Fonseca: « Lecce est dans un bon moment, on doit insister sur les bonnes choses »

0
394

Paulo Fonseca s’est exprimé en conférence de presse, à la veille d’affronter Lecce à l’Olimpico :

Lecce est dans un bon moment, que craindre du match de demain ?
« Lecce en ce moment est une équipe très motivée, ils ont fait 3 victoires de suite, ils jouent bien, ils ont l’intention de jouer bas, ils ont de bons joueurs, qui aiment avoir le ballon. Ils sont dans un grand moment, on s’attend à un match difficile ».

Feriez-vous quelques changements après le match d’Europa League ?
« Nous pouvons changer 2-3-4 joueurs pour ce match. Nous n’avons pas beaucoup de temps pour récupérer, c’est normal que nous pouvons changer pour avoir une équipe plus fraiche pour ce match ».

Sur Pellegrini vous avez dit qu’il doit se sentir plus léger. Comment gérer son moment ? Mieux vaut-il le reposer ou le faire rejouer pour qu’il se rachète ?
« Un entraîneur doit toujours penser à ces deux options. Je pense que Lorenzo doit comprendre ce qu’il n’a pas bien fait et pourquoi. J’ai parlé avec les joueurs ces derniers jours, pour expliquer ce qu’ils n’ont pas bien fait. Avant tout il doit comprendre cela. Pour moi, en ce moment, je dois le faire jouer. Je pense qu’il est important que le joueur ait confiance, qu’il puisse lutter pour changer les choses ».

Quelle gestion pensez-vous faire avec Kolarov, étant donné qu’il a une alternative valide ?
« Je ne pense pas faire de gestion, Kolarov jouera demain. Pour ce match contre Lecce, les caractéristiques de Kolarov sont importantes. Lui n’a pas été bon comme tous, je pense qu’il s’est amélioré dans de nombreux moments du dernier match. En ce moment je pense que nous devons penser à ce que nous avons fait de bien. C’est le plus important ».

Vous avez dit que l’équipe est comme un automobiliste qui a peur de reprendre le volant après un accident. Est-ce un déficit de personnalité ?
« Je n’ai pas dit cela, j’ai pris cet exemple, de quand une personne a un accident une fois ou quand elle en a trois. Comme j’ai dis, plus que parler de ce que l’équipe n’a pas bien fait, je pense qu’il est plus important d’évaluer ce qui a été mieux. Comme je dis toujours, c’est l’équipe qui a fait de très bons matchs au début de la saison, si elle l’a fait c’est parce qu’elle en a les capacités. Nous devons travailler sur ce que l’équipe sait faire ».

La Roma est l’équipe qui a eu le plus de corners, 173. Faites-vous des entraînement spécifiques ?
« Oui, toujours. Mais je dois dire que nous sommes aussi la seconde équipe qui marque le plus sur corner. Si la question est si je pense que nous pouvons marquer plus, alors oui. Nous avons des joueurs très forts, dans tous les matchs nous avons l’opportunité de marquer sur coup de pied arrêté. Nous travaillons toujours sur cela ».

Après le mercato et les blessures, si vous pensez avoir un effectif pour atteindre la Champions League ? Comment va Mancini ?
« Comme je l’ai toujours dis, je suis le premier qui croit que l’on peut se qualifier en Champions League. Je dois être le premier à y croire et faire croire les autres. Sur Mancini, il n’a pas joué mais je n’ai besoin de rien dire, c’est un joueur avec un comportement différent. Il retournera dans l’équipe quand je pense que nous aurons besoin de lui. Smalling et Fazio ont fait un bon match, Mancini est un très grand joueur et un grand professionnel ».

Santon, Bruno Peres ou Spinazzola ?
« Vous verrez demain. C’est la phrase qui me plaît le plus (rire, ndlr) ».

Mkhitaryan est prêt pour démarrer titulaire ?
« Il est prêt, tout comme l’est Kluivert et Perotti. Ils sont tous prêts. Vous verrez demain ».

Ne pas arriver 4ème serait une faillite ou bien arriver 5ème serait le début d’un parcours ?
« C’est une question qui a une réponse longue. Non, comme je l’ai dis durant toute l’année, c’est l’année zéro, nous avons beaucoup changé. Je veux seulement dire une chose. Je me souviens que quand l’entraîneur de l’équipe qui en ce moment est la plus forte du monde est arrivé à Liverpool, eux ont fait 8ème la première saison. La Lazio en ce moment fait bien, mais depuis combien de temps Inzaghi est avec eux ? Et Gasperini ? C’est une année de gros changements, je ne pense pas que ça serait une faillite d’arriver 5ème. Mais comme je suis une personne positive, je n’ai jamais pensé à cela. Nous pouvons arriver 4ème ».

Contre Gent on a noté quelques difficultés pour défendre dans la surface. Pour votre idée de jeu, dans la surface on doit regarder le ballon ou bien marquer l’homme ?
« Les deux, cela dépend où est le ballon, de la pression qu’il y a, de la zone où est le ballon, si le ballon est en profondeur ou pas. Je pense que cela doit être la préoccupations des défenseurs. Ballon, adversaire et espace ».