Site AS ROMA

Grenier parle de la fin de saison et évoque son futur

 

Clément Grenier, s’est exprimé ce jeudi dans un interview au site officiel asroma.com :

« Les victoires contre le Milan et la Juventus ? Ce sont deux matchs très importants, à gagner. Ce sont deux grandes victoires, cruciales pour rejoindre la seconde place avec le Napoli qui nous suit de très près. Deux prestations qui ont permis de maintenir la seconde place, qui signifie d’accéder directement à la Champions League. Le grande ambiance à l’Olimpico face à la Juve ? Le public a été très important, il nous a aidé à remonter le but de retard, il a amené cette stimulation en plus, ils nous ont incité à faire toujours plus. Cela a été fondamental parce qu’en ce moment on perçoit comment toute l’équipe et tout le club est uni vers un unique objectif. Un bilan de mes premiers mois ? Je suis arrivé en fin de mercato de janvier et j’ai été très bien accueilli par tous, par le club, par mes coéquipiers… Cela m’a servi pour m’intégrer au mieux et me sentir à l’aise. Désormais je travaille sereinement, je cherche à donner toujours le maximum à l’entraînement tous les jours. Je travaille pour mettre au service de l’équipe mes qualités et pour pouvoir apporter au mieux ma contribution, aussi le jour du match. Mon espérance est de rester ici longtemps parce que la Roma est une grande équipe, il y a de grandes qualités et pas seulement sportives, mais aussi humaine, qui pour moi est un facteur important. Avec quels coéquipiers je suis très lié ? J’ai un excellent rapport avec tous les coéquipiers, peut-être en particulier avec Mario Rui qui dans le vestiaire est assis à côté de moi et donc nous parlons souvent. Evidemment aussi avec Radja Nainggolan, qui parle français et il m’a énormément aidé, aussi Thomas Vermaelen et Francesco Totti. Pour moi c’est un plaisir de partager le vestiaire avec ces joueurs et je continuerais à faire le maximum. Je suis très content du choix que j’ai fais. Qui m’a le plus surpris ? Je savais que j’arrivais dans une grande équipe, avec de très grandes qualités, donc je n’ai pas été surpris de quelqu’un en particulier. Evidemment Totti à son âge, ce qu’il fait est extraordinaire. Avoir pu partager avec lui des moments sur le terrain est quelque chose de fantastique, pour moi qui depuis tout petit l’admirait à la TV. Je répète, c’est une très grande équipe avec des joueurs de très haut niveau dans toutes les zones du terrain. Tous mettent au service de l’équipe leurs propres qualités, et c’est difficile d’en choisir un en particulier. Les différences entre championnat italien et celui français ? En réalité ce sont deux championnats qui se ressemblent pas mal, même si en Italie les équipes sont toujours bien placés sur le terrain et tous les matchs sont difficiles à gagner. Peut-être la plus grande différence est sur le plus athlétique. Sûrement en Italie le rythme des entraînements, la qualité et la difficulté est plus élevé qu’en France. En ce sens, je cherche à travailler pour toujours plus hausser la barre.

Physiquement comment je me sens ? Lors des 4 derniers matchs, je suis entré 3 fois. Je travaille chaque jour à l’entraînement avec grande envie pour me trouver prêt quand on fait appel à moi. Dans cette période je me sens bien, je continue de travailler toujours mieux. Ce que Spalletti me demande ? Il me demande simplement de donner le maximum sur le terrain et de mettre mes qualités au service de l’équipe. Le milieu de la Roma ? Un milieu de très grandes qualités, où les joueurs ont des caractéristiques différentes et c’est à nous, joueurs, à l’entraînement de trouver la bonne alchimie, pour faire fusionner au mieux les choses. Si je connais quelques joueurs français passés par la Roma ? Oui, je connais tous les grands joueurs français qui ont porté le maillot giallorosso par le passé. Ce samedi le Chievo, un adversaire sur le papier d’un autre calibre que la Juventus ? Cela sera un match compliqué, nous venons de deux grandes victoires contre deux grandes équipes comme le Milan et la Juventus. Ce n’est pas facile de maintenir la concentration, mais nous devons le faire surtout dans ces matchs où sur le papier c’est à notre portée. Surtout désormais Surtout maintenant que nous sommes arrivé dans le sprint final. Nous devons bien faire pour tous, le club et les tifosi et en premier lieux pour nous qui voulons rejoindre l’objectif de la seconde place. Ce ne sera pas facile, nous devrons faire de notre mieux mais nous avons de bonnes possibilités de réussir à finir le championnat seconds. Le Chievo n’a plus aucun objectif, si c’est une bonne chose ou pas ? Je ne sais pas, dans chaque cas nous jouerons chez eux et ils voudront bien finir devant leurs tifosi. Ils seront libres d’esprit et puis au football il n’existe pas de match facile, nous devrons être concentré et jouer à notre meilleur niveau pour ramener les trois points. Si j’ai rencontré le nouveau directeur sportif Monchi ? Oui on s’est rencontré, nous avons échangé quelques mots, mais c’est encore prématuré pour parler de mon futur. Dans chaque cas lui me connaît et nous nous sommes limités à parler de l’actualité. Sur quoi la Roma doit travailler pour arriver au niveau des bianconeri ? Je ne sais pas ce qu’il manque pour colmater l’écart avec la Juventus, sûrement l’écart existe et je ne sais pas comment le réduire. Eux ont dominé le championnat ces dernières saisons, cependant je crois que sur le plan de la qualité technique et des effectifs, il n’y a pas un grand écart. C’est évident que la Juventus a gagné beaucoup de titres, comme hier la Coupe d’Italie. Pendant que la Roma ne gagne pas depuis plusieurs années et probablement de l’extérieur on le perçoit de façon plus grande que la réalité. Je souhaite que dans les prochaines années la Roma puisse réduire ultérieurement l’écart et pouvoir jouer à leur niveau ».

Romanista35