Site AS ROMA

Jedvaj, jeune défenseur complet et polyvalent

Après une négociation à fort rebondissements, Tin Jedvaj est devenu, à la surprise générale, la première recrues de l’AS Roma. Ce jeune croate, qui n’a pas encore fêté ses 18 ans, est devenu le plus jeune joueur de l’effectif de Rudi Garcia.

Une ascension fulgurante au Dinamo Zagreb

La trajectoire du jeune défenseur a pris un virage à 360 degrés depuis le début de l’année 2013. En effet, alors qu’il n’avait que 17 ans et quelques mois, Tin Jedvaj se voit offrir une chance de titulaire dans son club de coeur du Dinamo Zagreb, habitué aux joutes européennes. Il débute 10 février, sur la pelouse de Osijek. Il s’agira de la seule défaite de son équipe, sur les 13 rencontres qu’il aura disputé. Mais c’est surtout sa 3ème rencontre qui restera dans les anales. Le duel face au rival nationale l’Hajduk Split. L’international U19 (qui a marqué un but face à la France cette saison) réalise une prestation époustouflante, où il est même élu meilleure joueur de la rencontre. C’est alors qu’il est dans les petits papiers des plus grands clubs italien et européen. Dans ces 13 rencontres (1170 minutes), il inscrira également un joli but, sur une frappe d’en dehors de la surface (ainsi qu’une passe décisive). Sa saison se termine avec un titre de champion, et une première expérience intéressante malgré son jeune âge.

La tractation compliquée avec la Louve.

Les tifosi auront vécu un feuilleton à rebondissements à son sujet. En effet, alors que son nom apparait du jour au lendemain, on dit l’affaire conclu en l’espace de quelques heures, pour un montant qui oscille entre 3 et 10 millions selon les différentes sources. Mais l’ébruitage de l’affaire semble avoir mis la puce à l’oreille des clubs anglais qui passe à l’attaque, à commencer par Arsenal mais surtout Tottenham. Les Spurs semblent tenir la corde et sur le point d’officialiser un « package » de 22 millions d’euros pour Jedvaj et son jeune compatriote (meneur de jeu classe 96) Alen Halilovic. Alors que tout semble bouclé, on apprend alors le jour de la reprise à Trigoria que le défenseur croate se trouve au centre sportif avec le Président du Dinamo et son agent. L’affaire se boucle finalement pour 5 millions d’euros et un contrat de 3 ans. Le joueur annonce alors que sa volonté était de rejoindre la capitale italienne, rivage giallorosso, pour débuter cette nouvelle aventure et afficher ses ambitions.

Un profil complet et polyvalent

Petit poucet et inconnu du groupe, Jedvaj a semble-t-il ébahi les observateurs et le staff sur place à Riscone. Du haut de son quasi mètre 90 (et 80kg), il se montre déjà maître dans le domaine aérien et impose sa carrure. Mais c’est aussi son sens de l’anticipation et sa technique qui en font un défenseur très complet. En effet, de loin, la ressemblance physique et technique avec Philippe Mexes est frappante. Le blondinet cherche toujours à ressortir proprement le ballon, parfois en hésitant pas à prendre un risque, plutôt que de balancer devant. Alors qu’on le surnomme le « nouveau Maldini » en Croatie, notamment de par sa polyvalence à pouvoir évoluer sur le côté droit de la défense, Rudi Garcia semble lui voir un autre poste possible. Alors qu’il lui manque Daniele De Rossi et Kevin Strootman face au Bursaspor, le mister français le teste juste devant la défense, dans un rôle de milieu récupérateur. Une prestation peu concluante, mais qui montre à quel point le nouveau coach compte déjà sur lui, malgré son jeune âge.

Certes rien est acquis pour Tin Jedvaj, qui devra s’acclimater, progresser et montrer toute l’étendue de ses qualités. Mais avec du travail et de la persévérance, son avenir semble bien éclairci, où il aura la très lourde de tâche de faire oublier aux tifosi la perle perdue Marcos.