Site AS ROMA

Josè Angel, le prototype du latéral moderne

Pour mieux connaitre leur parcours et leur profil, le site CSR a décidé de vous présenter petit à petit l’ensemble des nouvelles recrues giallorossi. Nous commençons dès à présent, par ordre chronologique, avec Josè Angel Valdes. Première recrue à avoir fait ses premiers pas sous le maillot giallorosso.

Josè Angel Valdes est un pur produit du centre de formation du Sporting Gijon, tout comme David Villa, mais surtout Luis Enrique. En effet, le neo-entraineur giallorosso est né à Gijon est y a fait toute ses gammes. Il y a d’ailleurs fait ses premiers pas dans le monde professionnel en 1989. Ironie du sort, à quelques jours près, Josè Angel naissait. Le petit latéral gauche, qui fêtera ses 22 ans dans un peu plus d’un mois, a fait ses gammes à Gijon de 8 ans à 21 ans. Il débute à 18 ans avec l’équipe B du club, qui évolue en 3ème division. 20 petits matchs, et le voila déjà propulsé dans la cours des grands. Après avoir disputé un match de Copa del Rey face à Vallaloid, il fera ses grands débuts en Liga face au Barca le 8 février 2009, à 19 ans. De ce jour jusqu’à la fin de saison, celui qui dit avoir comme modèle Roberto Carlos va disputer 14 rencontres, en s’imposant presque comme un titulaire. Il marquera également son premier but pro face à la Corogne. Lors de sa deuxième saison, il va alterner le terrain et le banc avec Roberto Canella, titulaire à ce poste avant son arrivée. Lors de sa troisième saison, 2010/2011, il s’imposera définitivement comme un titulaire à son poste et disputera presque 30 matchs à seulement 20 ans. Il fera à plusieurs reprises forte impression, et notamment lors d’un match face au Barca. Il aura collectionné quasiment 75 matchs en l’espace de 3 saisons.

Lors de cet été, il fût longuement suivi par le Barca. En effet les catalans c’était même quasiment adjuger ses services fin mai pour environ 4 millions d’euro. Seulement pour des raisons obscurs l’accord aurait capoté. Avec la nomination de Luis Enrique à l’AS Roma en juin, les cartes ont été redistribués. Le mister espagnol étant de Gijon, suivait régulièrement de près ce club et a tout de suite remarqué le très fort potentiel de ce joueur. Ni une ni deux, il demanda expressément à Walter Sabatini de faire le nécessaire pour l’amener en Italie. Une offre de 4.5 millions d’euro aura suffit pour satisfaire le club espagnol. Il fût en juin sacré, avec Bojan, Champion d’Europe Espoir, malgré un statut de remplacent derrière Didac du Milan, bien que tous les spécialistes annoncent Angel meilleur et plus prometteur. Suivi régulièrement par des Big européens, c’est donc sur le rivage giallorosso qu’il pose ses valises.

Josè Angel est le profil type que Luis Enrique recherche pour ses latéraux. Un rôle qui en phase offensive est quasiment celui d’un milieu gauche dans un 3-4-3. Le petit espagnol aura donc pour but d’amener de la percussion et de la vitesse sur le côté gauche de l’attaque. Et il semble bien en avoir toute les qualités. Dépassant le mètre 80 il dispose d’un physique intéressant, mais surtout contrairement à Riise est capable d’éliminer facilement son adversaire direct de part son coup de rein. Ce latéral moderne est également doué d’une bonne qualité de centre, et n’hésite pas à tenter de tirer de loin. Même si lors de ces premiers matchs amicaux il est apparu à court de forme à cause de son retard dans la préparation, on a pu tout de suite ressentir les qualités qu’il avait à proposer. Les combinaisons avec Pizarro et Bojan sur le côté gauche pourrait s’avérer dévastatrices. S’il est conscient qu’il doit progresser dans la phase défensive, il sait cependant assurer un certain équilibre tactique, notamment de part son placement et son endurance. Josè Angel semble avoir tout pour s’imposer rapidement comme un titulaire indiscutable dans son couloir. A seulement 21 ans, il possède une marge de progression assez impressionnante et pourrait bien être une des révélations cette saison. Voir même sur le plan internationale dans les prochaines années…