La conférence de presse de El Shaarawy et Spalletti

Stephan El Shaarawy et Luciano Spalletti étaient ce mercredi soir en conférence de presse d’avant-match face à l’Austria de Vienne, pour la 3ème journée de phase de poules d’Europa League.

Les questions à Stephan El Shaarawy :

Comment évalues-tu ton début de saison ?
« Différent de l’année passée, mais au niveau des sensations et du physique très positif. Au début le mister a fait d’autres choix et à ce niveau c’est normal qu’il y ait de la compétition e de la concurrence, mais je reste serein. Je m’entraîne bien et je continuerai à démontrer ce que je suis et à gagner une place de titulaire ».

En quoi tu peux t’améliorer ?
« Dans le fait d’être plus concret quand j’arrive aux trois quarts du terrain. Chercher à être plus décisif dans les actions que je crée. Puis améliorer aussi mon pied gauche ».

Que peux-tu faire pour récupérer une place en Nazionale ?
« J’ai toujours dit que le rôle n’était pas un gros problème. Je peux aussi jouer le cinquième à gauche. Mais les choix du mister sont ceux-là et je les respecte sans problèmes. Pour revenir en Nazionale je devrai bien faire ici. C’est mon objectif principal ».

Quel poids ça a de jouer dans un Olimpico vide ?
« Je me réjouis que l’Olimpico recommence à se remplir. Nous savons combien est important le soutien de nos supporters et à quel point la force qu’ils nous donnent est importante. Ils sont une valeur ajoutée et je me réjouis qu’ils puissent revenir vite remplir le stade. Nous le voulons tous ».

Qu’est-ce qu’il a manqué à la Roma en ce début de saison ?
« J’ai toujours été conscient de notre force. Il nous a manqué de la continuité, pas seulement cette année mais aussi les années dernières. L’an passé nous avons réussi à en avoir et nous avons fait de grands résultats. Mais la continuité nous devrons l’avoir cette année également. Faire 6 points contre Inter et Naples n’est pas donné à tous, donc nous avons de grosses valeurs, nous sommes une grande équipe et tout dépend de comment nous approchons le match. En qualité on peut se la jouer avec tout le monde. Trois buts au Napoli ne viennent pas par hasard. Au San Paolo nous avons montré de grandes personnalités, nous avons joué de manière importante et nous méritions quelques buts en plus. Il nous manque de la continuité mais nous sommes sur la bonne route. Avec Spalletti, qui est un grand entraîneur, nous ne pouvons que bien faire ».

Est-il plus difficile à déterminer un match en entrant en cours de jeu ?
« Oui, je pense que pour chaque joueur la confiance et la continuité est fondamentale. Il est clair qu’en entrant en cours de jeu il est difficile de déterminer les matchs, mais les choix du mister doivent être respectés. Mais l’important et de s’impliquer, de bien s’entraîner et de mettre l’entraîneur en difficultés. Après, c’est clair que chaque joueur a besoin de confiance et de continuité. Mais maintenant même le mister est content de comment je suis entré dans les dernières parties et demain j’espère pouvoir profiter de cette occasion ».

Les questions à Luciano Spalletti :

« Disons tout de suite les nouvelles moins belles, parlons de ceux qui manquent. Mario Rui et Nura toujours en repriser, sur Vermaelen on peut rien dire de certain, Peres et Perotti sont out, Seck a pris un coup à la cheville hier et ne sera pas dispo. Strootman il faut faire un test aujourd’hui, dans la meilleure hypothèse il ne pourra pas faire tout le match. On regardera aussi Manolas, qui est un peu fatigué ».

Dans les deux derniers matchs la Roma n’a pas concédé de tire d’Icardi et Gabbiadini a joué seulement 10 ballons. Vous avez trouvé l’axe défensif qui vous convient ?
« Ca fait quelques matchs qu’on montre plus d’équilibre et une meilleure collaboration, ce qui regarde toute l’équipe. On a bien joué derrière le ballon, on s’y est mis tous ensemble en deuxième mi-temps, il ne faut pas juste que 3 restent bas, l’essentiel c’est d’être une équipe ».

Que voudriez-vous améliorer du match contre le Napoli, et que gardez-vous ?
« Je garde tout, même ce qu’il faut améliorer, c’est une phase importante, un moyen de se fixer des objectifs. Ce qu’il faut améliorer c’est cette qualité à être comme ça bons à exploiter ce qui se passe. Ne pas attendre que ça arrive, ne même pas espérer que ça arrive, mais exploiter ce qui est en train de se passer. Ce qui s’est passé dans cette partie pouvait être mieux exploité. Nous avons gagné le match, nous avons ramené un résultat important, mais il nous est arrivé beaucoup de choses que nous n’avons pas réussi à utiliser dans leur totalité ».

Dans la trêve internationale, Szczesny a dit qu’il n’a pas joué contre l’Astra Giurgiu car c’était un match déjà gagné. Y a-t-il besoin de plus de concentration ?
« La composition c’est moi qui la fait, il n’a pas joué car je ne l’ai pas fait jouer. Chacun a droit de dire ce qu’il veut. Demain soir il ne rejouera pas, c’est Alisson qui jouera. Je ne sais pas si ça lui déterminera une autre sortie du genre. En général on fait des choix et on prend en considération le travail. Alisson fait voir de pouvoir être utilisé, on lui donne une place en fonction de mes choix et de mes recherches. Demain c’est Alisson qui joue ».

Gerson ?
« Il est l’un de ceux qui ont de la vitesse dans les pieds, il a des qualités de pied, c’est un qui, basé sur ça, peut aussi jouer plus autour de la ligne défensive adverse. Par contre ça dépend des autres, s’ils te donnent du temps, parce qu’il n’est pas très rapide des jambes, d’avoir tes qualités, de pouvoir utiliser tes qualités et tes défauts. Si tu le retires en arrière de cinq mètres, il a plus d’espace, c’est plus difficile de marquer un homme distant des seize mètres, près des seize tu peux le limiter plus facilement. Je peux aussi le tirer en arrière de 7-8 mètres, devant la défense. Dans l’organisation il y a la possibilité d’utiliser toutes les qualités, après il faut un fond, il faut d’autres choses, un raisonnement d’équipe doit être fait. Ça c’est ma pensée, après il me le dira lui, en le regardant jouer en base de ses résultats, demain il joue ».

Comment va Nainggolan ? Vermaelen a recommencé à courir et s’est arrêté de nouveau ou le programme se poursuit sans trop de problèmes ?
« Radja va mieux, parce qu’à Naples il a fait un bon match, après il a cette difficulté qui nous a habitués à être un superman quand il est sur le terrain, il a cet habit parce que il arrive partout, il sait tout faire, il développe ce que nous voulns de lui donne son contribut à ses compagnons. Ça c’est le plus difficile à faire, mais maintenant il va bien. Vermaelen il faut le tester, ce type d’inflammation est dans la vraie stimulation qu’on réussit à évaluer quand on peut revenir en arrière, dans le fait d’aller le titiller il est clair qu’il y a toujours une réaction. Il faut voir si le fait de revenir en arrière est gérable ou s’il le contraint à s’arrêter de nouveau ».

Craignez-vous un calage ? Retenez-vous que l’équipe a rejoint un équilibre tactique et mental pour alterner ces deux compétitions ?
« Cela est la description du caractère que tu as. Si pour avoir fait une bonne victoire, tu te sens plus tranquille et apaisé alors tu manques de caractère, selon moi pour ce que je vois c’est une complication que je veux crée à eux, on ne peut pas retourner en arrière après la prestation que nous avons faite, de l’endroit que nous avons rejoint. Nous sommes ici et nous ne devons pas repartir vers l’arrière. Qui revient en arrière aura de la difficulté à remonter ensuite ».

Est-ce que vous pouvez aussi annoncer la titularisation de Totti ?
« Je ne sais pas si c’est une chose qui compte seulement pour moi, cependant je peux vous informer de quelque chose de plus important que votre question. Avec moi il a marqué 99 buts, s’il en marque un autre il sera à 100, j’y tiens. Peut-être que cela n’est pas d’une grande importance pour lui d’arriver à cette satisfaction, mais moi aussi je regarde les chiffres, et c’est aussi sa 100ème présence en Coupe d’Europe. Francesco Totti joue (comme titulaire, ndlr), il peut donner sa contribution ».

A quel match vous attendez-vous ? L’entraîneur autrichien Fink a dit qu’il espère que vous les sous-évaluez…
« C’est une équipe pas facile à affronter, mes joueurs le savent et le verront. Il y a Kayode qui est très rapide, qui prend la profondeur, et crée des problèmes. Ils ont Tajouri qui est quelqu’un qui a déjà marqué 5 buts, un pied gauche exceptionnel, il n’a pas joué beaucoup et donc il n’y a pas eu beaucoup d’images à son sujet. Ils ont des jeunes très intéressants. Nous avons absolument besoin de faire une autre prestation et de faire une autre victoire. Je choisis les formations, malgré que j’ai pas mal d’absents en ce moment, je ne le fais pas pour rendre tous contents. Si un ne le mérite pas alors je ne le contente pas, comme je l’ai déjà fit cela est la meilleure façon pour perdre les matchs. Je suis convaincu que nous ferons une autre bonne prestation, hier nous avons préparé ce que nous devrons faire et j’ai vu les joueurs avec l’oeil juste ».

Cyril/Gaby/Romanista35