’an dernier. Maintenant que Salah est revenu nous pouvons d’avantage varier et cela pourra aussi arriver dans le turn-over. Irremplaçable pour ses caractéristiques oui, cependant on peut jouer avec les pointes légères. Ca peut aussi faire plus de résultats car l’an dernier les stats étaient impressionnantes. Probablement l’équipe de cette façon trouverait plus de vitesse et de passe car je demande toujours à Edgin d’étirer l’équipe et d’être le point final de l’équipe. L’an dernier l’équipe était beaucoup plus courte et il y avait plus de passes et possession. On peut être tranquille. La seule chose qui ne me laisse pas tranquille c’est qu’il me faudrait un autre joueur comme Florenzi, on a seulement Peres ».

Cyril