Site AS ROMA

Incompréhensible…

Le Stadio Olimpico avait fait le plein pour accueillir la Roma cet après-midi face à Bologna. En effet la Louve n’avait plus gagné chez elle depuis 5 mois. Les tifosi patienteront encore pour retrouver la victoire, la Roma ayant perdu 3-2 après avoir mené 2-0. Première défaite aussi pour Zeman.

La Roma donne le coup d’envoi de ce match et essaie de donner du rythme subitement avec la montée de Balzaretti mais beaucoup de fautes techniques en ce début de match. Mais à la 7′, Totti obtient un ballon bien placé à l’entrée de la surface et déclenche une très belle frappe qui finit sur le poteau, mais Florenzi a bien suivi et ouvre le score. La Roma ne relâche pas son emprise pour autant et continue de presser. Totti encore à la 13′, s’illustre avec une très belle frappe que le gardien dévie en corner. Il Capitano touche beaucoup de ballon, même très bas sur le terrain et organise à merveille le jeu d’attaque romain. A la 15′, Lamela avance sans être attaqué sur le côté droit, il enroule alors sa frappe du gauche qui rentre après avoir frappé le poteau, 2-0 pour la Roma. Bologne essaie de réagir mais leurs intentions restent timides et, quand ils arrivent à pénétrer, la défense romaine se montre imperméable. A la 24′, Destro place sa première frappe à l’Olimpico, mais bien trop écrasée et loin des cages pour inquiéter Bologna. Sur l’action qui suit, Bologna se trouve enfin en position dangeureuse mais Stekelenburg est à la parade. A la demi-heure de jeu, la Roma lève un peu le pied et Bologna commence à se montrer par Diamanti ou Gilardino mais sans inquiéter l’arrière-garde giallorossa. Taxi est averti à la 30′ pour une faute en retard. Diamanti tire lui trop haut après un petit slalom dans la défense romaine. Perez se rend coupable de beaucoup de fautes sur la défense romaine, ce qui provoque la colère de Totti. Castan est averti à son tour après une faute intelligente sur Gilardino qui partait seul. La Roma traverse un trou d’air depuis une dizaine de minutes. Sur une contre-attaque, Lamela lance Totti qui de (trop) loin tente un pallonetto, c’est à côté. La Roma gère son avance et joue en contre jusqu’à la mi-temps. 2-0 à la pause pour les hommes de Zeman.

Le match reprend avec deux changements bolognesi Pulzetti et Pazienza pour Guarente et Perez. Gilardino s’offre la première frappe mais Stek récupère. Depuis la reprise Bologna se montre plus entreprenant. Balzaretti prend un jaune à la 50′ pour une grosse faute sur Pulzetti. Destro manque un duel à la 53′ et la Roma obtient un corner où Totti est tout proche de marquer mais Agliardi détourne superbement le ballon sur la ligne. Castan dévie un centre dangeureux en corner à la 56′ après une belle combinaison de Bologna. Alors que l’on arrive à l’heure de jeu, la Roma ne semble pas vraiment revenue dans son match. Bologne accumule les corners et coups- francs mais n’arrivent pas à se montrer dangeureux. Morleo est averti pour une faute sur Destro. Pour reveiller son équipe, Zeman fait rentrer Lopez et Marquihno pour Lamela et Pjanic à la 68′. Dans la minute qui suit, Gilardino se retrouve seul aux 6m50 mais Stek remporte magnifiquement son duel. Mais à la 71′, c’est Gilardino qui bat Stek d’une très belle tête décroisée. Et sur l’action du centre, Bologna récupère le ballon et après une incompréhension défensive romaine, Diamanti égalise. 2-2 à la 73′. Zeman sort alors Piris pour Marquihnos. La Roma tente de réagir mais reste trop timide à l’image d’une frappe molle de Destro à la 82′. Totti obtient un bon coup franc à la 85′, mais il ne donnera rien. Totti est averti à son tour à la 87′ pour mauvais geste. A la 90′, sur un centre à ras de terre de Pulzetti, Burdisso sort le ballon des mains de Stek et Gilardino marque dans le but vide. 3-2 en toute fin de match.

La Roma repart la tête basse de l’Olimpico et a tout intérêt à vite se rattraper en Sardaigne contre Cagliari dimanche prochain.