Josè Angel: « Ici pour m’améliorer et progresser »

En cette période de trêve, a été organisé aujourd’hui à Trigoria une conférence de presse de José Angel. Belle initiative de l’AS Roma, qui a débuté avec deux questions posées par des tifosi sur la Page officielle de l’équipe giallorossa sur Facebook.

Est-il plus facile de défendre avec Luis Enrique ou tranquiliser un motocycliste enragé (en référence au petit accident routier d’Angel et Bojan, ndr)  ? (Giuseppe)
« Défendre avec Luis Enrique ! (rire) »

Comment se passe ton acclimatation, quand te verra-t-on parler italien ? (Antoine)
« Je suis très content d’être ici, dans cette équipe et cette ville, pour l’italien petit à petit je progresse. Le plutôt possible j’espère ».

Tu as semblé moins offensifs sur les derniers matchs, tu es un peu plus attentif aux indications du mister ?
« Je pense que chaque match est différent, dans certains matchs je peux attaquer plus, dans d’autres je dois défendre, ce n’est en tout cas pas une indication de l’entraîneur, je chercherai à m’améliorer pour apporter plus devant ».

Quels sont les différences dans ton rôle entre le football espagnol et italien ?
« Je crois que le football est semblable partout, en Italie il faut plus d’attention pour défendre, c’est deux championnats importants qui se ressemblent, je suis content d’être ici ».

La Roma joue sans attaquants de couloir, cela facilite ton rôle ou te le complique ?
« Ce sont des décisions du mister, de jouer avec des pointes plus centralisées, pour moi cela m’est égal, nous devons continuer à travailler, nous avons des joueurs de qualité et ceci nous aide toujours ».

Avoir des alternatives dans ton rôle t’effraye-il ou bien te force à te surpasser ?
« Cela ne revient pas à moi d’évaluer ces choses, il y a un staff qui s’occupe de ces choses. Il n’y a personne vraiment de mon rôle mais Taddei est un grand professionnel et Luis Enrique n’a pas de problèmes à l’insérer s’il y avait le besoin ».

Un début difficile pour la Roma, mais la situation semble aller mieux. Où pouvez-vous arriver ?
« Après un début difficile maintenant les choses vont mieux mais c’est prématuré de dire où nous arriverons. Dans le football il vaut mieux aller un pas après l’autre avec les pieds solides ».

Dans quel domaine dois-tu t’améliorer encore ?
« Je dois soigner la concentration dans la phase défensive ».

Le derby : as-tu eu l’occasion d’en voir quelques uns par le passé, quel impression te donne-t-il ?
« Je sais que c’est un match très important pour les tifosi, j’ai envie de jouer et de le faire du mieux que je peux. Je n’ai pas vu de derby à la télé ».

Penses-tu être un joueur important dans les schémas de Luis Enrique ?
« Je ne le pensais pas et je ne le pense pas non plus maintenant, nous sommes tous importants ».

Quelle idée t’es-tu fait du mister et des vétérans de l’équipe ?
« Nous apprenons beaucoup du mister, Totti et De Rossi sont les symboles de cette équipe, ils ont tant d’expérience et beaucoup de qualités ».

Certains disent que tu es meilleur pour attaquer que défendre. Es-tu plus latéral ou milieu offensif ?
« Je me sens un latéral, je suis venu ici pour m’améliorer et je travaille pour ceci tous les jours. Même les plus grands footballeurs font des erreurs ».

Sais-tu à quel point est important à Rome le derby ?
« J’ai beaucoup d’envie de le jouer, nous jouons contre un adversaire compliqué, difficile, si nous faisons bien les choses nous avons de bonnes possibilités de gagner ».

En janvier un latéral gauche pourrait arriver, comment vivrais-tu l’arrivée d’un autre joueur dans ton rôle ?
« Je ne suis pas préoccupé. Il y a un staff technique qui s’occupe de ceci. N’importe qui qui arrives pour améliorer l’équipe est le bienvenu ».

Nous avons vu Luis Enrique te demander à toi et à Rosi de pousser plus devant, pendant que Burdisso vous demandait de couvrir plus la phase défensive.
« Je n’ai pas eu cette sensation, de toute façon dans l’équipe tous écoutent le mister et c’est lui qui donne les ordres ».

Quelle impression t’a fait DiBenedetto ?
« Nous sommes tous contents d’avoir un président comme lui. Il est le numéro un du club et c’est notre devoir d’être de son côté ».

Ce qui t’a le plus plu, et le moins plu dans la ville ?
« Il y a vraiment peu de choses que peuvent ne pas plaire dans une ville comme Rome ».

Es-tu plus préoccupé par Klose, Cissè ou bien de l’envie de vengeance après les 5 derby perdus ?
« La Lazio me préoccupe dans son ensemble, nous ferions une erreur de nous préoccuper seulement d’un joueur ».

Comment penses-tu pouvoir être plus efficace dans ton couloir ?
« Je regarde tous les matchs du championnat pour voir les adversaires que j’aurai en face de moi, ensuite c’est l’entraîneur qui prend les diverses contre-mesures ».

Si Totti ne devait pas jouer, qu’est-ce que cela changera dans ton jeu ?
« Cela ne changerait rien ».

Quelles équipes t’ont le plus impressionné du point de vue tactique. La Roma peut être la nouveauté ?
« Toutes les équipes sont bien en place sur le terrain, notre projet est nouveau et demande du temps. Maintenant les choses vont bien mais il est normal qu’il puisse y avoir des hauts et des bas ».