Site AS ROMA

Jesus: « A 25 ans je dois franchir un palier »

Après les recrues Gerson, Alisson Becker et Mario Rui, puis Luciano Spalletti, Diego Perotti et Kevin Strootman, c’est Juan Jesus, accompagné de Mauro Baldissoni, qui a été le second joueur à se présenter en salle de presse à Pinzolo, pour répondre aux nombreuses questions des journalistes présents.

L’introduction de la conférence de presse par Mauro Baldissoni (directeur général de l’AS Roma): « Nous sommes contents de présenter un joueur qui est suivi par la Roma depuis longtemps et qui finalement est avec nous. Un joueur qui, malgré ses 25 ans, a plus de 140 présences avec l’Inter et 7 convocations avec la Seleçao, outre à 20 apparitions avec les sélections de jeunes. Nous sommes contents de l’avoir ici. Comme vous le voyez sur le maillot, cela sera seulement Jesus ».

Quels sont tes objectifs personnels ?
« Je remercie la Roma pour l’opportunité, je dois démontrer chaque jour pourquoi je suis venu. Je suis ici pour aider et conquérir les objectifs, avec en primis le tour préliminaire ».

Le mister t’a essayé à plusieurs rôles ?
« Je préfère jouer comme central à gauche, puis le mister décidera où m’utiliser ».

Quelles sont les différences avec l’Inter ? Qu’est-ce qui t’a manqué la saison passée ?
« Ici on joue beaucoup plus qu’avant, je note une différence du point de vue de l’intensité. L’Inter est le passé, cela a été important cependant désormais je veux repartir de la Roma. Spalletti chaque jour me parle et me dit comment être. J’ai encore beaucoup à faire ».

La Roma peut-elle lutter pour le scudetto ?
« La Roma a une forte équipe, en tant qu’adversaire nous avons toujours souffert évec l’Inter. La première année nous avons perdu 3-0 à San Siro, c’était toujours difficile de jouer contre eux, nous pouvons lutter pour le scudetto si nous restons unis ».

As-tu parlé avec Juan et Aldair ? Quel était ton rapport avec Mancini ?
« Ce sont deux joueurs fantastiques, Juan je l’avais vu au Mondial, on s’est un peu parlé et j’espère faire comme eux ont fait à la Roma. Avec Mancini j’ai un bon rapport, je ne juge pas ses choix, je dois seulement le remercier ».

Te sens-tu mature pour franchir un palier ?
« Avant il y avait l’excuse que j’étais jeune, désormais je dois faire franchir un palier parce que j’ai 25 ans, je crois avoir un long chemin à faire, chaque jour on apprend quelque chose, nous ne sommes pas des machines et se tromper peut arriver ».

Préfères-tu la défense à 3 ou à 4 ? Rêves-tu de rejouer avec le Brésil ?
« Avec Mazzarri j’ai joué 48 matchs avec la défense à 3. Ce n’est pas qu’il y a un rôle juste pour mes qualités. Disons que j’ai souffert parce que c’est difficile de jouer à San Siro, nous savons tous la pression qu’il y a, mais cela dans le futur m’aidera beaucoup. Mais si je dois choisir, je préfère la défense à 4. Je pense au Brésil, je suis encore jeune et je dois faire de mon mieux avec la Roma pour y retourner ».

Qu’est-ce qu’il a manqué à l’Inter ?
« Jouer à l’Inter n’est pas facile, quand les choses ne vont pas bien les gens veulent trouver un bouc émissaire et identifier un coupable, je crois qu’en général l’équipe n’a pas bien fonctionné, mais je ne peux pas parler mal de l’Inter. Ici je dois faire les choses bien parce que je suis content, j’apprends beaucoup de choses et je crois que ici je ferais bien. Burdisso ? C’est un grand joueur et il est devenu important ici, j’espère faire comme lui ».

Tu es déjà venu à Pinzolo avec l’Inter, est-ce un lieu qui te plaît ?
« J’ai un beau souvenir, l’hôtel où nous logeons est le même. C’est comme si je revenais chez moi ».

Quels sont tes qualités et défauts ?
« J’ai la force et la puissance, mais je dois m’améliorer quand je sors de la défense, le mister m’aide beaucoup ».

Romanista35