Site AS ROMA

La conférence de presse de Di Francesco et Perotti pré-Seville

A la veille d’affronter le FC Seville, comptant pour le Trofeo Puerta, Eusebio Di Francesco et Diego Perotti étaient en conférence de presse à Seville :

Les questions à Eusebio Di Francesco :
A quel point est la préparation de l’équipe ?

« Nous progressons beaucoup. Le match de demain sera important pour rester la condition. Nous affronterons le match comme si c’était le championnat. Durant ces jours nous avons beaucoup travaillé mais les matchs sont les uniques moments où on peut vraiment voir la condition de l’équipe. Je suis donc très satisfait du travail ».

Dans quels points pensez-vous que l’équipe doit travailler et dans quels points pensez-vous être bien ?
« Sous l’aspect tactique, les mouvements coordonnés, nous devons beaucoup travailler. Nous progressons, mais il y a encore à faire. Certaines situations doivent être répété et ces matchs servent aussi à voir les bonnes et mauvaises choses. Je suis de l’idée qu’il y a encore beaucoup de chemin. Je suis content de la majorité des choses en phase offensive. Evidemment, la qualité des joueurs et la condition permettra de faire au mieux en phase offensive, par rapport aux matchs précédents ».

Une opinion sur Seville ?
« Je connais Berizzo, il a une façon de jouer différente de cella de Sampaoli mais Seville a les qualités pour faire très bien en Espagne, et aussi sur la scène européenne. Ils ont pris des joueurs que je connais très bien, comme Muriel, et il a ajouté de la qualité et de la vitesse devant ».

Aux USA les jeunes ont été ceux qui ont fait la meilleure impression. Au milieu, il faut améliorer l’entente entre les joueurs ?
« Pas seulement au milieu, il faut améliorer dans tous les secteurs. Il faut améliorer surtout la condition. Si on améliore cela, tout le collectif va mieux. Pour nous il existe un seul secteur, il existe un bloc formé de défenseurs, milieux, attaquants et gardien. Si un secteur ne fonctionne pas, tout le bloc en souffre. Je préfère plus parler de la Roma comme collectif ».

Comment jugez-vous les tags anti-De Sanctis ?
« Je ne connais pas le dossier, je préfère donc pas m’exprimer ».

Si les ex-joueurs de Seville m’ont parlé de Puerta ?
« Monchi m’en a parlé. J’avais vu ce match à la tv et cela m’avait beaucoup touché. Pour nous cela sera un honneur de participer à ce tournoi ».

Comment se passe le travail avec Monchi ?
« Cela donne beaucoup de satisfactions. Je peux beaucoup apprendre de lui, il y a un bon feeling et c’est la chose la plus importante pour pouvoir collaborer ».

Les questions à Diego Perotti :
Que ressens-tu au fait de revenir à Seville et qu’est-ce qui a changé depuis ton passage ?

« J’ai joué ici 7 années et c’est un plaisir de revenir. J’ai beaucoup d’amis ici, c’est pour moi une des plus belles villes du monde et ce trophée signifie beaucoup pour Seville. J’étais tout jeune quand je suis arrivé ici, désormais je suis papa. Beaucoup d’années sont passées, je suis plus mature, j’ai plus d’expérience, c’est une seconde maison pour moi. Ici j’ai grandi et progressé. Cela sera émouvant de revenir dans ce stade, cela fait longtemps que je suis pas revenu ».

Comment te sens-tu et quels sont tes objectifs personnels ?
« Bien, depuis le premier jour nous avons commencé à travailler comme le veut le mister, à réaliser les mouvements que le mister veut que nous fassions. Evidemment il faut du temps, l’entraîneur et quelques jours ont changé, cependant on travaille bien, nous avons fait une bonne préparation, ce qui est très important vu la saison avec beaucoup d’enjeu qui va démarrer. Cela sera une année pleine, avec beaucoup de matchs. Mon objectif est de gagner avec ce club, cela serait inoubliable. Nous avons l’équipe pour vaincre, les qualités et les capacités. Nous devons soulever un trophée un tout prix, aussi pour les tifosi qui nous soutiennent et qui sont aussi exigeants envers nous ».

Tu n’as pas pu jouer beaucoup Antonio Puerta. A Rome tu as retrouvé Fazio et maintenant Monchi ?
« Je n’ai pas pu le connaître personnellement. Quand je suis arrivé, j’étais avec les équipes de jeunes, cependant on m’a beaucoup aprlé de lui et j’avais l’impression de l’avoir connu, il a été une personne très aimé de ses coéquipiers et des tifosi. Fazio pour moi est un frère, footballistiquement nous avons fait notre croissance la plus importante à Seville, cela est beau de retrouver aussi Monchi à Rome, il m’a fait venir à Seville. Je sais quels résultats il a obtenu à Seville et j’espère qu’il pourra obtenir la même chose ici à Rome ».

Comment te trouves-tu dans le nouveau rôle du mister ?
« Je me trouve bien avec le nouveau système. Il me demande des mouvements différents, que par le passé j’avais du mal à faire : le mouvement entre les lignes, à entrer sur le terrain, sans attendre le ballon. Cela m’aidera à être plus proche de la cage, pour faire plus de passe décisive et de buts, chose qui me manque un peu et où je dois faire mieux. J’aurais aussi plus d’options et je ne devrais pas faire les mêmes gestes et mouvements, comme par le passé ».

Sans Salah, vous perdrez en prévisibilité. Mahrez serait donc très important ?
« Avec Salah nous avions un joueur à 15-16 buts. Il avait un changement de rythme très rapide mais sûrement Monchi travaille bien pour trouver le juste remplaçant, Mahrez ou un autre. Quelqu’un qui sera en mesure de faire comme Momo ou mieux ».

Romanista35