Garcia et les jeunes lancés dans le monde professionnel

Réputé comme ne faisant pas confiance aux jeunes joueurs, Rudi Garcia a pourtant lancé de nombreux jeunes du centre de formation (3 cette saison, chose jamais vu depuis 2002/2003) ou venant de l’extérieur depuis son arrivée à l’AS Roma. Le site Cesololarma réalise un petit retour en arrière sur son travail réalisé sur les jeunes joueurs.

Le mode de fonctionnement de Rudi Garcia vis-à-vis des jeunes

Rudi Garcia aime s’investir au sein du centre de formation, dans le club qu’il entraîne. Cela a commencé du côté de Dijon, où ses idées n’ont pas réussi à passer. En effet, dans son livre, le mister français raconte avoir voulu que les équipes du centre de formation joue dans le même système tactique que son équipe, mais il n’a à se faire entendre. Dans son staff, son adjoint Claude Fichaux est celui qui suit de près les équipes du centre de formation. Il a d’ailleurs commencé son « après-carrière de footballeur » comme entraîneur de l’équipe CFA de Strasbourg, et rejoint le staff technique au LOSC, pour faire la liaison entre les équipes de jeunes et l’équipe première. Il doit notamment se charger de superviser les jeunes les plus intéressant du centre de formation, et les aider lorsque ceci montent lors des entraînements de l’équipe première. Si Rudi Garcia n’a pas forcément lancé énormément de jeunes de façon continue, il reste un entraîneur qui intègre beaucoup les jeunes au sein de son travail hebdomadaire. Si certains jeunes n’ont jusqu’ici pas encore mis le pied sur une pelouse d’une rencontre professionnel, bon nombre où jusqu’ici accumulé les entraînements avec l’équipe première et les convocations en Serie A, tel que Gabriele Marchegiani, Arturo Calabresi ou encore Francesco Di Mariano.

4 jeunes lancés au LOSC, suivis par les meilleurs clubs européens

Lors de son passage à Lille, Rudi Garcia a lancé la carrière de 4 joueurs qui sont aujourd’hui dans le viseur des clubs les plus prestigieux sur la scène européenne. Et son meilleur coup reste de loin Eden Hazard. Si le jeune belge a été lancé dans le grand bain par Claude Puel (4 petites apparitions) c’est bien Garcia qui l’a lancé sur la durée dans le monde professionnel, avec 34 rencontres officielles durant la saison 2008/2009, alors qu’il n’avait que 17 ans. Et il connaîtra déjà à cet âge ces premières sélections nationale. Aujourd’hui, l’un des joueurs les mieux payés au monde à Chelsea, il est suivi par tous les « big » européen. Le second est Lucas Digne, à l’époque dans l’équipe B en CFA, lancé par Garcia en Ligue 1 à 18 ans. Dès sa première saison le latéral gauche dispute 18 matchs toutes compétitions, et jouera 44 matchs la deuxième saison, à 19 ans, dont 7 matchs de Champions League. Il rejoindra ensuite le PSG contre la somme de 15 millions d’euros. Le troisième est Idrissa Gueye. Après avoir fait une saison en CFA, il dispute 18 matchs durant la saison 2010/2011, à 21 ans, puis 32 matchs la saison suivante. Gueye est suivi aujourd’hui par les plus grands européens. Enfin, le dernier est Divock Origi. Comme Hazard, il début en professionnel à 17 ans. Garcia le lance dans un match de Coupe de la Ligue et le fait jouer 10 matchs durant sa première saison. A son année des 18 ans, il joue 35 matchs durant sa seconde saison professionnel (et 7 sélection avec la Belgique). Aujourd’hui, il appartient à Liverpool, club qu’il rejoindra cet été

5 jeunes du centre de formation de l’AS Roma lancé en l’espace de 15 mois

Habitué à les intégrer au sein des entraînements quotidiens, Rudi Garcia a lancé dans le grand bain professionnel 5 jeunes romanisti depuis décembre 2013. Le premier est Federico Ricci. Contrairement à son frère jumeau Matteo (milieu de terrain), Federico intègre totalement le groupe professionnel dès le début de la saison 2013/2014. Il fait ses débuts en Serie A début décembre, lors d’un déplacement à l’Atalanta, où il entre dans les dernières minutes alors que le score est à 0-1, et où Strootman trouve ensuite l’égalisation. Ricci aura fait 4 apparitions, dont l’une comme titulaire lors de la dernière journée de la saison au Genoa, et aujourd’hui est prêté à Crotone (auteur d’une bonne saison) en étant international Italie U20. Le suivant est Luca Mazzitelli. Profil technique à la Gourcuff, ce milieu de terrain classe 95 a été enlevé du groupe Primavera durant le mercato hivernal de la saison 2013/2014, pour rester de façon continue avec l’équipe première. Il sera convoqué à chaque match, et aura la possibilité d’entrer en cours de match face au Genoa à la dernière journée. Aujourd’hui il est prêté au SudTirol, en Lega Pro, où il a joué 21 matchs. Le suivant est Daniele Verde, dont on reviendra un peu plus loin. Le dernier, remontant au week-end dernier, est Lorenzo Pellegrini, capitaine de la Primavera et international en Italie U19. Après plusieurs convocations (notamment en fin de saison dernière), ce milieu de terrain classe 96 remplace Salih Uçan pour la dernière demi-heure face à Cesena. 3 jeunes du centre de formation, donc, lancé en Serie A durant cette saison 2014/2015, chose jamais arrivé depuis la saison 2002/2003 (Carlo Zotti, Simone Ferronetti et Alberto Aquilani).

Alessio Romagnoli et Daniele Verde, les deux grandes réussites

Mihajlovic et Conte en disent le plus grand bien, Garcia l’a lancé sur la durée dans le grand bain de la Serie A. Après une petite apparition sous Zeman et une autre sous Andreazzoli, Romagnoli a joué une dizaine de matchs avec le mister français la saison passée. Difficile de déloger la paire Benatia-Castan, le jeune défenseur italien a alors émigré sur le côté gauche de la défense, où il fût souvent préféré à Dodo ou Bastos. Sa capacité à être présent dans les duels, son bon jeu de tête ou encore sa bonne technique lui a permis de donner une certaine stabilité à ce poste défensif en fin de saison dernière. Aujourd’hui, Romagnoli en est déjà à 23 matchs, dans une équipe de la Sampdoria encore en lutte pour la Champions. Sur le plan international, il sera probablement cet été avec l’Italie à l’Euro U21, et pourrait assez rapidement intégrer la sélection A. L’autre est donc Daniele Verde. Quasiment jamais utilisé en Primavera la saison passée (seulement 6 matchs), l’ailier de 18 ans a ébloui en début de saison avec les U19 de la Louve, où il a notamment inscrit 11 buts en 17 matchs (et x passes décisives). Il profite des absences en attaque pour faire sa première entrée en jeu lors du déplacement à Palermo, puis de connaître deux titularisation à Cagliari puis contre le Feyenoord à l’Olimpico. Jusqu’ici il totalise 8 apparitions avec l’équipe première, et deux passes décisives. Actuellement en Italie U19, il n’est pas exclut qu’il puisse intégrer in-extremis l’U21 pour l’Euro de la catégorie en juin. Pour la saison prochaine, un prêt dans un club de Serie A pourrait être judicieux, dans l’optique de se faire les os, comme Romagnoli. Deux joueurs qui pourraient être des éléments clés de la Roma du futur.

Les jeunes ancrés dans la vision à long terme du club

Que ce soit concernant des jeunes venant de l’étranger, ou de ceux venant du centre de formation, Rudi Garcia a de la matière pour travailler dans les prochains mois et prochaines années. Parmi l’effectif de l’équipe première, Leandro Paredes, Salih Uçan et Tonny Sanabria ont beaucoup d’espoirs misé sur eux, et pourraient avoir de plus en plus leur chance à l’avenir, comme cela fût le cas le week-end dernier pour le jeune turc, lancé comme titulaire pour la première fois. Parmi les éléments actuellement en prêt ou copropriété, des joueurs comme Andrea Bertolacci, Federico Barba ou encore Federico Viviani pourraient avoir une chance de revenir à Trigoria. Mais les prochaines générations du centre de formation regorgent d’éléments intéressants. Parmi la classe 96, Arturo Calabresi ou Francesco Di Mariano auraient probablement mérité quelques minutes en professionnel. Ensuite, dans la génération 1997 qui constituera le socle de la Primavera la saison prochaine, on surveillera tout particulièrement le gardien Ionut Pop, l’arrière gauche croate Silvio Anocic, le milieu Christian D’Urso, l’ailier Lorenzo Di Livio ou encore l’attaquant Edoardo Soleri. Enfin, parmi les Allievi Nazionali actuel (classe 98 et 99), on jettera un oeil tout particulier sur les défenseurs centraux Riccardo Marchizza et Stefano Ciavattini, l’arrière gauche Luca Pellegrini, les milieux Alessandro Bordin et Andrea Marcucci, ou encore les ailiers Francesco Di Nolfo et Mirko Antonucci.