Site AS ROMA

Garcia et Mazzarri se neutralisent

Après avoir remporté les deux derniers matchs de Serie A, les hommes de Rudi Garcia ont concédé un triste 0-0 face à l’Inter. Le week end prochain, l’AS Roma ira affronter le Napoli sur sa pelouse, fort de 4 matchs consécutifs sans encaisser le moindre but.

Les premières minutes donnent le ton d’un match qui s’annonce haché et tendu. Malgré tout, c’est l’AS Roma qui rentre mieux dans son match, et se crée trois occasions intéressantes dans les 10 premières minutes. D’abord sur un coup franc de Ljaic qui trouve les mains de Handanovic, puis sur une reprise de volée de Gervinho bien servi par De Rossi et enfin par Ljajic qui réalise un festival sur la gauche mais choisi probablement à tord de centrer au lieu de frapper. Dès lors, le débat va se rééquilibrer et l’Inter reprend du poil de la bête. Les nerrazzurri aurait probablement mérité d’obtenir un penalty à la 15ème minute, avec Benatia qui retient de façon irrégulière Icardi, mais l’arbitre ne bronche pas. Les hommes de Mazzarri vont alors obtenir plusieurs occasions, sans jamais trouver le cadre : Une tête de Palacio, une frappe de Guarin, puis une autre frappe de Nagatomo, toutes loin de la cage de De Sanctis. Peu après la demi-heure de jeu, c’est les giallorossi qui sont proche de trouver la faille : Torosidis, peu en vu ce soir, réalise un centre qui est dévié de la tête par Nainggolan, que Destro pousse au fond grâce à l’aide du gardien. Mais Mr Bergonzi stoppe logiquement la joie de l’attaquant italien pour une position de hors-jeu. Le dernier quart d’heure tombera dans un faux-rythme, et le score ne bougera pas.

La Roma va revenir dans cette seconde période avec de meilleures intention dans le jeu. Comme en première période, les romanisti se crées les plus belles occasions. D’abord Gervinho qui déborde sur la droite, puis Ljajic qui entre dans la surface sur la gauche, mais à chaque mois un manque de justesse technique empêche le premier de faire la passe décisive et le seconde de marquer. Pjanic entre peu avant l’heure de jeu, et permet à la Roma de montrer un visage encore plus plaisant. Deux grosses occasions se présenteront notamment avant l’entrée du dernier quart d’heure : D’abord sur un centre de Torosidis, où Gervinho voit Rolando lui chiper le ballon de quelques centimètres pour sauver un but quasi tout fait, puis sur un festival de Nainggolan qui délivre un caviar à Pjanic, seul devant le but, qui voit sa frappe trop peu appuyé sorti en corner par Handanovic. Les dernières minutes retomberont dans un rythme haché, avec quelques frappes lointaines qui ne trouveront pas le cadre. L’Inter tentera un dernier assaut dans les arrêts de jeu, mais sans réussir à inquiéter un De Sanctis qui passe son 17ème match sur 25 sans encaissé le moindre but.

Suite à ce match nul, Rudi Garcia devra gérer une semaine mouvementé où une dizaine de joueurs rejoindra leur sélection respective, avant d’affronter dimanche prochain le Napoli, dans le but de défendre cette deuxième place.