La Champions League s’arrête là

Maître de son destin au coup d’envoi, l’AS Roma n’a pas su tenir 90 minutes face à un Manchester City solide et calme. C’est en effet Nasri, puis Zabaleta, qui a permis de débloquer le match et envoyer les anglais en 1/8 de finale de cette Champions League. Les hommes de Rudi Garcia devront maintenant se concentrer sur le championnat, la coupe d’Italie et l’Europa League.

La Roma a pourtant bien démarrer sa rencontre, en mettant du rythme et en se créant rapidement les plus franches occasions. Notamment dès la 5′, où Holebas réceptionne un ballon dans la surface. Alors qu’il semble pouvoir tirer du pied gauche, le grec contrôle et se met sur son pied droit, mais cela ne donne finalement rien. Les « citizens » tentent de sortir de leur moitié de terrain, en cherchant notamment Dzeko dans la surface, mais le bosnien ne cadre pas ses têtes. En contre, Nainggolan lance Gervinho qui s’amène le ballon dans la course avec un bon contrôle, mais sa frappe trop molle dans un angle fermé trouve les bras de Hart. Entre-temps, Navas lance Milner dans la surface, mais l’anglais manque son face à face avec De Sanctis qui reste debout jusqu’au dernier moment pour dégager le ballon en corner.

La Roma ne revient pas des vestiaires avec les mêmes intentions, et ne prend pas le jeu à son compte comme lors de la première période. Les giallorossi réussissent à conserver le ballon, mais sans réellement mettre en danger les anglais, qui attendent patiemment. Et il faudra attendre la 60′, pour voir Nasri débloquer le score. Le français part du côté gauche et crée une brèche en avançant. Alors que Milner fait un appel dans la profondeur, amenant Keita avec lui, l’ex-marseille déclenche une frappe venue d’ailleurs, qui touche le poteau et part au fond des filets. Un but qui mettra un très gros coup derrière la tête des romanisti, qui vont cependant tenter de revenir au score. Sur un coup franc indirect, Manolas saute plus haut que tout le monde et envoie une tête vers le but de Hart qui touche le poteau, mais cette fois-ci sortant. Alors que le mister Rudi Garcia fait entrer Iturbe et Destro en place de Ljajic et Totti, c’est Zabaleta qui va tuer le match à la 86′, bien servi par Nasri.

Malgré une possession de balle supérieure et plus de frappes au but, la Roma n’aura pas su créer l’exploit sur ses 90 minutes au Stadio Olimpico. A court terme, l’objectif sera de se relancer en championnat, à commencer par le choc de ce dimanche et un déplacement au Genoa, actuel 3ème du classement. A moyen terme, il y aura l’Europa League, qui débutera fin février.