Site AS ROMA

Garcia: « Ceux qui contestent sont des tifosi de la Lazio »

Arrivé hier à Riscone, Rudi Garcia a livré ce samedi midi une courte conférence de presse, pour faire le point sur la situation actuelle, et parler de quelques joueurs.

Vos impressions sur le premier jour ?
« J’ai de bonnes impressions sur la qualité de l’environnement, le sérieux des joueurs et la culture du travail qui existe déjà ici à Rome ».

Vous attendiez-vous à une reprise du genre, avec ces contestations ? Cela peut influer sur le travail ?
« Ceux qui critiquent le club et les joueurs ne peuvent pas être des tifosi de la Roma. Quand on aime son équipe, on cherche à l’encourager. Au pire ce sont des tifosi de la Lazio ».

Cela peut être un problème pour Osvaldo de continuer à travailler dans ses conditions ?
« Nous avons plusieurs millions de tifosi dans le monde, qui nous laissent travailler tranquillement. Cela ne change rien pour aucun joueur de mon effectif. Les joueurs ont besoin de confiance et c’est plus plaisant d’avoir nos vrais tifosi ici ».

Si je m’attends à de nouvelles recrues ?
« Nous avons du temps, le championnat reprend le 25 août. Il y aura 7 semaines de préparation, mais il est vrai que cela serait mieux d’avoir les nouveaux le plus rapidement possible, car cela sera plus facile pour les intégrer. Mais nous avons du temps ».

Osvaldo et Marquinhos sur le départ ?
« Pour le moment ils sont avec nous, nous verrons ce qui se passera. Sur le plan sportif je souhaite conserver tous les meilleurs joueurs, mais si certains s’en vont alors ils seront remplacer ».

Le 4-3-3 sera votre module de base cette saison ?
« Ce sera un des systèmes que j’utiliserais. Peut-être qu’il sera le système privilégié, mais les joueurs doivent être capable de jouer avec d’autres schémas, que ce soit au début du match ou en cours de jeu ».

Vous avez imposé un règlement particulier ? Vous pourriez reconstituer un conseil des 5 sages ?
« J’ai déjà parlé de cela dans la première conférence de presse. Quand on vit en collectivité il est obligatoire d’avoir des règles de vie. En ce qui concerne le conseil des sages, je fais comme j’ai toujours fais. J’ai besoin de voir les joueurs évoluer et vivre à l’intérieur du vestiaire pour comprendre qui sont les leaders. Je pense qu’à la fin de la prépration il y aura 3-4-5-6 joueurs qui seront mes interlocuteurs privilégiés. ».

De Sanctis et Skorupski sont les gardiens que vous vouliez ?
« Skorupski arrive demain. C’est un gardien avec beaucoup de talent, un jeune joueur qui manque encore d’expérience. Autrement j’ai déjà deux gardien de haut niveau avec Lobont et Julio Sergio, nous avons la volonté de trouver un gardien sera le numéro 1 ».

Votre première phrase va faire polémique…
« Je n’ai pas dit que ce soit des tifosi de la Lazio, j’ai dis que dans ce cas ce sont au pire des tifosi de la Lazio, parce qu’être si tu es tifoso de la Roma tu ne critiques pas la Roma. Je comprends que les tifosi ne sont pas contents des résultats, surtout pour l’année passée, c’est normal. Mais cela ne doit pas aller à l’encontre du respect des joueurs et du club. Il faut nous laisser travailler avec sérénité et confiance, ensuite on sera juger sur les résultats ».

Que pensez-vous de Strootman et Gervinho?
« Je ne peux pas parler de ses deux joueurs, autrement je devrais le faire pour tous les joueurs que nous suivons ».

Come Pjanic peut-il être utilisé ?
« C’est un excellent joueur, très technique. Je l’ai vu jouer beaucoup de fois à Lyon, contre moi. Il est capable de débloquer des situations offensives et faire les passes décisives. C’est un joueur qui peut jouer au milieu du terrain, en position offensive ».

Vos demandes sur le mercato seront prises en compte ? Considérez-vous De Rossi comme intransférable ?
« Concernant le mercato, moi et Sabatini travaillons en binome et il me consulte toujours. Nous savons de quels joueurs nous avons besoin et vous aussi puisque vous en parlez. De Rossi est un grand joueur, il est mieux de l’avoir avec nous. Il a fait une grande Coupe des Confédérations, il avait besoin de repos ».

Avez-vous trouvé quelque chose qui vous a impressionné positivement et négativement ?
« Je regarde où nous sommes aujourd’hui, l’organisation, le terrain d’entrainement. C’est le rêve d’un grand club. Il y a des choses qui m’ont déçu, mais on peut toujours améliorer les choses. On peut s’améliorer à tous les niveaux ».

Dans l’après-midi, Rudi Garcia a tenu à clarifier ses propos à Roma Channel : « La conférence de ce matin ? C’est mon rôle, si on doit donner le maximum pour le maillot, je dois défendre mes joueurs. Ce matin je l’ai fais, je fais référence à une phrase historique que tous les tifosi connaissent : la Roma ne se discute pas, elle s’aime. Je sais que les tifosi ne sont pas content de la dernière saison, mais nous avons besoin d’eux à nos côtés, tous ensembles ».