Site AS ROMA

La bête noire de la Louve à l’Olimpico

Après deux excellents résultats à l’Olimpico (victoire contre la Juventus et match nul face au FC Barcelone), l’AS Roma accueille Sassuolo, qui est venu prendre un point à Rome durant les deux dernières saisons. L’objectif est donc clair : obtenir un 3ème succès de suite en championnat pour les hommes de Rudi Garcia.

.

La conférence de presse de Garcia.

« Arriver à 3 victoires consécutives demain »

« Satisfait des trois versions de la Roma que j’ai vu ? Cela veut dire que l’équipe peut jouer dans plusieurs modules sans perdre l’efficacité. C’est plus plaisant de la voir jouer comme contre la Juventus, mais gagner avant un match de C1 n’est pas facile et l’équipe l’a fait. Puis on savait que contre le Barça il fallait montrer d’autres qualités qui emmènent à l’efficacité, l’équipe a montré quelque chose d’intéressant pour le futur. J’ai parlé d’une Roma caméléon ça peut aider. A quel point ce match est difficile à préparer ? Les matchs avant et après la Champions sont toujours compliqués à préparer et jouer. Je m’attends à un match compliqué, on joue contre une équipe qui a 7 points, des joueurs forts devant. Les joueurs le savent, ils doivent tout donner sur le terrain pour faire un résultat positif. Notre objectif est d’augmenter la série à 3 victoires consécutives. A Football Cares 7 clubs sur 20 ont adhéré. Si pour une cause aussi noble cela n’aurait pas été l’occasion que les 20 clubs soient ensemble ? Le monde du football doit suivre ce mouvement, c’est une initiative honorable. Au-delà de l’antagonisme entre les clubs, surtout dans ce pays, il y a des choses pour lesquelles on doit montrer de la force et de la solidarité, c’est certain. Petit à petit les choses feront des petits comme on dit en France. Le football est le sport le plus populaire au monde, il peut aider des affaires comme ça. La Roma a moins brillé quand elle devait faire le jeu. C’est pas paradoxale de mieux défendre qu’attaquer ? C’est le début de la saison. Je dois continuer à insérer les nouveaux, remettre des joueurs à un bon niveau physique, comme Rudiger et Vainqueur. On fait cela en restant efficace, surtout en obtenant des résultats positifs et en travaillant avec l’équipe pour améliorer l’entente. Mancini et Allegri ont parlé de la lutte scudetto, ce que j’en pense ? Tout le monde a son opinion, la mienne ne change pas. La favorite est la Juventus, même si le championnat semble plus ouvert, vu que des équipes non présentes avant semblent être revenues. Puis on verra, les journées de championnat diront qui a raison ou tort.

« Pjanic va bien, il est prêt à démarrer titulaire »

« Ponce ? Ponce est jeune et ne parle qu’espagnol. Il y a un temps d’adaptation et s’entraîner avec les champions que l’on a est un facteur de croissance. Il fait parti des paramètres que j’ai cités, même s’il doit s’adapter en sachant qu’il est jeune et qu’on doit mieux le connaître. Petit à petit il montre sa qualité, autrement il ne serait pas à la Roma. Turnover ? On peut aussi voir la même équipe que mercredi, on est au début de saison et au troisième matchs en 9 jours, avoir 4 jours de break change la vie. Je pense sincèrement que cet effectif permet d’avoir un niveau cohérent, peu importe les joueurs sur le terrain, le niveau reste cohérent et nous permet de gagner des matchs. Difficile de changer de compétition ? Il y a un peu de tout, on a déjà parlé de l’engagement psychologique de passer d’un match de C1 à du championnat, avec un grand respect pour le Sassuolo. Puis on pense jouer différemment et moins défendre et le terrain donnera sa vérité. L’attitude doit être différente. Pjanic ? Miralem va bien, il est revenu plus vite que prévu, cela veut dire que les docteurs ont bien travaillé mais aussi qu’il s’est guéri deux fois par jour pour aller plus vite. Il est convocable, c’était risqué mercredi mais maintenant il peut débuter ou entrer en cours de match sans risque. Szczesny ? On savait que Wojciech avait du talent et de l’expérience du haut niveau, en jouant à Arsenal et en Champions League. Pour un gardien je pense qu’un doigt compte beaucoup, on ne doit pas prendre de risque. Par chance celui-ci n’est pas cassé, mais seulement une luxation. Une rechute serait difficile, les problèmes commenceraient. Il a beaucoup de caractère même s’il est à son aise avec ses coéquipiers. Ce qui me plaît chez lui c’est qu’il comprend déjà l’italien. Quand on lui parle en anglais il nous dit de le faire en italien pour apprendre, c’est une mentalité de champion. Je profite de l’occasion pour dire à quel point nous sommes chanceux d’avoir deux gardiens de haut niveau, De Sanctis nous a montré qu’on pouvait dormir sur nos deux oreilles ».

.

.

Du côté de Trigoria

L’AS Roma a connu une préparation mitigé en terme de résultats. L’avantage est venu du fait de n’affronter que des très grandes équipes, pour la grande majorité qualifié pour cette édition de Champions League. Le revers le plus difficile a été le 3-0 sur la pelouse de Barcelona, pendant que le succès le plus probant fût face au FC Seville (6-4, après avoir mené 6-0) à l’Olimpico. Rudi Garcia a du faire face à un mercato qui a mis beaucoup de temps à se décanter, et ne pouvant par exemple avoir à sa disposition son nouveau duo Mohamed Salah-Edin Dzeko seulement pour les deux derniers matchs. Le début de saison est globalement positive, avec notamment deux excellents résultats à l’Olimpico : une victoire (2-1) face à la Juventus et un partage des points (1-1) face au Barça. Les deux déplacements ont permis de ramener 4 points sur 6 : en gagnant le derby à Frosinone, et en ramenant un point de Verona lors de la première journée. L’objectif est donc de rester invaincu et obtenir une troisième victoire de suite en Serie A. 

Pour cette 4ème journée de Serie A, le mister français ne compte pas beaucoup d’absents. En effet, seul Kevin Strootman et Wojciech Szczesny (blessé au doigt) ne sont pas parmi les convoqués. A l’inverse, Miralem Pjanic fait son retour de blessure (à la cheville), après avoir manqué les deux derniers matchs. Le bosniaque devrait malgré tout démarrer du banc. Il pourrait être remplacé par Salih Uçan, pour épauler Seydou Keita et Radja Nainggolan. En défense, les brésiliens Maicon et Leandro Castan pourraient laisser un tour de repos à Alessandro Florenzi et Antonio Rudiger. Enfin, Francesco Totti (qui cherche son 300ème but en giallorosso) et Juan Iturbe pourraient accompagner Mohamed Salah dans le trident offensif. Laissant là aussi sur le banc Iago Falque et Edin Dzeko.

Les convoqués de Rudi Garcia face à Sassuolo

.

L’adversaire du jour

Sassuolo dispute sa troisième saison consécutive en Serie A, et cela démarre de la meilleure des manières. Cela a commencé avec une victoire probante, à domicile, face au Napoli (sur le score de 2-1). Le succès est arrivé ensuite à l’extérieur, sur le terrain de Bologne 1-0). Enfin, le week end passé, les neroverde ont obtenu un partage des points à la maison face à l’Atalanta (2-2). Un excellent début de saison donc, avec 7 points sur 9, pour les hommes d’Eusebio Di Francesco. Entre-temps, Sassuolo a remporté son premier tour en Coupe d’Italie, face à Modeona (2-0). Sur le mercato, Sassuolo a perdu quelques joueurs importants : Brighi, Taider (Bologne), Lazarevic (Antalyaspor), Chibsah (Frosinone) et la plus grosse perte en la personne de Zaza (Juventus). Côté arrivée, on retiendra Ariaudo (Genoa), Pellegrini, Politano (AS Roma, en prêt pour le second), Duncan (Sampdoria) et la révélation de la saison passée en la personne de Defrel (Cesena).

Le mister Di Francesco va aligner son classique 4-3-3. Convoqué à nouveau suite à une blessure de quelques semaines, Berardi devrait malgré tout démarrer sur le banc, tout comme Politano (formé à la Roma, qui découvre la Serie A cette saison). Le trident offensif sera composé de Defrel (danger n°1), Sansone et Floro Flores. Les deux italiens Missiroli et Magnanelli seront accompagnés de l’ex-Sampdoria, Duncan. Enfin derrière, du classique avec Peluso et Gazzola seront dans les couloirs, étant donné la blessure du croate Vrsaljko. Enfin, Cannavaro et Acerbi (Antei, lui aussi formé à Rome, récupère d’une grave blessure au genou) seront devant Consigli.

Les équipes probables de l’AS Roma et Sassuolo

.

Les dernières confrontations

2013/2014: AS Roma 1-1 (autogol)
2014/2015: AS Roma 2-2 Sassuolo (Ljajic x2)

Depuis la montée en Serie A de Sassuolo, l’AS Roma est invaincue face à cette équipe. Cependant, si elle a été gagner deux fois en déplacement (2-0 en 2013/2014, et 3-0 la saison passée), cela fût à chaque fois un score de parité au Stadio Olimpico. La première saison, la Louve ouvre le score, pendant que les neroverde égalisent à la 94ème minute. La saison dernière, Sassuolo mène rapidement 2-0, avant que Adem Ljajic sauve le point du match nul avec un doublé en fin de match.

.

L’arbitre du match

L’arbitre de la rencontre sera Mr Davide Massa. Il n’a dirigé l’AS Roma qu’à 6 reprises, pour un bilan de 4 victoires à l’extérieur (Cagliari, Livorno, ainsi que Bologna et Atalanta la saison passée à Livorno et à Bologna la saison dernière), puis 1 nul et 1 défaite lors de la saison Zeman à domicile (0-0 contre Pescara et 2-3 contre l’Udinese, après avoir mené 2-0).

Twitter: @Romanista35
Twitter: @CyrilBaldassari