Photo tirée du site Vocegiallorossa.it

Juan Jesus s’est exprimé dans un interview au site officiel Asroma.com :

« Première mi-temps difficile face au Torino, puis seconde où l’équipe a mieux joué ? Le match contre le Torino n’a pas été facile, au début nous ne trouvions pas d’espace mais en seconde période nous avons changé de système, nous avons inversé la tendance et nous avons réussi à faire ressortir notre valeur. L’importance des 2 dernières victoires mentalement ? Cela nous a donné beaucoup de confiance et de tranquillité pour affronter au mieux un match très difficile. Premier clean-sheet à l’Olimpico depuis le 16 décembre ? Oui, ne pas prendre de but a été important parce que cela fait croître encore plus la confiance et la conscience en nos propres moyens. Lors du prochain match nous ne devrons pas prendre de but et il faudra marquer. Comment expliquer le fait qu’on réussit mieux à l’extérieur qu’à domicile ? Disons qu’à l’Olimpico nous avons eu peur de jouer, mais l’équipe s’est reprise en se comportant très bien à domicile. Nous avons toujours donné 100% de nous-même, mais dernièrement nous avons eu une flexion, même si nous avons réussi à inverser la tendance. Nous avons démontré que nous sommes forts et que nous avons une mentalité gagnante. Les buts marqués sont aussi revenus, où était le problème ? Je ne crois pas que le but était un problème, l’important est de gagner et prendre les trois points. Lors du prochain match nous avons besoin de marquer, plus de deux buts pour être tranquilles. Cela a été important de retrouver le chemin du but, avoir marquer beaucoup en deux matchs très difficile comme Napoli et Torino a fait revenir beaucoup de confiance.

A quel match on s’attend ce mardi soir ? Cela sera très difficile parce que nous devons passer le tour. Nous jouons notre saison et nous avons la possibilité d’entrer dans notre histoire parce que cela fait longtemps que la Roma n’a pas rejoint les 1/4 de finale. Nous sommes prêts à faire tout notre possible pour passer le tour. Étrange match aller, avec une première période contrôlée et une seconde dominé par les ukrainiens ? Il faut plus de régularité, le match aller a été un peu étrange. En première période nous avons compris que nous pouvions les mettre en difficulté, et nous avons très bien joué en marquant également. En seconde nous avons un peu calé… Sûrement à Rome cela sera différent. Malgré le score à inverser, l’importance de savoir gérer le temps et garder notre équilibre ? Cela sera déterminant. Nous avons un résultat à inverser. Si nous ouvrons le score, nous devrons être intelligent et comprendre quand c’est le moment de presser et quand il faut garder un peu le ballon. Et puis chercher le second but pour conclure le match le plus vite possible. Qui je crains le plus parmi leur colonie brésilienne ? Ils ont toujours eux de très bons brésiliens ! J’ai vu un Fred en très grande forme, je le connais, nous avons joué ensemble à Porto Alegre. Il est rapide, cherche à éliminer son adversaire et tire très fort, il ne m’a pas surpris parce que je le connaissais déjà… Nous devons l’avoir à l’oeil. Ce que cela signifierait de rejoindre les 1/4 de finale de Champions League ? Pour nous, pour les tifosi, cela serait très important d’aller en 1/4 de finale. Cela donnerait une très grande satisfaction et confiance pour obtenir d’autres objectifs. Je souhaite qu’on passe le tour parce que cela serait une soirée fantastique ».