Site AS ROMA

Gagner en Champions pour la 100ème de Garcia

Après le point obtenu (1-1) face au FC Barcelone, les hommes de Rudi Garcia (qui dispute son 100ème match sur le banc de l’AS Roma) se doivent d’aller gagner sur la pelouse du BATE Borisov, pour se placer au classement en vue de la suite de la compétition.

.

La conférence de presse de Garcia.

Rudi Garcia: « On jouera avec humilité et ambition »

« Ce que je crains chez le BATE ? C’est une équipe habituée à jouer la Champions, ils ont déjà le titre en main et ils se concentrent sur la Champions. Ils ont un stade de qualité, tout le monde sera pour l’équipe locale, mais ça ne change rien pour nous car malgré les absences on a des ambitions. Chaque match sera joué au maximum. Vu les absences, un trident anarchique ou Florenzi plus haut ? On peut aussi changer de module, vous l’avez dit, Florenzi peut jouer devant vu que l’on a des latéraux doit dans l’effectif. Demain tout est possible. La coupe est ouverte, mais le championnat aussi. La Roma est seulement à 4 points de la tête, si je suis satisfait ? Je suis satisfait de la dernière victoire. Il faut faire des séries pour s’approcher de la tête. On a lutté pour être en C1 et demain c’est un match européen. Dans ce mini-championnat, la continuité est importante. On veillera sur ça. Demain ça sera mon 100ème match sur le banc de la Roma. Si j’imaginais ce parcours ? Sincèrement je le savais pas. Je résonne plus sur les 38 matchs de championnat. Je suis pas un homme du passé ou futur mais du présent. Je ne sais même pas quels sont nos 7 prochains matchs. L’enthousiasme je l’ai. Je suis fier de guider cette équipe. La rosa a changé par rapports aux deux années précédentes, mais c’est toujours intéressant de mettre sur le terrain un jeu qui fait gagner et bien jouer. Je fais appel à Radja. Je m’attends à un cadeau pour la 100ème. (Nainggolan répond : « Espérons gagner alors »). L’UEFA nous a imposé une liste de 22 et pas 25. Nous en avons présenté 21, un risque calculé ? C’est ainsi, on pouvait en mettre 22 et on en a 21. Cela veut dire qu’on a réfléchi, mais ce n’est pas toujours facile de trouver un équilibre entre joueurs formés en Italie et joueurs formés à la Roma. Cette année il y a une liste à faire. On ne peut pas changer les choses, j’ai une plus petite rosa, mais elle est unie et sera plus solidaire. On doit faire ainsi dans la difficulté. On doit tous faire plus, ça sera notre unique objectif. Sans compter l’Europa League, l’unique victoire en Europe est contre le CSKA. Pour le calendrier, en gagnant ici le calendrier est plus rose… Rien ne change par rapport à ce que j’ai dit après le Barça. Les trois prochains matchs seront fondamentales et la confrontation avec le Bayer. Chaque fois qu’on gagne on fait un pas en avant, quand on perd, un pas en arrière. Le point pris contre le Barça doit nous donner de la confiance. Maintenant on joue contre une équipe qui a déjà fait les 2/3 du championnat. Falque et Szczesny ? Pourquoi on a pas testé le terrain à Borisov ? L’hôtel est à Minsk et Borisov est loin. Je ne voulais pas faire 2h de bus en plus. On s’est entraîné ce matin. Beaucoup de nous connaissent les stades, ça ne change rien. On a fait des supervisions avec les dirigeants, demain on connaîtra le stade. Szczesny va bien, il s’entraîne depuis 3 jours déjà, Iago on verra demain comment il est. Chaque heure d’entraînement pour lui est utile pour retrouver le terrain.

Radja Nainggolan: « Savoir serrer les dents dans les moments difficiles »

« Plus de responsabilité en tant que regista sans Keita ? Je suis un joueur, je suis toujours à disposition, pour moi c’est toujours important de jouer, puis après le mister décide où. Ce n’est pas mon rôle naturel mais j’y ai joué. Ce que me demande le mister je le fais avec mes capacités. Comment je me sens physiquement ? Si le but me manque ? Je pense que j’ai eu plus de difficultés que l’an dernier. Car j’ai été en équipe nationale belge et j’ai eu moins de repos. J’ai besoin de plus de préparation pour être en forme. Petit à petit je reviens à 100%. Moi je veux toujours jouer, je pense pas à la fatigue, mais je suis un être humain et je suis fatigué parfois. (Garcia plaisante en disant que c’est un robot). Je pense juste à remplir mon rôle de joueur. Si avec la blessure de Keita, je vais devoir serrer les dents ? On le fait, si je dois le faire, je le fais. C’est un match important, on doit le montrer sur le terrain et donner le maximum. L’objectif est le même pour tout le monde. On espère que les autres milieux reviennent comme ça je me reposerai aussi. Totti est très connu à l’étranger, si selon moi il est triste comme cela se dit partout ? Je pense qu’avoir deux blessures n’est pas une belle chose. Lui, il est toujours optimiste, toujours heureux. Dans le vestiaire il est important, comme les gens hors de l’équipe. Maintenant il est plus concentré sur le retour, car il se sent encore important ».

.

.

Du côté de Trigoria

L’AS Roma dispute la Champions League pour sa seconde saison consécutive, après l’avoir zappé durant trois saisons avant cela. Excepté la saison passée, placé dans le « groupe de la mort », les giallorossi ont à chaque fois réussi à s’extirper de la phase de groupes, durant les 4 dernières éditions, avec ensuite deux 1/4 de finale (contre Manchester United, après avoir battu Lyon et le Real Madrid au tour précédent) et deux 1/8ème de finale (face aux ukrainiens et Arsenal). Lors de ces dernières éditions, la Louve possède un bilan de 18 victoires, 7 nuls et 15 défaites. Mais toujours placé au sein du Chapeau 2, exception de la saison dernière et celle-ci. De manière générale, la Roma a disputé 82 matchs de Champions, pour 30 victoires, 22 nuls et 30 défaites; pour 102 buts marqués et 107 buts encaissés. Enfin, l’AS Roma n’a plus gagné un match de Champions en déplacement, depuis le 3 novembre 2010 face au FC Bale (3-2).

L’AS Roma a connu une préparation mitigé en terme de résultats, avec notamment de grandes prestations face au Real Madrid (0-0), Manchester City (2-2), Valence (3-1) ou encore FC Seville (6-4), mais d’autres bien moins belles comme face au Sporting (0-2) ou le FC Barcelone (0-3). Rudi Garcia a du faire face à un mercato qui a mis beaucoup de temps à se décanter, et ne pouvant par exemple avoir à sa disposition son nouveau duo Mohamed Salah-Edin Dzeko seulement pour les deux derniers matchs amicaux. Le début de saison est globalement bon, avec 3 victoires (Juventus 2-1, Frosinone 2-0, Carpi 5-1), 2 nuls (Verona 1-1, Sassuolo 2-2) et 1 défaite (Samp 1-2). En LDC, ce partage des points face au FC Barcelone permet d’engranger de la confiance, notamment pour ce déplacement qui a tout d’un piège eu Biélorussie, face au BATE Borisov.

Pour cette 1ère journée de Champions League, le mister français aligner un 4-3-3, où un seul doute semble subsister : Alessandro Florenzi jouera-t-il arrière droit ou bien ailier droit ? Ce qui implique que soit Maicon, soit Juan Iturbe jouera. Pour le reste, cela sera très proche de la seconde période contre Carpi, avec Radja Nainggolan et William Vainqueur à la récupération, ainsi que Miralem Pjanic à la baguette. Devant, Mohamed Salah et Gervinho sont quasi assurés du poste. Wojciech Szczesny est parmi les convoqués, mais devrait démarrer du banc, avec un autre match pour Morgan De Sanctis.

BATE Borisov-AS Roma: Les convoqués

 

.

L’adversaire du jour

A 5 journée de la fin du championnat, le BATE Borisov est quasiment champion de Biélorussie, avec 52 points en 21 matchs (et 12 points d’avance sur le Dynamo Minsk). Leur bilan est de 16 victoires, 4 nuls et 1 défaite; pour 34 buts marqués et 8 encaissés. Leurs deux derniers matchs ont à chaque fois été de courts succès : à domicile (1-0) contre Zhodino (7ème) et en déplacement (2-1) face au FC Minsk (3ème). Ils restent notamment sur un total de 4 victoires lors de leurs 5 dernières rencontres. En coupe nationale, le BATE jouera courant novembre son 8ème de finale. Enfin, cela a très mal démarré en Champions League, avec une lourde défaite (4-1) sur la pelouse du Bayer Leverkusen. Cela avait pourtant bien démarré, avec un score de 1-1 à la pause, avant de s’écrouler en seconde période.

Difficile de parler des joueurs alignés, tant vous en connaîtrez quasi aucun. Le seul joueur connu est Aliaksandr Hleb, aujourd’hui âgé de 34 ans, passé notamment par Stuttgart, Arsenal et le FC Barcelone. Le meneur de jeu effectue un retour au source, puisqu’il fût formé entre 1998 et 2000 au BATE. Les Bélarusses devraient évoluer dans un 4-3-3, avec Hleb en meneur de jeu. Parmi les absents, on compte l’avant-centre et meilleur buteur Vitali Rodionov. En rencontres officielles, le BATE accueilli à 4 reprises un club italien, pour 3 nuls et 1 défaite. Le 20 novembre 2012, le LOSC de Rudi Garcia est venu s’imposer 2-0 en Biélorussie (après avoir perdu 3-1 à domicile).

BATE Borisov-AS Roma: Les compos probables

.

Les dernières confrontations

Etant donné que ces deux équipes ne se sont jamais rencontrés, nous avons décidé d’énumérer les déplacements de la Louve dans les pays de l’Est de l’Europe en Champions League :

2001/2002: Lokomotiv Moscou 0-1 AS Roma (Cafu)
2004/2005: Dynamo Kiev 2-0 AS Roma
2006/2007: Shakthar Donetsk 1-0 AS Roma
2007/2008: Dynamo Kiev 1-4 AS Roma (Panucci, Giuly, Vucinic x2)
2008/2009: CFR Cluj 1-3 AS Roma (Brighi x2, Totti)
2010/2011: CFR Cluj 1-1 AS Roma (Borriello)
2010/2011: Shakthar Donestk 3-0 AS Roma
2014/2015: CSKA Moscou 1-1 AS Roma (Totti)

.

L’arbitre du match

L’arbitre de la rencontre sera Bjorn Kuipers. Cet arbitre hollandais a dirigé à 2 reprises l’AS Roma, à chaque fois en déplacement. Et le bilan est positif puisqu’on retrouve 2 matchs sans défaite : un succès face au FC Bale en 2010 (3-2), avec des buts de Menez, Totti et Greco; ainsi que le partage des points face à Manchester City la saison dernière (1-1), et le but de Totti. Le bilan des clubs italiens avec cet arbitre est de 2 victoires, 2 nuls et 3 défaites; pendant que celui du FC Barcelone est de 3 victoires, 2 nuls et 1 défaite.

Twitter: @Romanista35 / @CyrilBaldassari