Cela a été annoncé matin, Daniele De Rossi ne sera plus un joueur de l’AS Roma au terme de cette saison. Peu après midi, l’actuel capitaine romanista était en conférence de presse, où tous les joueurs giallorossi étaient présents aux premiers rangs (avec un maillot floqué De Rossi et le symbole infini). Voici la première partie de ces questions-réponses avec les journalistes :

OFFICIEL: De Rossi quitte l’AS Roma à la fin de saison

L’Administrateur Délégué, Guido Fienga, introduit la conférence de presse :
« Nous vous avons convoqué pour communiquer sur le fait que hier nous nous sommes rencontrés avec Daniele et nous lui avons annoncé la décision de la società de ne pas renouveler le contrat pour l’année prochaine. Nous en avons parlé longuement, j’ai exprimé ma volonté d’avoir Daniele au sein de la società pour continuer avec nous son parcours, que lui décidera. Égoïstement, j’ai espéré que Daniele ait l’envie de cueillir l’opportunité de rester près de nous. Dans ce moment, aucun comme lui n’aurait pu aussi bien me seconder dans l’évaluation de certaines situations, dans un contexte dans lequel on s’est rendu compte de devoir changer et corriger quelques décisions passées pour repartir. Daniele nous rejoindra quand il l’estimera opportun. C’est une proposition toujours valide. Je souhaite que lorsqu’il décidera d’accepter une telle proposition nous réussirons à accélérer les projets. Daniele a exprimé d’autres idées, je le laisse faire son choix et nous le respectons comme il respecte le notre. Je dois dire que je suis arrivé ici il y a peu mais je suis honoré de la confrontation ouverte que nous avons eu, avec transparance et loyauté ».

Toujours pour Fienga, comment cette décision a-t-elle accouché ?
« La première chose que je dis à Daniele est que je m’excuse pour le fait qu’on n’ait pas évoqué ce sujet plus tôt. Il y a eu des événements que vous connaissez. Je m’étais engagé avec Daniele pour raconter de manière transparante son futur, même si une décision n’avait pas encore été prise. Il y a une absolue conscience des erreurs commises et qui doivent être corrigé, la società est autocritique envers elle-même, nous ne pouvions plus le considérer en tant que joueur mais nous le retenions comme une personne prête et mature pour aider à organiser cette refonte, il a déjà l’âme d’un dirigeant. Daniele est particulièrement prêt à assumer cette responsabilité et c’est pour cela que je l’ai invité à occuper un tel rôle. Même si bien évidemment on imagine qu’il fera un grand entraîneur. C’est un discours conditionné des problèmes que nous avons eu, inutiles de commenter, mais ensuite il a accepté notre décision. Je suis très reconnaissant du soutien qu’il m’a donné et qu’il continuera non pas seulement à moi mais à tous, Daniele pourra faire le rôle qu’il souhaite. Quand il entamera une reconversion et aider à développer le club qu’il connait mieux que tous il sera le bienvenu, il réussira très bien en cela ».

De Rossi répond à présent aux questions. Changeriez-vous quelque chose du passé ?
« Peut-être que j’éviterais certains cartons rouges, mais je ne changerais jamais le choix de rester à la Roma, de rester fidèle. J’aurais voulu quelques coupes en plus, je suis serein pour ce choix, il y a eu des erreurs durant ces années le contraire pouvait être possible ».

L’affection des tifosi ?
« C’est un fait, ils l’ont démontré au cours de ces années, ils ont démontré qu’ils tenaient vraiment à moi, et moi-même je n’ai jamais changé d’idée pour quelques hypothétiques coupes. J’ai eu par le passé l’opportunité d’aller dans une équipe qui pouvait gagner plus que la Roma. Nous nous sommes choisi réciproquement et aujourd’hui cela serait un drame si ou moi ou eux disions que nous aurions voulu nous séparer. C’est un grand amour qui continuera dans les prochaines années : quand je ne serais plus footballeur, avec le panini et la bière, peut-être que je ferais le tifoso pour mes amis dans le ‘settore ospiti’ (tribune visiteur à l’extérieur, ndlr) ».

Futur ?
« J’ai 36 ans, je ne suis pas stupide. Si personne ne t’appelle pour le contrat, la direction est celle-ci. J’ai toujours peu parlé, parce que je n’aime pas trop cela et il n’y a pas beaucoup à dire, je ne voulais pas créer de rumeurs et déstabiliser l’équipe. Je regarde le futur, je remercie Guido pour l’offre et pour comment il m’a traité, je remercie Massara. La sensation qu’il y a une grande affection était forte, la sensation qu’on pouvait avancer cependant ce sont des décisions de la società, nous chemin se sépare et il faut respecter les décisions, je ne peux en sortir autrement. Je n’ai jamais rien demandé à personne, la Roma pensait pouvoir arriver en Champions jusqu’à Gênes, puis ce matin j’ai reçu 500 messages. Pour mon prochain club je n’ai pas de préférence, je peux dire que je me sens un footballeur et je veux encore jouer, je me ferais une injustice si j’arrêtais ».

Est-ce que cela aurait été plus juste si j’avais décidé moi de mon adieu ?
« Francesco (Totti, ndlr) a souvent dit cela. Je ne suis pas très d’accord, selon moi c’est la società qui doit décider au final. Peut-être que je pouvais être décisif aussi la saison prochaine, cependant les décisions sont ensuite prises par la società. Je suis déçu par la modalité, nous avons peu parlé et la distance crée de l’incompréhension, je veux une società meilleure sous cet aspect ».

Un conseil aux tifosi après mon adieu ?
« Je suis complètement fou amoureux de la Roma, c’est un cercle vicieux. Ce que je peux dire est qu’il faut être proche des joueurs, c’est un groupe de bonnes personnes et ils ont besoin de soutien ».